Gourgeon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une commune de la Haute-Saône
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Haute-Saône.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade « Bon début » quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Gourgeon
Vue depuis l'étang.
Vue depuis l'étang.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Jussey
Intercommunalité CC des Hauts du val de Saône
Maire
Mandat
Nicolas Pierre
2014-2020
Code postal 70120
Code commune 70272
Démographie
Population
municipale
230 hab. (2014)
Densité 17 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 43′ 09″ nord, 5° 50′ 43″ est
Altitude Min. 233 m – Max. 318 m
Superficie 13,69 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Gourgeon

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Gourgeon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gourgeon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gourgeon

Gourgeon est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Melin Semmadon Rose des vents
Lavigney N Combeaufontaine
O    Gourgeon    E
S
Cornot

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le ruisseau La Gourgeonne, affluent de rive droite de la Saône, prend sa source sur le territoire de la commune, dont elle tire son nom.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

La commune appartenait depuis la Révolution française au canton de Combeaufontaine. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Jussey[1].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre fondateur de la petite communauté de communes des belles fontaines, intercommunalité créée en 1997 et qui regroupait environ 2 000 hanitants en 2009.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010[2] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyait d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants.

Dans ce cadre, le schéma départemental de coopération intercommunale a prévu la fusion cette intercommunalité avec d'autres, et l'intégration à la nouvelle structure de communes restées jusqu'alors isolées[3]. Cette fusion, effective le , a permis la création de la communauté de communes des Hauts du val de Saône, à laquelle la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 M. Claude Vanderkam[4]   Travailleur social puis agriculteur
Président de l'ex-CC des belles fontaines ( ? → 2012)
avril 2014[5] en cours Nicolas Pierre   Vice-président de la CC des Hauts du val de Saône (2014 → )

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du milieu des années 2000, les populations légales des communes sont publiées annuellement. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 230 habitants, en diminution de -9,8 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
351 532 458 528 621 621 607 590 591
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
535 538 540 497 494 476 461 455 438
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
404 395 378 302 286 268 274 262 228
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
229 233 175 159 163 182 247 230 230
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006 [8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Une fontaine et un viaduc.
  • Église de la Nativité-de-Notre-Dame : reconstruite en 1751. Située dans le diocèse de Besançon, elle fait partie de l'unité pastorale de Combeaufontaine-Laître. Le curé est M. l'abbé Georges Martin[Quand ?].
Victor Masson, Clocher de l'Eglise à Gourgeon, fin du XIXe siècle, Collection particulière

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]