Montcey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Montcey
Vue d'ensemble du village.
Vue d'ensemble du village.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Vesoul-2
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Vesoul
Maire
Mandat
André Ancel
2014-2020
Code postal 70000
Code commune 70358
Démographie
Population
municipale
269 hab. (2014)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 23″ nord, 6° 14′ 14″ est
Altitude Min. 282 m
Max. 400 m
Superficie 8,12 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Montcey

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Montcey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montcey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montcey

Montcey est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune appartient à la communauté d'agglomération de Vesoul.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal s'étend sur 8,12 km2, avec une altitude minimale de 282 mètres et une altitude maximale de 400 mètres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Colombier Saulx Rose des vents
Comberjon N Calmoutier
O    Montcey    E
S
Frotey-lès-Vesoul Dampvalley-lès-Colombe

Géologie[modifier | modifier le code]

Montcey possède une cavité naturelle dans le sous-sol de son territoire. Cette cavité fait partie du réseau de cavités à rhinolophes de Vesoul. Il s'agit d'une grotte-mine nommée grotte des Equevillons, qui est située au sud-ouest de Montcey. C'est l'une des cavités de la région vésulienne qui abrite le plus de rhinolophes, puisque plus de 150 grands rhinolophes y sont recensés[1].

Le territoire communal repose sur le gisement de schiste bitumineux de Haute-Saône daté du Toarcien[2].

Transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transports à Vesoul.

La gare de Vesoul est la gare la plus proche de Montcey. Le terrain aménagé pour les avions le plus proche est l'aérodrome de Vesoul - Frotey.

L'agglomération de Vesoul est desservie par son réseau de transports en commun VBus+.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Montcey est située dans l'aire urbaine de Vesoul, qui totalise en 2008, 59 288 habitants[3].

Logement[modifier | modifier le code]

Le nombre de logements dans la commune était de 114, en 2009, dont 95 résidences principales soit 83,3 % de l'ensemble des logements, 7 résidences secondaires et logements occasionnels, soit 6,1 % et 12 logements vacants, soit 10,5 %. On dénombre 65 résidences principales qui détiennent 5 pièces ou plus[4].

La commune comptait 112 maisons et 2 appartements en 2009, alors qu'elle possédait 89 maisons et 0 appartement, en 1999[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté d'agglomération de Vesoul.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Vesoul. Celui-ci est scindé en 1973 et la commune intègre le canton de Vesoul-Est[5]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Vesoul-2.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie depuis 2004 de la communauté de communes de l'agglomération de Vesoul, devenue en 2012 la communauté d'agglomération de Vesoul, appartenant elle-même au pays de Vesoul et du Val de Saône.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

La mairie.

Conformément aux dispositions relatives à la population de la commune, le conseil municipal est composé de 11 membres[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[7]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
avant 2005 en cours
(au 29 juillet 2015)
André Ancel   Réélu pour le mandat 2014-2020[8],[9]

Budget et fiscalité 2013[modifier | modifier le code]

En 2013, le budget de la commune était constitué ainsi[10] :

  • total des produits de fonctionnement : 150 000 , soit 650 par habitant ;
  • total des charges de fonctionnement : 515 000 , soit 515 par habitant ;
  • total des ressources d’investissement : 66 000 , soit 287 par habitant ;
  • total des emplois d’investissement : 42 000 , soit 183 par habitant.
  • endettement : 333 000 , soit 1 449 par habitant.

Avec les taux de fiscalité suivants :

  • taxe d’habitation : 4,60 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés bâties : 8,48 % ;
  • taxe foncière sur les propriétés non bâties : 35,37 % ;
  • taxe additionnelle à la taxe foncière sur les propriétés non bâties : 0,00 % ;
  • cotisation foncière des entreprises : 0,00 %.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

La CAV a doté en 2015 la commune d'une station d'épuration des eaux usées, projet envisagé dès le début des années 2000[11] et qui permet d'éviter des rejets pollués dans le milieu naturel[12].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[14],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 269 habitants, en augmentation de 21,17 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
302 315 356 367 437 397 404 396 410
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
416 406 382 360 329 332 302 286 263
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
254 229 209 202 190 182 178 155 157
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
133 136 168 179 212 222 215 222 269
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[15].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé[modifier | modifier le code]

L'hôpital le plus proche de Montcey est le CHI de Vesoul.

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église.
  • L'église Saint-Just, ses cloches de 1837 et 1857, l'horloge de Schwilgué[16].
  • Grotte et mines d'Équevillons[17],[18].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Montcey.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :
De gueules au chevreuil passant d’or sur un mont de trois coupeaux d’argent chargé d’une burelle vivrée de sable.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Grotte des Equevillons », sur http://www.donnees.franche-comte.developpement-durable.gouv.fr/ (consulté le 7 janvier 2013).
  2. Marcel Lanoir, Carburants rhodaniens : les schistes bitumineux, notamment dans la Haute-Saône, vol. 7, coll. « Les Études rhodaniennes », (lire en ligne), p. 328.
  3. « Les grandes aires urbaines comtoises étendent leur emprise sur le territoire régional », sur le site de l'INSEE (consulté le 11 août 2013).
  4. a et b « Chiffres clés - Logement », sur le site de l'INSEE (consulté le 11 août 2013).
  5. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Article L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance.
  7. « Les maires de Montcey », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 28 novembre 2016).
  8. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, publiée le 23 janvier 2013, consultée le 18 juillet 2013
  9. « André Ancel réélu », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  10. Les comptes de la commune de Montcey
  11. « La station d’épuration inaugurée », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  12. « Montcey : La future station d’épuration, de A à Z », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « L’histoire retiendra que la carence de station d’épuration entraînait le déversement des eaux usées dans la nature. « On ne pouvait pas continuer ainsi », commente le maire, soucieux du respect de la loi comme de la protection de l’environnement. « La commune se situe dans la zone du bassin d’alimentation de la Font de Champdamoy qui alimente Vesoul en eau potable ». On comprend mieux l’importance de cette station, accueillie avec le sourire par les habitants ».
  13. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  15. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  16. Patrimoine horloger
  17. La grotte des Équevillons
  18. Arrêtés de protection des chiroptères : Montcey Grotte et mines d’Equivillons « Au Longues Pièces » ; « Aux Rangés de Tereillot » ; « Aux Planches Communales » ; « La Faule » ; « Aux Longues Pièces »