Montigny-lès-Vesoul

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montigny.

Montigny-lès-Vesoul

Diverses vues de Montigny.
Montigny lès Vesoul abbaye.JPG
2 Montigny lès Vesoul abbaye.JPG 9 Montigny lès Vesoul abbaye.JPG Montigny lès Vesoul croix de chemin.JPG
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Vesoul-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Vesoul
Maire
Mandat
Philippe Combrousse
2014-2020
Code postal 70000
Code commune 70363
Démographie
Population
municipale
665 hab. (2015 en augmentation de 1,06 % par rapport à 2010)
Densité 103 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 38′ 21″ nord, 6° 04′ 23″ est
Altitude Min. 212 m
Max. 308 m
Superficie 6,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Montigny-lès-Vesoul

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Montigny-lès-Vesoul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montigny-lès-Vesoul

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montigny-lès-Vesoul

Montigny-lès-Vesoul est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

La commune appartient à la communauté d'agglomération de Vesoul.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal s'étend sur 6,47 km2, avec une altitude minimale de 212 mètres et une altitude maximale de 308 mètres.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Vauchoux Scye Grattery Rose des vents
Pontcey N Vaivre-et-Montoille
O    Montigny-lès-Vesoul    E
S
Chariez

Transports[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transports à Vesoul.

La gare de Vesoul est la plus proche de Montigny-lès-Vesoul. Le terrain aménagé pour les avions le plus proche est l'aérodrome de Vesoul - Frotey.

Les communes de la communauté d'agglomération de Vesoul sont desservies par son réseau de transports en commun VBus+.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Montigny-lès-Vesoul est situé dans l'aire urbaine de Vesoul, qui totalise en 2008, 59 288 habitants[1].

Logement[modifier | modifier le code]

Le nombre de logements dans la commune était de 275, en 2009, dont 257 résidences principales soit 93,6 % de l'ensemble des logements, 4 résidences secondaires et logements occasionnels, soit 1,5 % et 13 logements vacants, soit 4,9 %. On dénombre 169 résidences principales qui détiennent 5 pièces ou plus[2].

La commune comptait 247 maisons et 28 appartements en 2009, alors qu'elle possédait 186 maisons et 9 appartements, en 1999[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté d'agglomération de Vesoul.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Vesoul. Celui-ci est scindé en 1973 et la commune intègre le canton de Vesoul-Ouest[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Vesoul-1.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie depuis 2003 de la communauté de communes de l'agglomération de Vesoul, devenue en 2012 la communauté d'agglomération de Vesoul, appartenant elle-même au pays de Vesoul et du Val de Saône.

Conseil municipal[modifier | modifier le code]

Conformément aux dispositions relatives à la population de la commune, le conseil municipal est composé de 15 membres[4].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1959 1995 Maurice Gillot[5]   Agriculteur et syndicaliste agricole
juin 1995 novembre 2011[6] Michel Mourand   Démissionnaire
janvier 2012[7] en cours
(au 7 octobre 2016)
Philippe Combrousse   Journaliste
Réélu pour le mandat 2014-2020[8]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2015, la commune comptait 665 habitants[Note 1], en augmentation de 1,06 % par rapport à 2010 (Haute-Saône : -0,77 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
552481541456498462457426412
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
381380382334339313293281261
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
250259240238217185192207201
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
204252365459496538622658665
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Santé[modifier | modifier le code]

L'hôpital le plus proche de Montigny-lès-Vesoul est le Centre hospitalier intercommunal de la Haute-Saône (CHI) de Vesoul.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Terrain de football.

Cultes[modifier | modifier le code]

.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Montigny compte trois monuments inscrits ou classés au titre des monuments historiques :

  • Abbaye des « dames nobles », et notamment la chapelle de l’abbaye, les anciennes maisons canoniales et la maison de l’abbesse[12]
Article détaillé : Abbaye de Montigny-lès-Vesoul.
  • Croix de 1592 de Montigny-lès-Vesoul
Article détaillé : Croix (Montigny-lès-Vesoul).
  • Croix de chemin (au nord du village)

On peut également noter l'église, comprenant deux autels latéraux à retables et plusieurs calvaires[12].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason Parti au 1) d’or aux trois bandes de gueules ; au 2) d’azur aux trois broyes d’or l’une sur l’autre, au chef d’argent chargé d’un lion issant de gueules ; sur le tout de sinople à la chapelle abbatiale mouvant du flanc dextre, ouverte et ajourée de sable, prolongé jusqu’au flanc senestre d’une muraille avec fontaine adossée et passage montant l’ensemble d’argent posé en perspective.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Les grandes aires urbaines comtoises étendent leur emprise sur le territoire régional », sur le site de l'INSEE (consulté le 11 août 2013).
  2. a et b « Chiffres clés - Logement », sur le site de l'INSEE (consulté le 11 août 2013).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Article L. 2121-2 du code général des collectivités territoriales, sur Légifrance.
  5. « La place Maurice-Gillot inaugurée = », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « Philippe Combrousse n’a pas manqué de retracer les grandes lignes de tous les mandats effectués de 1959 à 1995 : l’arrivée de l’eau potable, la réalisation de l’assainissement, la création des lotissements via le remembrement sans oublier la création de la salle des fêtes ou encore l’école maternelle.
    Trente-six années comme maire, auxquelles il faut ajouter douze ans comme conseiller municipal : on peut parler ici de sacerdoce »
    .
  6. « Hommage à Michel Mourand », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Cette année, l’arbre de Noël qui a réuni les conseillers municipaux et les agents de la collectivité était empreint d’émotion : la soirée se déroulait quelques jours après la démission du maire, Michel Mourand, en poste depuis 1995 ».
  7. « Élection du maire et des adjoints », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Rédacteur en chef à la Presse de Vesoul, ce Haut-Marnais d’origine, n’est pas un débutant dans l’engagement municipal puisqu’il est conseiller depuis 2001 et 1er adjoint depuis mars 2010 suite au décès de Pascale Nolot. Depuis 14 ans qu’il réside au village, celui-ci se sent pleinement Montinois ».
  8. « Le maire et ses enfants : À Montigny-lès-Vesoul, l’installation du maire et de son équipe a servi de cadre à un cours d’instruction civique », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  12. a et b « Connaissance du patrimoine », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).