Mailley-et-Chazelot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mailley-et-Chazelot
Mailley-et-Chazelot
Vue du bourg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin
Intercommunalité Communauté de communes des Combes
Maire
Mandat
Bertrand Rezard
2014-2020
Code postal 70000
Code commune 70324
Démographie
Population
municipale
649 hab. (2016 en augmentation de 5,02 % par rapport à 2011)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 32′ 13″ nord, 6° 03′ 09″ est
Altitude Min. 249 m
Max. 463 m
Superficie 25,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Mailley-et-Chazelot

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Mailley-et-Chazelot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Mailley-et-Chazelot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Mailley-et-Chazelot

Mailley-et-Chazelot est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Mailley-et-Chazelot
Rosey
Neuvelle-lès-la-Charité
Baignes Velleguindry-et-Levrecey
Grandvelle-et-le-Perrenot Mailley-et-Chazelot Le Magnoray
Maizières, Fondremand Hyet Pennesières

Transport[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par la D474 la reliant à Gray et à Gy.

Histoire[modifier | modifier le code]

Mailley était le domaine des abbés de Saint-Pierre et Saint-Paul de Luxeuil au XIe siècle et a donné son nom à une famille noble qui s'est éteinte vers 1414 avec Estienne de Mailley.

L'église a été reconstruite en 1770 ; la mairie-école date de 1838[1].

Chazelot, qui comptait alors 174 habitants[2], a été réuni à Mailley en 1808[3], qui prend alors sa dénomination actuelle de Mailley-et-Chazelot.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle fait partie depuis 1801 du canton de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le territoire de ce canton s'est étendu de 17 à 46 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est membre de la Communauté de communes des Combes, créée le .

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
juin 1995 mars 2008 René Bret   Professeur à la retraite
mars 2008[5] 2014 Bernard Tonnot   Agriculteur
mars 2014[6] En cours
(au 9 juillet 2016)
Bertrand Rézard[7]   Cadre retraité de l'industrie fromagère
Vice-président de la CC des Combes (2014 → )

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]


L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[8]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[9].

En 2016, la commune comptait 649 habitants[Note 1], en augmentation de 5,02 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
7797377238231 0039861 0051 0231 059
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
966961963841795720712681596
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
516541552492436397376378364
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
369359389428505561571618649
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

La commune a compté jusqu'à 1 005 habitants en 1841, avant de voir sa population décroître peu à peu jusqu'en 1968, puis être à nouveau en croissance depuis lors.

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune avait la particularité d'être depuis 1995 celle où les écoliers entamaient leur année scolaire 15 jours avant tous les autres enfants, ce que la suppression de la classe du samedi matin a fait disparaître.

Manifestations culturelles et festivités[modifier | modifier le code]

Le festival de musique Cha’Maille (dont le nom est dérivé du nom du village et de son hameau) a été créé en 2016 sur l'initiative de l’office municipal des sports et de la culture du village et d’un groupe de bénévoles[11].

Économie[modifier | modifier le code]

Mailley est un village rural dont une grande partie de la population pratique l'agriculture.

Une carrière produit du sable et des gravillons concassés calcaires[12].

Un luthier s'y est installé en 2014[13].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Eglise Saint Nicet
Le petit château d'En-Bas
Le sentier de la croix de la Roche.}

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Eglise Saint Nicet
  • Circuit de la croix de la Roche au départ de la mairie, qui permet de découvrir un milieu naturel fragile, les pelouses sèches, et d'observer deux points de vue vers le val de Saône et les Alpes.

Personnages liés à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Mailley-et-Chazelot Blason D’or à trois maillets de gueules; au chef d’argent chargé de l'inscription de sable « MAILLEY CHAZELOT » sur deux rangs.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Route des Communes : Haute-Saône, Spécial Sentiers n° 3, éd. 2003/2004, C'Prim Éditions (ISBN 2-915193-02-9)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Chazelot », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 25 septembre 2016)
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Les maires de Mailley-et-Chazelot », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 25 septembre 2016).
  5. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  6. « Bertrand Rézard, premier édile », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  7. « Un nouveau candidat », L'Est républicain, édition de Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  8. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  9. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Festival Cha’Maille : carton plein », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  12. carrière de Mailley.
  13. François Ruffin, « Haute-Saône : un étonnant luthier à Mailley-et-Chazelot : Installé à Mailley-et-Chazelot, Cyril Grandgirard, menuisier devenu luthier, vit de sa passion en réparant et en créant des guitares. Des pièces uniques qui commencent à séduire dans la région et parfois bien au-delà », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).