Filain (Haute-Saône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Filain
Filain (Haute-Saône)
Château de Filain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Montbozon et du Chanois
Maire
Mandat
Matthieu Gannard
2020-2026
Code postal 70230
Code commune 70234
Démographie
Population
municipale
231 hab. (2018 en augmentation de 3,13 % par rapport à 2013)
Densité 15 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 31′ 11″ nord, 6° 11′ 02″ est
Altitude Min. 257 m
Max. 401 m
Superficie 15,79 km2
Type Commune rurale
Aire d'attraction Vesoul
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Rioz
Législatives Deuxième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Filain
Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône
Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Filain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Filain
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Filain

Filain est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

À 15 km de Vesoul, 42 km de Besançon et 70 km de Sochaux et Montbéliard.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Filain est une commune rurale, car elle fait partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[Note 1],[1],[2],[3].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Vesoul, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 158 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants[4],[5].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des forêts et milieux semi-naturels (50,5 % en 2018), en augmentation par rapport à 1990 (48,2 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : forêts (48,4 %), zones agricoles hétérogènes (37 %), prairies (10,8 %), milieux à végétation arbustive et/ou herbacée (2,1 %), zones urbanisées (1,7 %)[6].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[7].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Filain provient du latin « Fons Lanæ » qui veut dire fontaine de Laine. La petite rivière de Laine prend sa source à Filain. Le même cours d'eau a donné son nom au hameau qui dépend aujourd'hui de la commune de Vy-les-Filain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Lavoir de Filain.

Au Moyen Âge, il y eut une famille de gentilshommes portant le nom de Filain : en 1160 vivait Petrus de Folens, en 1225 Petrus Miles Fonis Lanae. Jean et Guy de Filain participent en 1217 à la cinquième croisade[8] En 1420, Claude d'Andelot épousa Marie de Filain, fille d'Antoine de Filain, écuyer. Il parait que là s'arrêta l'existence de cette maison ; on ne la voit plus mentionnée dans les titres du XVIe siècle. Elle portait de gueules à cinq merlettes d'argent. La terre de Filain, après avoir été possédée ensuite par plusieurs familles, passa dans le XVIIIe siècle au marquis Francois-Joseph de Camus, conseiller au parlement de Besançon, qui en fut le dernier seigneur.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la deuxième circonscription de la Haute-Saône.

Filain faisait partie depuis 1801 du canton de Montbozon[9]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est rattachée au canton de Rioz.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Filain était membre de la communauté de communes du Pays de Montbozon, créée le .

Dans le cadre de la mise en œuvre du schéma départemental de coopération intercommunale approuvé en décembre 2011 par le préfet de Haute-Saône, et qui prévoit notamment la fusion la fusion des communautés de communes du Pays de Montbozon et du Chanois, afin de former une nouvelle structure regroupant 27 communes et environ 6 500 habitants[10], la commune est membre depuis le de la communauté de communes du Pays de Montbozon et du Chanois[11].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[12]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1983 2001 Gabriel Roussel    
mars 2001 mars 2008 Philippe Bouvard    
mars 2008[13] juin 2020 Alain Jourdet DVD[14] Agriculteur
Vice-président de la CC du Pays de Montbozon et du Chanois (2014 → 2020)
Réélu pour le mandat 2014-2020[15]
juin 2020[16] En cours Matthieu Gannard   Informaticien

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2018, la commune de Filain comptait 231 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
563467557577601579585578586
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
527506504395431403404403386
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
365339329265247229230206188
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
188175159195207226226221233
2018 - - - - - - - -
231--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[17].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église : l'édifice se situe dans le diocèse de Besançon, au sein de l'unité pastorale Mailley Vellefaux. Le curé est M. l'abbé Florent Belin
  • La source de la Filaine, affluent de la Linotte.
  • Le lavoir au fil de l'eau juste en aval de la source et en face du château.

Dépendances : le Bas des Vaux (hameau) ; les Goichots (hameau) ; les Monnins (hameau) ; les Ridets (hameau) ; les Foulenots (ferme) ; une maison isolée au lieu-dit les Carrières.

.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Tourisme à Filain : lien vers le site de l'Office de Tourisme au Pays des 7 Rivières : www.tourisme7rivieres.fr

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage des communes rurales et urbaines publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Typologie urbain / rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune rurale - définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Liste des communes composant l'aire d'attraction de Vesoul », sur insee.fr (consulté le ).
  5. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  6. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  7. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  8. Mémoires Historiques de la République Séquanaise Louis Gollut 1846
  9. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le ), p. 3.
  11. « Présentation de la CCPMC », Communauté de communes du Pays de Montbozon et du Chanois (consulté le ).
  12. « Les maires de Filain », sur http://www.francegenweb.org (consulté le ).
  13. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  14. « Extrait de la fiche de M. Alain Jourdet », sur http://www.lesbiographies.com, (consulté le ).
  15. « Filain : deuxième mandat de maire pour Alain Jourdet », L'Est républicain, édition de la Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  16. « Filain : Matthieu Gannard nouveau maire », L'Est républicain, édition de la Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  17. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Sur les autres projets Wikimedia :