Auxon (Haute-Saône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auxon.
Auxon
Église d'Auxon.
Église d'Auxon.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Port-sur-Saône
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Saône
Maire
Mandat
Isabelle Franck-Grandidier
2014-2020
Code postal 70000
Code commune 70044
Démographie
Population
municipale
428 hab. (2014)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 40′ 58″ nord, 6° 09′ 57″ est
Altitude Min. 229 m – Max. 339 m
Superficie 12,51 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Auxon

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Auxon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Auxon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Auxon

Auxon est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Plateau vallonné. La commune comporte beaucoup de hameaux dispersés.

Le Bâtard coule à travers le village du nord au sud et reçoit le ruisseau des Fourches.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Provenchère Breurey-lès-Faverney Rose des vents
Bougnon N Flagy
O    Auxon    E
S
Pusy-et-Épenoux

Géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal repose sur le gisement de schiste bitumineux de Haute-Saône daté du Toarcien[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1211 : l'archevêque Amédée de Tramelay donne l’église d’Auxon et ses dépendances au prieuré Saint-Nicolas du Marteroy.
  • 1253 : Thiébaud de Marteroy (dit de Coulevon) et sa femme Béatrix de Pusey donnent au prieuré tout ce qu’ils ont à Auxon et Coulevon « en hommes, femmes, justices, droits seigneuriaux ».
    Des seigneurs à cette époque portent le nom d’Auxon : Willelmus de Assum ; Reschez d’Auson (son fils).
    Ils établissent à Auxon une maison forte (1749 n’est plus qu’une maison ruineuse et des plus caduques).
  • XVe siècle : Auxon est tenu par la maison de Neufchatel.
  • XVIe siècle : le village est divisé en trois seigneuries :
    • fief de Citey Sarambolz ;
    • fief de Gressoux
    • fief d’Auxon.
  •  : Antoine Sonnet achète à Isabeau de Chatenoy la petite seigneurie de Sauvigney.
  • 1513 : Antoine acquiert une partie de la seigneurie d’Auxon à Marguerite de Neufchatel.
  • 1517 : acquiert une autre partie d’Auxon au seigneur d’Igny.
  • 1660 : Philippe de Sonnet acquiert la seigneurie de Ronchamp (dernière partie d’Auxon).
  • 1776 : Joachim de Sonnet acquiert la seigneurie de Citey.
  • 1636 : village pratiquement détruit à la suite de la guerre de Dix Ans (il ne reste plus que trois familles).
  • 1790 : Gressoux devient un village (134 hab.).
  •  : Gressoux est réunie à Auxon par décret.
  • 1865 : reconstruction de l’église (se nommera Saint-André) à l’emplacement d’une église du XIe siècle qui tombait en ruines.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Auxonfait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

La commune fait partie depuis 1801 du canton de Port-sur-Saône[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le territoire de ce canton s'est agrandi, passant de 17 à 46 communes.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était membre de la Communauté de communes Agir ensemble, créée en 1994.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010[3] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyant d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants, les communautés de communes :
- Agir ensemble ;
- de la Saône jolie ;
- des six villages ;
et les communes isolées de Bourguignon-lès-Conflans, Breurey-lès-Faverney et Vilory ont été regroupées pour former le la communauté de communes Terres de Saône, dont est désormais membre la commune.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  mars 2001 Faivre    
mars 2001 juillet 2006 Philippe Creux   Infirmier
septembre 2006 mars 2008 Camille Gillot    
mars 2008 en cours
(au 21 janvier 2016)
Isabelle Franck-Grandidier DVG[4] Directrice
Vice-présidente de la CC Terres de Saône (2014 → )
Réélue pour le mandat 2014-2020[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Auxon comptait 428 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
539 528 556 668 693 702 711 705 676
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
552 545 535 508 500 436 449 415 392
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
376 384 370 301 283 287 277 262 275
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
262 261 332 390 369 399 410 432 428
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Les établissements Dalvard, zone industrielle et artisanale spécialiste de la déformation des métaux et de chaudronnerie.

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Châteaux de Saramboz et de Gressoux. Maison forte en ruine depuis 1749.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Auxon.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : de sinople à la croix losangée d’argent et de gueules, au lambel de cinq pendants d’or brochant en chef.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Lanoir, Carburants rhodaniens : les schistes bitumineux, notamment dans la Haute-Saône, vol. 7, coll. « Les Études rhodaniennes », (lire en ligne), p. 328.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  4. « Extrait de la fiche de Mme. Isabelle Franck-Grandidier », sur http://www.lesbiographies.com, (consulté le 3 septembre 2016).
  5. « Municipales : Isabelle Franck-Grandidier se représente », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  6. « Liste des maires de la Haute-Saône » [PDF], Liste des maires de la Haute-Saône et des présidents de communautés de communes, Préfecture de la Haute-Saône, (consulté le 20 août 2016).
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .