Charmoille (Haute-Saône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charmoille.
Charmoille
Commune de Charmoille.
Commune de Charmoille.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Vesoul-1
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Vesoul
Maire
Mandat
Alain Carmantrand
2014-2020
Code postal 70000
Code commune 70136
Démographie
Population
municipale
470 hab. (2014)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 51″ nord, 6° 06′ 30″ est
Altitude Min. 233 m – Max. 294 m
Superficie 5,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Charmoille

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Charmoille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Charmoille

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Charmoille

Charmoille est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Charmoille est située à 5km à l'ouest de la ville de Vesoul, sur l'ancienne route nationale 19.

Son relief est un plateau vallonné. Son sol se compose de marne de lias au nord-est, nord-ouest, nord et de calcaires à gryphées sur le reste.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bougnon Rose des vents
Grattery N Pusy-et-Épenoux
O    Charmoille    E
S
Pusey

Géologie[modifier | modifier le code]

Le territoire communal repose sur le gisement de schiste bitumineux de Haute-Saône daté du Toarcien[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Carte départementale montrant en rouge les communes de la communauté d'agglomération de Vesoul.

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle faisait partie depuis 1793 du canton de Vesoul. Celui-ci est scindé en 1973 et la commune intègre le canton de Vesoul-Ouest[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Vesoul-1.

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de la communauté de communes de l'agglomération de Vesoul, devenue en 2012 la communauté d'agglomération de Vesoul, appartenant elle-même au pays de Vesoul et du Val de Saône.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs[3]
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 en cours
(au 2 février 2016)
Alain Carmantrand DVG Employé
Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 470 habitants, en augmentation de 7,8 % par rapport à 2009 (Haute-Saône : -0,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
215 225 235 232 276 292 286 283 291
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
276 255 244 228 231 212 206 216 200
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
190 191 165 110 100 98 108 105 108
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
101 112 145 359 383 357 434 470 470
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

La commune fait partie d'un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) regroupant les enfants de Pusey, Pusy-et-Épenoux et Charmoille. Pour l'année scolaire 2016-2017, ce RPI compte six classes à Pusey, deux classes à Charmoille et une classe à Pusy-et-Épenoux[8].

Équipements[modifier | modifier le code]

  • Terrain de football, salle des fêtes, salle communale.

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • On trouve à Charmoille un puits d'eau salée. Jadis les habitants s'en servaient pour faire boire le bétail. Le nom d’une rue perpétue son souvenir : la rue du Puits-Salé.
  • Itinéraire balisé pour randonnées pédestres.
  • Petite chapelle, totalement rénovée en 2011.
  • Vestiges d'une voie dite chemin des Sarrazins.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Charmoille Blason D’argent à la bande de sable côtoyée de deux cotices du même et chargé d’un rameau de charme d’or avec ses chatons du même.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Marcel Lanoir, Carburants rhodaniens : les schistes bitumineux, notamment dans la Haute-Saône, vol. 7, coll. « Les Études rhodaniennes », (lire en ligne), p. 328.
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Les maires de Charmoille », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 27 novembre 2016).
  4. « Liste des maires de la Haute-Saône » [PDF], Liste des maires de la Haute-Saône et des présidents de communautés de communes, Préfecture de la Haute-Saône, (consulté le 19 novembre 2016).
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  8. « Nathalie Delain nouvelle enseignante », L'Est républicain, édition de Vesoul - Haute-Saône,‎ (lire en ligne).