Breurey-lès-Faverney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Breurey-lès-Faverney
Mairie de Breurey-lès-Faverney depuis le parvis de l'église.
Mairie de Breurey-lès-Faverney depuis le parvis de l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Port-sur-Saône
Intercommunalité Communauté de communes Terres de Saône
Maire
Mandat
Karine Fougou
2016-2020
Code postal 70160
Code commune 70095
Démographie
Population
municipale
601 hab. (2014)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 45′ 24″ nord, 6° 07′ 58″ est
Altitude Min. 215 m – Max. 415 m
Superficie 19,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 14.svg
Breurey-lès-Faverney

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 14.svg
Breurey-lès-Faverney

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Breurey-lès-Faverney

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Breurey-lès-Faverney

Breurey-lès-Faverney est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Breurey-les-Faverney est situé au fond de la vallée de la Creusotte, ruisseau qui traverse la commune du sud au nord-ouest avant de se jeter dans la Lanterne (elle-même affluent de la Saône).

Le village forme ainsi le fond d'une espèce d'amphithéâtre (plateaux et coteaux boisés à l'est, au sud et à l'ouest, descendant vers le nord/nord-ouest) largement ouvert sur la vallée de la Lanterne.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Faverney Mersuay Équevilley Rose des vents
Fleurey-lès-Faverney N Le Val-Saint-Éloi
O    Breurey-lès-Faverney    E
S
Provenchère Auxon Flagy

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVIe siècle la seigneurie de Breurey appartient à Gaspard d'Andelot. Au siècle suivant, elle passe à la famille de Wiltz.

Des communautés religieuses (abbaye de Faverney, chanoinesses de Remiremont, prieuré d'Hérival) y possèdent des terres et y exercent des droits.

« Comme beaucoup de villages de France, Breurey a traversé la Révolution sans émeutes, sans "bruit" pourrait-on dire, mais non sans difficultés. Ce qui frappe c'est la cohésion de la communauté rurale et l'âpreté des plus habiles à profiter des transformations sociales. Par contre on s'intéresse peu aux questions politiques[1] ».

Après la Révolution française, le nombre des habitants de Breurey augmente rapidement. D'après le dictionnaire des communes, le village compte 980 habitants en 1790, 1208 en 1815 et 1385 en 1852.

Loin de la succession des régimes et des agitations politiques, de profondes transformations du village sont entreprises au XIXe siècle : amélioration et création de voies de communication (chemins, rues, escaliers...) ; réparation et implantation de fontaines ; couverture du ruisseau (la Creusotte) au centre du village permettant l'aménagement de la grande place (place du Rondey, aujourd'hui place Joly-de-Colombe) ; construction de l'imposante maison commune (mairie-écoles) dominant la place à l'est...

Dès la fin du XIXe siècle, la population baisse pour atteindre 816 habitants en 1906...

Comme toutes les communes de France, Breurey va perdre nombre de ses fils lors de la grande tuerie de 1914-1918 : sur le monument aux morts du village, trente-huit noms sont gravés.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Saône-et-Loire, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Breurey-lès-Faverney faisait partie depuis 1801 du canton de Port-sur-Saône[2]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, le nombre de communes de ce canton passe de 17 à 46

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

Breurey-lès-Faverney n'était membre d'aucune intercommunalité à fiscalité propre jusqu'en 2013.

Dans le cadre du schéma départemental de coopération intercommunale approuvé en décembre 2011 par le préfet de Haute-Saône, et qui prévoit notamment la fusion de plusieurs intercommunalités dans une nouvelle à laquelle Bourguignon-lès-Conflans, Breurey-lès-Faverney et Vilorysont sont rattachées[3], la commune est membre depuis le de la communauté de communes Terres de Saône.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 septembre 2011 Gilbert Dumont    
septembre 2011 octobre 2015[4] Jean Marchal   Démissionnaire
janvier 2016[5] en cours
(au 26 juin 2016)
Karine Fougou    

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Breurey-lès-Faverney comptait 601 habitants. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans. Les autres « recensements » sont des estimations.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 053 1 076 1 145 1 244 1 281 1 353 1 368 1 370 1 385
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 113 1 119 1 092 1 111 1 061 989 956 886 859
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
827 816 831 653 635 577 575 532 456
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014
434 372 367 420 510 509 521 579 601
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église de Breurey-lès-Faverney.
  • château de style Louis XIII aux belles proportions, niché dans un magnifique parc de six hectares (château de la Presle, situé sur un coteau et entouré d'un grand parc).
  • Fontaine-lavoir du Rondey en atrium toscan à double péristyle (1830).
  • Vaste place centrale à jets d'eau.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Vaugien, officier qui a participé à libération de la France, est né le 20 août 1916 à Breurey-les-Faverney. Une rue du village porte son nom.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Breurey-lès-Faverney.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : échiqueté d’azur et d’argent, au chevreuil d’or brochant.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thérèse Madiot - "Études sur un village haut-saônois".
  2. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 12 août 2016), p. 5-6.
  4. « La démission du maire a été acceptée par la préfecture », L'Est républicain, édition de la Haute-Saône,‎ (lire en ligne) « En septembre 2011, Jean Marchal a été élu maire de Breurey-lès-Faverney en cours de mandat. Il n’était alors plus conseiller depuis 2008. Puis il a été réélu en mars 2014 ».
  5. « Breurey-lès-Faverney : Karine Fougou élue maire », L'Est républicain, édition de la Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .