Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scey et Saint-Albin.

Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

Diverses vues de Scey-sur-Saône.
Scey-sur-Saône 4.JPG
Scey-sur-Saône port.JPG Scey-sur-Saône 3.JPG
Scey-sur-Saône. Le grand pont. 2015-06-26.JPG Eglise de scey sur saône.jpg Scey-sur-Saône. Maison avec tourelle. (3). 2015-06-26.JPG
Port de plaisance de Scey sur Saône et St Albin.jpg
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Arrondissement de Vesoul
Canton Canton de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin
(Bureau centralisateur)
Intercommunalité Communauté de communes des Combes (siège)
Maire
Mandat
Carmen Friquet
2014-2020
Code postal 70360
Code commune 70482
Démographie
Population
municipale
1 550 hab. (2016 en diminution de 5,72 % par rapport à 2011)
Densité 55 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 39′ 57″ nord, 5° 58′ 19″ est
Altitude Min. 204 m
Max. 354 m
Superficie 28,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin
Liens
Site web scey-sur-saone.fr

Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin est une commune française, située dans le département de la Haute-Saône en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle est le siège de la communauté de communes des Combes. Ses habitants sont appelés les Sceycolais(es).

La commune a connu une exploitation de sel et possède un patrimoine architectural diversifié avec notamment plusieurs édifices protégés au titre des monuments historiques ainsi qu'un riche patrimoine naturel grâce à la présence de la Saône. Elle bénéficie du label de Cité de Caractère de Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune se trouve dans l'aire urbaine de Vesoul.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents La Neuvelle-lès-Scey Arbecey Chargey-lès-Port Rose des vents
Confracourt N Port-sur-Saône
Ferrières-lès-Scey
O    Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin    E
S
Rupt-sur-Saône Ovanches Chassey-lès-Scey

Topographie[modifier | modifier le code]

Le territoire de la commune à une surface totale de 28,25 km2.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La Saône, vue du grand pont.

La Saône traverse la commune.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Selon Louis Suchaux, deux sources d'eau salées sont connues et exploitées depuis l'époque gallo-romaine et serait à l'origine du nom du village de Scey-sur-Saône[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La saline de Scey-sur-Saône est exploitée dès l'Antiquité, mais plus particulièrement au XIIIe siècle[2].

Jusqu'à la Révolution, un bailliage seigneurial ressortissant au bailliage de Vesoul existait à Scey.

Le hameau de Saint-Albin fut rattaché à la commune de Scey-sur-Saône par un décret du 10 mars 1807[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

Elle était depuis 1793 le chef-lieu du canton de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin[3]. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune est désormais le bureau centralisateur de ce canton, dont le territoire s'est étendu de 17 à 46 communes.

La commune dépend de nombreuses juridictions de Vesoul : tribunal de grande instance, tribunal d'instance, tribunal de commerce, tribunal correctionnel, tribunal de police, tribunal paritaire des baux ruraux, tribunal des affaires de Sécurité sociale, tribunal pour enfants, conseil de prud'hommes et cour d'assises. Par ailleurs, la commune dépend du tribunal administratif et de la cour d'appel de Besançon ainsi que de la cour administrative d'appel de Nancy[4].

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune est l'un des fondateurs de la Communauté de communes des Combes, créée le .

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Mairie de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin.

Conformément aux dispositions relatives aux communes peuplées de 1 500 à 2 499 habitants, le conseil municipal de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin est formé de dix-neuf élus[5].

La mairie de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin a été construite en 1866. Elle est située 22 avenue des Patis. Le bâtiment a été inscrit monument historique en 2005[6].

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    M. Fontain   Suppléant de la justice de paix
Conseiller général de Scey/Saône (1848 → 1852)
    Joseph Guilleminot Républicain Docteur en médecine
Conseiller général de Scey/Saône (1892 → 1898)
    Jacques Poinsotte RPF puis
RS puis DVD puis RPR
Industriel
Conseiller général de Scey/Saône (1951 → 1976, 1982 → 1992)
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1983 mars 2014[7] Marcel Bégeot    
mars 2014[8] En cours
(au 31 août 2016)
Carmen Friquet LR Fonctionnaire DDT
Maire-adjointe de Bucey-lès-Traves (2008 → 2014)
Conseillère générale puis départementale de Scey/Saône (2001 → )
Présidente de la CC des Combes (2014 → )
Présidente du Pays de Vesoul et du Val de Saône ( ? → )

Jumelages[modifier | modifier le code]

La commune est jumelée avec Drapeau de l'Allemagne Dornstetten (Allemagne) depuis 1969[9].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[10]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[11].

En 2016, la commune comptait 1 550 habitants[Note 1], en diminution de 5,72 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 8771 7271 5861 7771 9041 9212 1442 0432 029
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 7701 7121 7431 7251 7281 6941 6291 5971 562
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 4781 4751 4961 3121 3151 3021 2351 2051 334
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 4421 4901 5331 5591 5411 5631 6341 6451 655
2013 2016 - - - - - - -
1 5691 550-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Collège Château Rance.

Santé[modifier | modifier le code]

Le centre hospitalier le plus proche de Scey-sur-Saône est le site de Vesoul du C.H.I. de la Haute-Saône.

Sports[modifier | modifier le code]

Scey-sur-Saône possède entre autres un gymnase et deux terrains de football, l'un en herbe et l'autre en stabilisé.

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Monuments[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin a été construite en 1755 puis inaugurée en 1761. Elle possède un cadran solaire, une croix de mission, un fronton, un tableau de la crucifixion.

Le calvaire Sainte-Anne et le calvaire de Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin sont protégés au titre des monuments historiques.

Édifices civils[modifier | modifier le code]

La commune compte de nombreuses maisons à tour.

Le château des ducs de Bauffremont était situé à Scey-sur-Saône, avant qu'il ne soit détruit.

Autres monuments et sites[modifier | modifier le code]

Galerie d'art[modifier | modifier le code]

La « Galerie Art Caducée » présente régulièrement des expositions d'art contemporain

Tourisme[modifier | modifier le code]

Port de plaisance.
  • Halte fluviale et Port de plaisance.
  • Camping.
  • Loisirs et détente : complexe aquatique, mini ferme et centre équestre des Boulingrins, parcours santé, sentier pédestre, pêche.
  • Office de Tourisme des Combes à la Saône

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • La famille de Bauffremont possédait un château où serait décédé Louis Constantin de Batz de Castelmore en 1827. Son aïeul Charles de Batz de Castelmore dit d'Artagnan (ca.1611-1673) inspira l'écrivain et romancier Alexandre Dumas, auteur du roman en trois volumes Les Trois Mousquetaires (1844) pour son personnage de d'Artagnan.
  • Marie-Françoise-Catherine de Beauvau-Craon, marquise de Boufflers (1711-1786), décédée et inhumée à Scey-sur-Saône
  • Claudine Moine (1618-1655), « couturière mystique » de Paris, née à Scey-sur-Saône. Elle est l'auteur des Relations spirituelles, ouvrage connu et commenté.
  • Albert Dumont (1842-1884), archéologue.
  • Joseph Philibert René Marichal (1877-1916), né à Scey-sur-Saône, professeur de langues romanes à Kingston, Ontario (Canada). Rescapé du naufrage du Lusitania avec son épouse, Jessie Emerson, et ses trois enfants le 7 mai 1915. Tué à Curlu, Bois de Hem le 12 août 1916. Auteur de nombreux ouvrages de vocabulaire et littérature comparée.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Scey-sur-Saône-et-Saint-Albin.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi : de gueules aux trois lettres capitales S d’argent rangées en fasce et entrelacées.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Suchaux 1866, p. 239.
  2. Louis Suchaux 1866, p. 240-241.
  3. a b et c Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. « Juridictions de Vesoul », sur le site du ministère de la Justice (consulté le 7 mai 2014).
  5. Article L.2121-2 du code général des collectivités territoriales.
  6. « École - Mairie - Justice de paix », notice no PA70000075, base Mérimée, ministère français de la Culture
  7. « Le maire tire sa révérence », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « C’était vendredi dernier le dernier conseil municipal pour Marcel Bégeot, conseiller municipal depuis 1977, et maire depuis 1983 ».
  8. « Carmen Friquet, élue maire », L'Est républicain, édition Haute-Saône,‎ (lire en ligne).
  9. « 45 ans d’amitié profonde », L'Est républicain,‎ (lire en ligne) « Les 22 et 23 novembre (2014), la délégation de la ville de Dornstetten sera accueillie à Scey-sur-Saône. Les habitants de la petite ville de la Forêt Noire et leurs amis de Scey-sur-Saône fêteront à cette occasion le 45e anniversaire du jumelage ».
  10. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  11. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  13. Notice no PA00102314, base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Jacques Pitavy et Marc Guignard, Le canton de Scey-sur-Saône: social et économie : début du XXe siècle, Franche-Comté édition, , 106 p.
  • Louis Suchaux, La Haute-Saône: dictionnaire historique, topographique et statistique des communes du département, (lire en ligne). 

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]