Combeaufontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Combeaufontaine
Combeaufontaine
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Arrondissement Vesoul
Canton Jussey
Intercommunalité CC des Hauts du val de Saône
Maire
Mandat
Romain Molliard
2014-2020
Code postal 70120
Code commune 70165
Démographie
Population
municipale
539 hab. (2016 en diminution de 2 % par rapport à 2011)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 42′ 39″ nord, 5° 53′ 31″ est
Altitude Min. 239 m
Max. 332 m
Superficie 12,19 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Combeaufontaine

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de la Haute-Saône
City locator 14.svg
Combeaufontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Combeaufontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Combeaufontaine

Combeaufontaine est une commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au carrefour d'une route nationale, la RN 19, et de deux départementales, les RD 70 et 54, Combeaufontaine est un lieu de passage entre la Bourgogne, les Vosges, la Haute-Marne et la Haute-Saône.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Semmadon Arbecey Rose des vents
Gourgeon N La Neuvelle-lès-Scey
O    Combeaufontaine    E
S
Cornot Confracourt

Histoire[modifier | modifier le code]

[réf. nécessaire]Le passage des troupes de Louis XVIII en 1814 et 1815 entraîna de nombreux ravages dans la commune de Combeaufontaine.

Le 5 décembre 1870, durant la guerre franco-prussienne de 1870, une compagnie du 56e régiment provisoire, de la garnison de Langres, capture un convoi de ravitaillement de 27 voitures à Combeaufontaine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

La commune fait partie de l'arrondissement de Vesoul du département de Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Pour l'élection des députés, elle dépend de la première circonscription de la Haute-Saône.

La commune était depuis la Révolution française le chef-lieu du canton de Combeaufontaine. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, la commune fait désormais partie du canton de Jussey[1]

Intercommunalité[modifier | modifier le code]

La commune était le siège de la petite communauté de communes des belles fontaines, intercommunalité créée en 1997 et qui regroupait environ 2 000 hanitants en 2009.

L'article 35 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010[2] « de réforme des collectivités territoriales » prévoyait d'achever et de rationaliser le dispositif intercommunal en France, et notamment d'intégrer la quasi-totalité des communes françaises dans des EPCI à fiscalité propre, dont la population soit normalement supérieure à 5 000 habitants.

Dans ce cadre, le schéma départemental de coopération intercommunale a prévu la fusion cette intercommunalité avec d'autres, et l'intégration à la nouvelle structure de communes restées jusqu'alors isolées[3]. Cette fusion, effective le , a permis la création de la communauté de communes des Hauts du val de Saône, dont la commune est désormais membre.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
    Alexandre Vernier   Conseiller général de Combeaufontaine (1919 → 1936)
maire en 1964   André Perrin[4]    
    Jacques Spitz   Conseiller général de Combeaufontaine (1976 → 1985)
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 2001 Paul Menneglier Radical-socialiste  
mars 2001 2008 Robert Bourgoin[4] UMP Militaire retraité
mars 2008[5] 2014 Joëlle Laure-Libersa PS Formatrice à la maison familiale et rurale de Combeaufontaine
Conseillère général de Combeaufontaine (2003 → 2015)
2014 En cours Romain Molliard UMP-LR Attaché parlementaire[6]
Président de la CC des Hauts du Val de Saône (2014 → )

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2016, la commune comptait 539 habitants[Note 1], en diminution de 2 % par rapport à 2011 (Haute-Saône : -1,02 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
458588603540761774806784773
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
733761757708686634676649625
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
547529514462447452436429409
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
412379347421446496538542547
2013 2016 - - - - - - -
546539-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le bâtiment qui fait office à la fois d'école, de mairie et de salle de justice de paix est classé aux Monuments Historiques. Quant à l'église, elle fut reconstruite en 1700 sur l'emplacement d'une ancienne chapelle. Elle abrite un mobilier de style Louis XV, des peintures sur bois du XVIe siècle, des toiles du XVIIIe, et des pierres tombales. On pourra également admirer une fontaine circulaire, dont la colonne cannelée est ornée de dessins.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason Écartelé au 1) de gueules à la fontaine du lieu d’argent, au 2) d’azur aux trois glands d’or, au 3) aussi d’azur aux trois gerbes de blé d’or, au 4) de gueules aux trois pièces de monnaie d’or.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales sur Légifrance.
  3. « Arrêté préfectoral du 23 décembre 2011, portant définition du schéma départemental de coopération intercommunale du département de la Haute-Saône » [PDF], Préfecture de la Haute-Saône (consulté le 12 août 2016), p. 5.
  4. a et b « Noces d’or pour Nicole et Robert Bourgoin », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  5. Préfecture de Haute-Saône, Liste des communes de Haute-Saône, consultée le 18 juillet 2013
  6. « Municipales : Romain Molliard se présente », L'Est républicain,‎ (lire en ligne).
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.