Ville-Marie (arrondissement)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ville-Marie.
Ville-Marie
Rue de la Commune dans le Vieux-Montréal.Localisation de Ville-Marie dans Montréal.Logo de l'arrondissement.
Rue de la Commune dans le Vieux-Montréal.

Carte localisation Montréal - Ville-Marie.svg
Localisation de Ville-Marie dans Montréal.

Logo Mtl Ville-Marie.svg
Logo de l'arrondissement.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Montréal
Statut Arrondissement
Quartiers Centre-Sud, Ghetto McGill, Mille carré doré, Vieux-Montréal, Quartier chinois, Quartier latin, Quartier international, Griffintown(partie Est)
Maire
Mandat
Denis Coderre, Maire ex-officio de la ville de Montréal
2013
Démographie
Population 84 013 hab.[1] (2011)
Densité 5 798 hab./km2
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Superficie 1 449 ha = 14,49 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Basilique Notre-Dame de Montréal, Vieux Séminaire de Saint-Sulpice, Hôtel de Ville de Montréal, Vieux-Port de Montréal, Marché Bonsecours, Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, Place Jacques-Cartier, Place d'Armes, Site national historique Sir George-Étienne Cartier, Édifice Lucien-Saulnier, Complexe Chaussegros-de-Léry, Édifice Jacques-Viger, Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal, Château Ramezay, Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, Université du Québec à Montréal, Université Concordia, Université McGill, Collège Dawson, Marianopolis College, Cégep du Vieux Montréal, FACE, Montréal souterrain
Liens
Site web Site web de l'arrondissement

Ville-Marie est un arrondissement de la ville de Montréal.

Le nom Ville-Marie, le nom original de la colonie fondée en 1642 qui deviendra Montréal [2], provient de la notion de ville mariale. Plusieurs villes sont ainsi dédiées à ce personnage biblique, à l'image de Lourdes. Les sulpiciens, qui ont fondé et gouverné Montréal, sont de grands dévôts de Marie. La vocation mariale de la ville a été conçue d'avance par Jérôme Le Royer, sieur de La Dauversière.

Géographie[modifier | modifier le code]

L'arrondissement de Ville-Marie occupe la partie centrale de la ville de Montréal, entre le mont Royal et le fleuve Saint-Laurent. Il est entouré par la ville de Westmount au sud-ouest, par les arrondissements de Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce, Outremont et Le Plateau-Mont-Royal à l'ouest, Hochelaga-Maisonneuve au nord, et Le Sud-Ouest au sud. Il comprend également les îles Sainte-Hélène et Notre-Dame dans le fleuve [3].

Quartiers[modifier | modifier le code]

L'arrondissement est le cœur même de la métropole et l'un des secteurs les plus vibrants de celle-ci. On y trouve des églises, des gratte-ciel, des centres commerciaux, des commerces sur la rue Sainte-Catherine, ainsi que des restaurants et des cafés. On y trouve également trois universités.

Malgré la vocation commerciale, institutionnelle et récréotouristique très connue de l'arrondissement, il contient plusieurs quartiers résidentiels, dont le Ghetto McGill, le Centre-Sud, le Village Gay, Sainte-Marie et Shaughnessy Village.

Plusieurs des quartiers commerciaux offrent une mixité résidentielle-commerciale importante, avec commerces au rez-de-chaussée et résidences sur les étages supérieures, ou un mélange de tours commerciales et résidentielles de luxe. La densité résidentielle du centre-ville de Montréal est parmi les plus élevés des centres-villes d'Amérique du Nord.

Portrait social[modifier | modifier le code]

L'arrondissement est d'une superficie de 16 5 km2 et a en 2014 une population de 80 850 habitants soit 5,1 % de la population totale de la ville [4]. 38% des habitants de l'arrondissement Ville-Marie vivent dans la pauvreté contre 22,8% sur l'Ile de Montréal [5].

Montréal souterrain[modifier | modifier le code]

Le RÉSO, ou Montréal souterrain, consiste en 30 km de tunnels, couvrant 12 km2 et inclut 60 complexes résidentiels et commerciaux, totalisant 3,6 km2 d'espace utilisable. Ceci représente 80 % de l'espace de bureau et 35 % de l'espace commercial de l'arrondissement. Des services accessibles, on compte des banques, des hôtels, des centres commerciaux, des sièges sociaux, des édifices universitaires, des résidences de luxe, ainsi que sept stations de métro et deux stations de trains de banlieue. Le Montréal souterrain comporte plus de 120 points d'accès extérieur et plus de 500 000 personnes l'utilisent chaque jour, surtout par l'hiver montréalais. Une section du RÉSO menace de s’effondrer en août 2007 et nécessite la paralysie dans le centre-ville d’une partie critique du réseau routier.

Centres d'intérêt à proximité[modifier | modifier le code]

Place d'Armes coin rue Notre-Dame (à droite)

On y trouve des musées: Pointe-à-Callière, Château Ramezay, musée d'archéologie de la Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, Musée Grévin Montréal

L'arrondissement de Ville-Marie maintenant ne compte plus que sept édifices datant du régime français montréalais (fini en 1763), le Vieux Séminaire de Saint-Sulpice (1684), l'ancien Hôpital général (1693), le château Ramezay (1705), la Maison Clément-Sabrevois de Bleury (1747), la Maison Brossard-Gauvin (1750), une petite dépendance associé à l'ensemble « Maison Papineau » non accessible par la rue (1752) et la Maison Dumas (1757).

Lieux d'enseignement[modifier | modifier le code]

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Rose des vents Côte-des-Neiges–Notre-Dame-de-Grâce
Le Plateau-Mont-Royal, Outremont
Rose des vents
Le Sud-Ouest, Westmount N Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
O    Ville-Marie    E
S
Fleuve Saint-Laurent