Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pointe-aux-Trembles (homonymie).
Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles
Une photo du Moulin Pointe-aux-Trembles, rue Notre-Dame est.Localisation de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles dans Montréal.Logo de l'arrondissement.
Une photo du Moulin Pointe-aux-Trembles, rue Notre-Dame est.

Carte localisation Montréal - Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles.svg
Localisation de Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles dans Montréal.

Logo Mtl RDPPAT.svg
Logo de l'arrondissement.
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Montréal
Statut Arrondissement
Quartiers Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Trembles
Maire
Mandat
Chantal Rouleau
2013 - 2017
Démographie
Population 106 437 hab.[1] (2011)
Densité 2 165 hab./km2
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Superficie 4 917 ha = 49,17 km2
Divers
Site(s) touristique(s) Moulin à vent de Pointe-aux-Trembles, Maison de la culture Pointe-aux-Trembles
Liens
Site web Site web de l'arrondissement

Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles est un arrondissement de la ville de Montréal, formé le des anciennes municipalités de Rivière-des-Prairies et de Pointe-aux-Trembles. Il est d'une superficie de 42,3 km² et a une population de 106 437 habitants (en 2011). La raffinerie de Petro-Canada (160 000 barils / jour) est située dans cet arrondissement.

De janvier 2002 à décembre 2005, l'arrondissement comprenait également la ville de Montréal-Est, qui s'est depuis défusionnée de Montréal.

Histoire et origine du nom[modifier | modifier le code]

Rivière-des-Prairies[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Rivière-des-Prairies.

La rivière des Prairies était anciennement connue sous le nom de Skawanoti, ce qui signifie en huron la rivière en arrière de l'île. C'est Samuel de Champlain qui rebaptisera la rivière, en l'honneur d'un de ses compagnons, François des Prairies, qui s'y est égaré lors d'une expédition d'exploration. Les anglophones ont repris l'appellation amérindienne et nomment ce cours d'eau Back River. Il s'agit du lieu de la noyade du père Viel et de son protégé Ahuntsic, en 1625. Elle fut fusionnée à Montréal en 1963.

Pointe-aux-Trembles[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Pointe-aux-Trembles.

Au début des années 1660, les religieux Sulpiciens colonisent cette partie de l'île à l'extérieur de Ville-Marie. Face à la menace des Amérindiens Iroquois, un fort fut édifié pour défendre la colonisation de l'île de Montréal et protéger les berges du fleuve Saint-Laurent, sur lesquelles poussaient des trembles, arbres de la variété des peupliers.

Représentation politique[modifier | modifier le code]

L'arrondissement est divisé en trois districts -- La Pointe-aux-Prairies, Pointe-aux-Trembles et Rivière-des-Prairies -- et compte sept élus municipaux depuis les élections de novembre 2005: un maire d'arrondissement, trois conseillers de ville et trois conseillers d'arrondissement.

Les élus actuellement en poste, et ce depuis les élections du 3 novembre 2013, sont:

  • Mairesse d'arrondissement: Chantal Rouleau (Équipe Denis Coderre pour Montréal)
  • Conseiller de ville, district Rivière-des-Prairies: Giovanni Rapanà (Équipe Denis Coderre pour Montréal)
  • Conseiller d'arrondissement, district Rivière-des-Prairies: Nathalie Pierre-Antoine (Équipe Denis Coderre pour Montréal)
  • Conseiller de ville, district La Pointe-aux-Prairies: Richard Guay (Équipe Denis Coderre pour Montréal)
  • Conseiller d'arrondissement, district La Pointe-aux-Prairies: Manuel Guedes (Équipe Denis Coderre pour Montréal)
  • Conseiller de ville, district Pointe-aux-Trembles: Suzanne Décarie (Équipe Denis Coderre pour Montréal)
  • Conseiller d'arrondissement, district Pointe-aux-Trembles: Gilles Déziel (Équipe Denis Coderre pour Montréal)

De novembre 2001 à novembre 2005, l'arrondissement était divisé en quatre districts et leurs représentants étaient

  • District Marc-Aurèle-Fortin: Cosmo Maciocia (Union des Citoyens de l'Île de Montréal)
  • District Rivière-des-Prairies: Michel Plante (Vision Montréal / Union des Citoyens de l'Île de Montréal)
  • District Pointe-aux-Trembles: Marius Minier (Vision Montréal / indépendant / Union des Citoyens de l'Île de Montréal / Équipe Ville-Marie)
  • District Bout-de-l'Île: Colette Paul (Vision Montréal / indépendante / Vision Montréal)

La Commission scolaire de la Pointe-de-l'Île.

Attraits[modifier | modifier le code]

L'arrondissement possède deux parcs régionaux d'importance, le Parc-nature de la Pointe-aux-Prairies situé à son extrémité nord-est et le Parc-nature du Ruisseau-De Montigny situé à l'ouest de l'arrondissement (dans le quartier Rivière-des-Prairies. Ces deux poumons verts offrent à ses résidents et aux visiteurs une variété d'activités récréotouristiques dans un cadre enchanteur où faune et flore se côtoient admirablement. On y retrouve aussi deux attraits culturels majeurs :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Annuaire statistique de l'agglomération de Montréal. Recensement de 2011 », Montréal,‎ décembre 2012 (consulté le 10 août 2013).

Lien externe[modifier | modifier le code]

Rose des vents Laval Rose des vents
Montréal-Nord N Montréal-Est
O    Rivière-des-Prairies–Pointe-aux-Trembles    E
S
Anjou