Quartier latin de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Quartier latin.
Quartier latin de Montréal
Rue Saint-Denis
Rue Saint-Denis
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Municipalité Montréal
Statut Quartier
Date de fondation 1671
Démographie
Langue(s) parlée(s) Français
Géographie
Divers
Site(s) touristique(s) Université du Québec à Montréal, campus du centre-ville, Cégep du Vieux Montréal, Grande Bibliothèque du Québec, Théâtre Saint-Denis, Office national du film du Canada, Cinémathèque, musée Juste pour Rire
Liens
Site web http://www.quartierlatin.ca/

Situé à proximité de l'intersection des rues Sainte-Catherine et Saint-Denis, l'origine du nom Quartier latin de Montréal provient de sa proximité avec l'Université de Montréal qui était située dans le quartier au début du XXe siècle, puis l'implantation de l'Université du Québec à Montréal dans les années 1970 jusqu'à présent. Il est situé dans l'arrondissement Ville-Marie à Montréal.

Historique[modifier | modifier le code]

Bâtiment principal de l'Université Laval à Montréal sur la rue Saint-Denis.1903

Le terme quartier latin est d'origine parisienne et désigne l'arrondissement où s'élevait l'université, dont l'enseignement était dispensé en latin. L'usage montréalais de cette expression remonte à 1876 lorsqu'une filiale de l'Université Laval vient s'installer dans ce secteur. Cette filiale deviendra en 1919 l'Université de Montréal. On y retrouvait alors les facultés de théologie, de droit et de médecine. Plus tard, l'École Polytechnique (1905), l'École des Hautes Études Commerciales (1907) et la Bibliothèque Saint-Sulpice (1915) vinrent confirmer la vocation universitaire du quartier.

Ainsi, au début du XXe siècle, le Quartier Latin de Montréal constituait l'un des principaux foyers intellectuels francophones de l'Amérique française. À l'époque, notables, magistrats, hommes de lettres et étudiants fréquentaient assidument ses nombreux cafés-terrasses, ses librairies et ses tabagies. L'école littéraire de Montréal y tenait certaines séances clandestines.

À la même période, le Quartier Latin était de plus un secteur cossu, où résidait l'intelligentsia francophone de Montréal. Dès l'arrivée de l'Université Laval, une population riche et instruite s'empare du secteur qui comptait déjà plusieurs résidences construites autour de la cathédrale Saint-Jacques de Montréal, rue Saint-Denis. Les nouvelles demeures en pierre se font monumentales et victoriennes. On aménage des espaces verts, à l'exemple du très fréquenté square Viger.

La prospérité du Quartier Latin s'est maintenue jusqu'en 1940, année du départ de l'Université de Montréal pour le flanc nord du mont Royal. Ce déménagement marque le début de la dégradation du secteur, car les familles bourgeoises se déplacent elles aussi sur la montagne, se réfugiant entre autres à Outremont. De nombreuses résidences sont démolies, pour l'élargissement des boulevards Dorchester et Maisonneuve et la construction de plusieurs complexes à bureaux. Quant à l'élégant Square Viger, il disparaît pour laisser place à un stationnement, à un tronçon de la rue Berri puis à l'autoroute Ville-Marie, avant de renaître selon un concept bétonné développé par Charles Daudelin.

Au début des années 70, l'implantation de l'UQAM et du Cégep du Vieux Montréal donnera un second souffle au quartier. La présence du Festival Juste pour Rire à partir de la fin des années 1980 allait aussi participer à relancer le quartier.

Situation aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Haut lieu culturel, accessible par la station de métro Berri-UQAM, il est le lieu où se déroule, entre autres, le Festival Juste pour rire. Le Théâtre Saint-Denis est situé en son centre. De nombreux petits bars et cafés s'y retrouvent, tout comme l'Office national du film du Canada ainsi que la Cinémathèque québécoise.

L'ouverture de la Grande Bibliothèque du Québec en 2005 allait consolider le côté intellectuel et académique du secteur qui compte déjà sur la présence de nombreux pavillons de l'Université du Québec à Montréal et du Cégep du Vieux-Montréal.

La chapelle Notre-Dame de Lourdes y a été construite par l'architecte Napoléon Bourassa en 1880.

Lieux d'intérêt[modifier | modifier le code]

Établissements d'éducation ou culturels[modifier | modifier le code]

On y trouve deux établissements d'éducation post-secondaire :

Plusieurs institutions culturelles y siègent :

Galerie[modifier | modifier le code]

Arrondissements et quartiers adjacents[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]