Place des Arts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Place des Arts (homonymie).
Place des Arts
Image illustrative de l'article Place des Arts
Vue aérienne de la Place des Arts
Situation
Coordonnées 45° 30′ 31″ N 73° 34′ 00″ O / 45.508674, -73.566572 ()45° 30′ 31″ Nord 73° 34′ 00″ Ouest / 45.508674, -73.566572 ()  
Pays Drapeau du Canada Canada
Ville Montréal
Quartier Quartier des spectacles
Morphologie
Type Complexe culturel et artistique
Histoire
Création 1961 - 1963
Lieux d'intérêt Salle Wilfrid-Pelletier, Maison symphonique de Montréal, Théâtre Maisonneuve, Théâtre Jean-Duceppe, Musée d'art contemporain de Montréal

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Place des Arts

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Place des Arts
Site web www.laplacedesarts.com
La Place des Arts, à Montréal.

La Place des Arts est le plus vaste complexe culturel et artistique au Canada[1]. Située au centre-ville de Montréal, au Québec, la « Place des Arts » compte cinq salles dont la salle Wilfrid-Pelletier, qui, avec ses 3 000 sièges, est la plus grande salle polyvalente au pays, et le Théâtre Maisonneuve.

On y retrouve aussi des foyers, des salles de répétition, des ateliers, des espaces administratifs et commerciaux, des boutiques et un vaste garage de plus de 1 000 places, le tout lié par voies souterraines dans un axe nord-sud depuis la station de métro Place-des-Arts jusqu'au Palais des congrès de Montréal.

Ses six salles de spectacles comptent au total 7 787 sièges et son esplanade extérieure est le lieu de rencontre des grands festivals montréalais.

Histoire[modifier | modifier le code]

À l'origine, Place des arts était le nom d'une université ouvrière mise sur pied en 1947 par Henri Gagnon et une équipe composée d'artistes cherchant à intégrer des valeurs sociales et la philosophie à leur travail. En plus des activités de création artistique, la crise du logement social amène les ateliers à servir de refuge en soirée aux personnes qui n'avaient pas accès à un abri salubre. À la suite d'une longue campagne d'intimidation menée par la police auprès des artistes qui étaient fichés et suivis pour activités subversives et communisme, la Ville de Montréal (Jean Drapeau) a mis les ateliers de Place des arts sous verrous.

Sous l'impulsion du maire de Montréal Jean Drapeau, des citoyens se réunirent en 1955 pour jeter les bases d'un organisme portant le nom de Centre Sir-George-Étienne-Cartier qui donnera éventuellement naissance à la Place des Arts. En fait, le maire voulait doter Montréal d'infrastructures culturelles modernes et de niveau international.

Les plans des architectes montréalais Affleck, Desbarats, Dimakopoulos, Lebensold, Michaud et Sise furent dévoilés en 1959. Les travaux débutèrent le 11 février 1961. La Grande Salle fut inaugurée le 21 septembre 1963 par un concert de l'Orchestre symphonique de Montréal dirigé conjointement par Wilfrid Pelletier et Zubin Mehta. Claude Léveillée fut le premier artiste québécois à se produire dans cette grande salle qui fut rebaptisée salle Wilfrid-Pelletier le 13 juin 1966.

En 1964, la corporation du Centre Sir-George-Étienne-Cartier fut dissoute et remplacée par la Régie de la PDA qui, suite à la réforme de la fiscalité municipale en 1982, devint la Société de la Place des arts de Montréal.

En 1992, on inaugure la « Cinquième salle » et on assiste aussi au déménagement du Musée d'art contemporain de Montréal sur la partie ouest de l'esplanade de la Place des Arts.

Mission[modifier | modifier le code]

Organisme public, la Société de la Place des Arts est vouée à la diffusion des arts de la scène. Elle administre cinq salles de spectacles à Montréal ainsi que l’Amphithéâtre de Lanaudière. Lieu de résidence d’organismes artistiques majeurs, la Place des Arts favorise l’accessibilité aux diverses formes d’arts de la scène et fait la promotion de la vie artistique et culturelle du Québec.

Pour la réalisation de sa mission, la Société accueille, produit ou coproduit des œuvres artistiques du Québec et de l’étranger, organise des activités visant la sensibilisation et l’accroissement du public, offre des services particuliers et des équipements techniques spécialisés aux organismes artistiques et aux producteurs et, enfin, conclut des ententes de diffusion avec divers partenaires.

Institutions[modifier | modifier le code]

Le Musée d'art contemporain de Montréal est aménagé sur le site de la Place des Arts depuis 1992.

L'Opéra de Montréal, la Compagnie Jean-Duceppe et les Grands Ballets canadiens sont des compagnies en résidence de la Place des Arts.

Le 28 mai 2009, le premier ministre du Québec Jean Charest annonçait la construction de la nouvelle salle qui allait loger, entre autres, l'Orchestre symphonique de Montréal, et qui allait être connue sous le nom de l'Adresse symphonique. Sa construction fut achevée en 2011, juste à temps pour l'ouverture de saison de l'Orchestre symphonique de Montréal, en septembre. La Maison symphonique de Montréal est annexée au complexe de la Place des Arts, avec son entrée principale sur la rue Saint-Urbain.

Géographie[modifier | modifier le code]

La Place des Arts est située entre le boulevard De Maisonneuve et la rue Sainte-Catherine, et entre les rues Saint-Urbain et Jeanne-Mance. Elle est desservie par la station du métro éponyme.

Lors du Festival international de jazz et autres grands festivals, tout le quadrilatère de la Place des arts est inclus dans la section fermée à la circulation automobile et réservée au piétons.

La Place des Arts est située au cœur du nouveau projet urbain du Quartier des spectacles qui amènera de nombreux projets culturels à proximité dont la nouvelle place des Festivals, terminée à l'été 2009.

Adresse principale : 175, Rue Sainte-Catherine Ouest, Montreal, QC H2X 1Z8 Québec, Canada

Salles de spectacles[modifier | modifier le code]

Galerie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Julie Dufresne, Laurent Duval, « Place des arts », sur L'Encyclopédie canadienne