Rive-Sud de Montréal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 26′ 06″ N 73° 27′ 40″ O / 45.435, -73.4611 () La Rive-Sud de Montréal, par opposition à la Rive-Nord de Montréal, est une partie de la Montérégie qui est délimitée à l'ouest par le fleuve Saint-Laurent et qui correspond à la banlieue « sud » de Montréal. Bien que l'on utilise le terme Rive-Sud, cette banlieue est plutôt située géographiquement au sud-est de sa métropole. Toutefois, selon Guy Bertrand, conseiller linguistique à la radio française de Radio-Canada, ce terme est à proscrire[1] puisque « Montréal est une ville et les villes n’ont pas de rives ». Il ajoute : « en contexte, on peut également dire que ces villes ou ces régions sont sur la RIVE SUD, sans préciser qu’il s’agit de la rive sud du Saint-Laurent ».

Territoire[modifier | modifier le code]

Le territoire de la Rive-Sud ne possède pas de véritable existence institutionnelle. C'est pourquoi son territoire ne correspond pas à des limites géographiques précises. Cependant, des travaux de recherche réalisés par une équipe de chercheurs de l'INRS en 1998 définissaient la Rive-Sud de Montréal comme une entité composée de quatre Municipalités régionales de comté[2] :

  • MRC de Marguerite-D'Youville (anciennement Lajemmerais), (Calixa-Lavallée, Contrecoeur, Saint-Amable, Sainte-Julie, Varennes, Verchères)
  • MRC de La Vallée-du-Richelieu (Beloeil, Chambly, McMasterville, Mont-St-Hilaire, etc.)
  • MRC de Champlain (Longueuil, Brossard, Saint-Hubert, Saint-Lambert etc.)
  • MRC Roussillon (Candiac, Châteauguay, Delson, La Prairie, etc.)

À la suite de la réorganisation municipale de 2001 puis de 2005, la MRC Champlain a changée pour devenir l'Agglomération de Longueuil et ont été ajoutées à cette dernière les municipalités de Boucherville et de Saint-Bruno-de-Montarville.

Aujourd'hui, on peut la dissocier en deux sous-divisions:

Elle totalise, en incluant la population de la Rive-Sud proche, 700 904 habitants. Quelquefois, on peut parler de la Grande Rive-Sud qui elle s'étend de Sorel-Tracy au nord à Salaberry-de-Valleyfield au sFGFDGDFd et jusqu'à Saint-Hyacinthe à l'est englobant aussi l'agglomération de Saint-Jean-sur-Richelieu pour un total de 970 779 personnes. À cette échelle par contre, le pourcentage de la population se rendant à Montréal pour y travailler tend à diminuer. On peut cependant considérer ces villes comme faisant partie de la région du Grand Montréal.

La ville principale de cette sous-région est Longueuil.

Municipalités incluses[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les mots de la fin.
  2. INRS Urbanisation, Culture et Société. « La Rive-Sud de Montréal : Dynamique intermunicipale et intégration métropolitaine ». Montréal. Institut national de la recherche scientifique. 274 pages.

Statistiques Canada - http://www.statcan.ca/start_f.html