Magazine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magazine (homonymie).
Étal de magazines chez un vendeur de presse (ou « kiosquier »).

Un magazine est une publication périodique, le plus souvent illustrée, de pagination variable, traitant de sujets généralistes ou spécialisés. De par son économie, il se distingue de la revue qui se limite à un domaine précis (littéraire ou scientifique par exemple) et du fanzine, qui est réalisé par et pour des passionnés sans recherche de profit.

Origines et développement[modifier | modifier le code]

C'est à Londres en janvier 1731 qu'apparaît pour la première fois une publication intitulée The Gentleman's Magazine sous la direction du libraire Edward Cave. Il s'agissait d'un périodique illustré de gravures sur bois et mêlant divers sujets et genres, de toutes curiosités. Le terme anglais « magazine » est ici dérivé du mot français « magasin », lui-même issu du mot arabe « makhzin », signifiant dépôt, lieu de stockage, entrepôt. En français, le mot « magazine », qui devient courant au début du XXe siècle, est donc un réemploi du mot anglais : de 1741 à la fin du XIXe siècle, de nombreux périodiques paraîtront en France avec présent dans leur titre le mot « Magasin », en référence à l'invention de Cave et de ses suiveurs. Le genre fit fureur pendant tout le XVIIIe siècle et durant la première partie du XIXe siècle, comme en témoigne le succès du Magasin pittoresque lancé en 1833[1], au début un fascicule de huit pages au contenu très divers portant sur l'histoire, les sciences naturelles, l'archéologie, l'art, la morale, l'industrie, les récits d'exploration.

Autour de 1900, naissent les premiers grands magazines français comme Femina ou Je sais tout, formules inventées par Pierre Lafitte qui s'inspirent d'un modèle économique américain. Mais le magazine le plus populaire durant la première moitié du XXe siècle fut sans doute L'Illustration. La rotogravure sur papier glacé permet d'offrir aux lecteurs des reportages illustrés, des thèmes comme le voyage, l’exploration, les découvertes scientifiques, les faits-divers, la mode sont très porteurs, ce qui poussent les tirages. Aux États-Unis, deux empires entrent en compétition dès avant 1914 : Condé Nast et Hearst.

Des éditeurs français comme Hachette, puis Gallimard (Détective, 1928), commencent à lorgner du côté de la presse magazine et lancent leurs propres titres.

Autres appellations[modifier | modifier le code]

  • Le City magazine (ou magazine urbain) est un type de publication traitant des aspects culturels propres à une ville et distribué en général gratuitement, mais qui ne dépend pas directement des services culturels d'une mairie. L'économie repose sur la publicité et le merchandising.

Autres médias[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Le terme magazine est aussi utilisé dans le milieu de la télévision pour désigner des émissions proposant des reportages et, éventuellement, des interviews d'invités en plateau.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Magasin » par Sandrine Maillet in Dictionnaire encyclopédique du livre, Cercle de la Librairie, 2007, p. 838.

Sur les autres projets Wikimedia :