Stratégies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Stratégie
Stratégies
Pays Drapeau de la France France
Langue Français
Périodicité Hebdomadaire
Date de fondation 1971
Ville d’édition Boulogne-Billancourt

Site web Site officiel de Stratégies

Stratégies est un magazine hebdomadaire français destiné aux professionnels de la communication fondé en 1971 par Christian Blachas, Alain Lefebvre et Patrick Bartement. Il appartient à l'éditeur Intescia (ex-Reed Business Information ou RBI) spécialisé dans l'information professionnelle. En juin 2013, le groupe Reed Elsevier a cédé RBI France au fond d'Edmond de Rothschild (Edrip), avec l'appui de managers de l'entreprise et de BNP Paribas Developpement[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (février 2014). Pour l'améliorer, ajouter en note des références vérifiables ou les modèles {{Référence nécessaire}} ou {{Référence souhaitée}} sur les passages nécessitant une source.

En mai 1971, deux jeunes journalistes venus de l’Écho de la presse et de la publicité, Christian Blachas et Alain Lefebvre proposent à Jacques Dodeman[2], qui vient de quitter la direction du Groupe international Hachette pour créer France Expansion avec la holding Suisse Intracom[3], de lancer  “Concept”, un magazine destiné aux professionnels de la communication[4]. Rigoureusement indépendant, il apportera un regard  nouveau sur une profession dont les membres, Publicitaires, Agences, Médias, travaillent ensemble mais communiquent mal. Ils sont journalistes et souhaitent le rester, et non pas investir. Un business plan optimiste dit que 100 000 francs suffiront. Jacques Dodeman les investira et promet à chacun 5% des actions si l’opération est un succès (ce succès venant, ils en bénéficieront en janvier 1977). Le duo devient trio avec l’arrivée de Patrick Bartement.  Et s’installe, avec une secrétaire à tout faire, devant quatre tréteaux achetés aux Galeries Lafayette, dans un bureau de France Expansion. Autre élément d’ameublement, deux immenses corbeilles en osier sur lesquelles est fixée une étiquette “Communiqués”. Photographie en sera envoyée à toute la profession dans le cadre d’un lancement quelque peu insolent, avec un message indiquant que les communiqués  y seront immédiatement jetés, seules les informations reçues à l’avance et contrôlables pouvant être diffusées par le nouveau journal.

Le concept et les rubriques se précisent. Le Journal aura  un format tabloïd, à la façon du titre anglais Campaign, à partir d’une maquette très neuve conçue par Jean-Pierre Pacquier qui inspirera par la suite quelques imitateurs. Un nouveau titre est trouvé par un publicitaire ami, Philippe Lorin. Ce sera Stratégies. Parution tous les quinze jours, en espérant devenir hebdomadaire un jour.

La société d’accueil Publications Professionnelles Françaises, PPF, est rapidement créée (elle sera définitivement enregistrée le 4 janvier 1972) au capital de 100 000 francs  (il sera porté à 700 000 le 14 octobre 1974 pour des raisons de trésorerie, l’exploitation ayant été équilibrée dès le premier exercice). Dans un premier temps, PPF s'associe avec Adweekly, du Groupe Mercury à Londres (cette collaboration  ne durera que peu de temps, les échanges de contenus se révélant peu concluants, et la participation sera rachetée en octobre 1974). Une campagne de promotion très inventive alerte la profession. Le premier numéro sort le 8 octobre 1971.

Le succès est quasi immédiat en dépit de l’accueil glacé d’un certain nombre de grandes agences habituées à une presse corporatiste et beaucoup moins indépendante mais, après quelques bras de fer, l’Establishment se résigne  à  cette nouvelle forme de journalisme professionnel[5]. Le lancement du premier Dossier Agences, présentant les agences aux annonceurs, permettra à l’entreprise d’être bénéficiaire sans plus tarder. (Publié par la suite  chaque année et de plus en plus étoffé - le nombre des Agences présentées passera très vite de 50 à 300 - il devient un outil de référence tant en France qu'à l'étranger[6]. Il sera suivi du Dossier Campagnes, consacré lui aux campagnes et aux courants d’idées de l’année, et fera lui aussi des émules dans la presse professionnelle).

Patrick Bartement  s’en va vers d’autres intérêts. Stratégies étoffe son équipe, déménage beaucoup en conséquence, de la rue Saint Honoré à la rue d’Alger ou à la rue des Entrepreneurs, en attendant de se fixer plus tard square de Vergennes, dans un superbe immeuble de Mallet Stevens. Une Newsletter quotidienne, portée par coursier chaque nuit à quelques centaines de happy few, précède l’actualité quotidienne. Stratégies est enfin hebdomadaire à partir de son 200e numéro, lance le premier  Grand Prix, qui sera suivi de beaucoup d’autres pour les différentes branches de la publicité, bouillonne d’idées et devient l’animateur incontournable de la profession. Le petit groupe France Expansion/PPF s'étoffe et lance ou acquiert d'autres titres de presse spécialisée Le Management racheté à l'Express, Métropolis, Le Journal de la Presse, ET, Francophonie Édition [7]...

Son service documentation multiplie les fichiers et les guides. Un nouveau support sur cassettes vidéo apparait, Stratégies Vidéo, ancêtre lointain du Culture Pub de Christian Blachas, qui recense chaque mois tous les nouveaux films publicitaires.Vidéo Strategies est créé à New York, où il sera revendu quelques années plus tard à Adweek. Des déclinaisons du titre, Stratégies Médical, Stratégies Méditerranée sont tentées. Sous la direction de Benoit Délépine, un nouveau mensuel, Création, consacré à la création et aux techniques publicitaires, est lancé[8].PPF prends une participation de 33% dans Groupe Médias Associés, éditeur de Biba, lancé par Elisabeth Lefebvre, qui a de son côtè créé un groupe de presse dynamique, et Europe 1.

En 1982, Alain Lefebvre, qui veut créer un magazine grand public, Magazine Hebdo, quitte Stratégies et revend à Christian Blachas les 5% de PPF qui lui ont été attribués[9]. Dans le même temps les choses bougent du côté des actionnaires internationaux qui seraient heureux de retrouver les fruits de leur investissement et chargent Jacques Dodeman de rechercher un repreneur. Les propositions de groupes de presse intéressés par la reprise d’une entreprise jeune et dynamique – qui dégage une marge annuelle située entre 4 et 5 000 000 Fcs et possède un important trésor de guerre, ses bénéfices n’ayant jamais été distribués – sont nombreuses. Mais les propriétaires veulent préserver l’indépendance de l’entreprise  qui ne peut dépendre, même indirectement, d’un groupe susceptible d’être soumis à des pressions publicitaires.

Leur choix se porte finalement sur un jeune homme de marketing présenté par IndoSuez, Henri Nijdam, qui n’est lié à aucun groupe et garantit par écrit que cet achat est familial, en consentant une première option à Intracom au cas où les circonstances l’amèneraient  à revendre l’entreprise à un groupe extérieur. La cession se fait sur une base de 26 000 000 Fcs. Le 19 mars 1984, Henri Nijdam achète 3507 des 7000 actions de PPF à Intracom- le règlement du solde étant étalé jusqu’à fin 1985 – et  entre au Comité de Direction[10]. Jacques Dodeman assure la direction du groupe  jusqu’au 31 mars 1985. Le 1er avril Henri Nijdam prend la présidence et la responsabilité des opérations[11]. Christian Blachas quitte peu après l'entreprise pour fonder un hebdomadaire concurrent, CB News.

En 1992, le groupe Stratégies est revendu par Henri Nijdam au groupe anglo-néerlandais Reed Elsevier pour près de 170 millions de Francs. Trois ans plus tard, à titre de comparaison, Le Point sera vendu à Pinault pour 150 millions de Francs.

Description[modifier | modifier le code]

Chaque semaine, Stratégies traite de l'actualité de la communication, du marketing, de la publicité et des médias. En 2013, selon l'office de justification de la diffusion, la diffusion totale de Stratégies est de 11.902 exemplaires, essentiellement par abonnement auprès des professionnels de la communication et du marketing[12]..

Il appartient à l'éditeur Intescia (ex-Reed Business Information ou RBI) spécialisé dans l'information professionnelle. En juin 2013, le groupe Reed Elsevier a cédé RBI France au fond d'Edmond de Rothschild (Edrip), avec l'appui de managers de l'entreprise et de BNP Paribas Developpement[13].

Outre le magazine papier, Stratégies édite deux newsletters quotidiennes (l'une payante destinée aux fonctions exécutives dans l'entreprise, l'autre gratuite et diffusee autour de 13 h, plus grand public et plus généraliste), un site internet remis quotidiennement à jour dans une logique de flux d'informations, des quides et des suppléments hors série. Le titre propose aussi des formations et des événements destinés aux professionnels de ces différents secteurs.Depuis juin 2013, son directeur de la publication est Alexandre Sidommo, président du directoire de RBI et fondateur du site Double Trade (Jean-Pierre Séguret, ex-président de DDB, en étant le président du Conseil de surveillance). Le siège de Stratégies se trouve à Issy-les-Moulineaux, dans les Hauts-de-Seine. Depuis 2010, sa rédaction constituée d'une vingtaine de journalistes est dirigée par Olivier Mongeau.

Reed Business Information, filiale du groupe anglo-néerlandais Reed Elsevier[14],a réalisé un chiffre d'affaires de 62,7 millions d'euros en France en 2011 et un résultat net de près de 11 millions d'euros. Le groupe emploie 350 personnes en France. Il est présent dans la presse, la formation et l'édition. Outre Stratégies, ses principales marques sont Direction(s), Comundi, Prat Éditions, ESF éditeur, Reed Publishing, , Cosmetique Magazine, Coiffure de Paris. En 2007, Reed Business Information a fait l'acquisition de la société Double Trade. En 2008, le groupe a racheté Cosmédias, éditeur de titres spécialisés dans les parfums et cosmétiques.

De nombreux journalistes de presse écrite ont travaillé à Stratégies. Parmi eux, François Kermoal[15] (L'Entreprise), Philippe Larroque[16] (Le Figaro), Didier Falcand[17] ("Les Clés de la presse"), Henri J. Nijdam ("Nouvel Economiste")[18], Laurent Neumann ("Marianne"), Marc Pellerin ("Le Parisien"), Renaud Revel ("L'Express")[19], Véronique Richebois (Les Échos), Étienne Moatti ("L'Equipe"), Arnaud de Saint Simon (Psychologies), Frédéric Saliba ("Le Monde"), Marc Baudriller ("Challenges"), Lionel Lévy ("Capital")[20], Marie Nicot ("Journal du Dimanche"), Laurent Bailly (Arte)[21], Anne Fulda (Le Figaro), Nathalie Funès (Nouvel Observateur) ou encore Alexandre Debouté (Le Figaro).

Concurrence[modifier | modifier le code]

Le principal concurrent de Stratégies était l'hebdomadaire CB News (dont la parution s'est arrêtée sous forme hebdomadaire le 15 novembre 2010 avant de reprendre sous forme mensuelle) également fondé par Christian Blachas. Les autres titres de presse professionnelle consacrés à la communication sont : Marketing Magazine, La Correspondance de la presse, La Correspondance de la publicité, "Satellifax", "Satellinet" et L'Événementiel. L'hebdomadaire est également concurrencé par les pages médias et publicité de la presse quotidienne notamment du "Figaro" et des "Echos" ainsi que par de nombreux sites internet et newsletters professionnelles.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Ce titre est disponible au numéro dans certains kiosques mais surtout à l'abonnement via des centrales d'abonnement.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.strategies.fr/actualites/medias/215963W/reed-business-information-france-devient-intescia.html
  2. http://www.whoswho.fr/bio/jacques-dodeman_14860
  3. Intracom started as an  International Communications Club Herbert Lottman, Publishers Weekly New York 14/12/79
  4. Pour l’ensemble de cet historique: Jacques Dodeman Mémoires de papier,   p. 314 à 340 : Stratégies
  5. http://www.strategies.fr/actualites/medias/170864W/strategies-et-moi-christian-blachas.html Christian Blachas, raconte sa visite à Marcel Bleustein-Blanchet avec le premier numéro de Stratégies sous le bras..
  6. Présentation du Dossier Agences 1985 en Asie. https://auctionmall.hwabong.com/shopmall/shop_content.jsp?page=1&cate=F00&code=F00000270&select=0&searchdate=null&searchtype=null&searchquery=null&listtype=1
  7. L’Express cède la revue Management au groupe France Expansion/PPF, Jacqueline Grappin, Le Monde 26/5/1972 ) Le groupe France expansion/PPF compte 6 titres désormais Correspondance de la Presse 23/11/1973
  8. Pour la liste complète des revues, guides, bases de données, produits informatiques et vidéo développés par le groupe au cours de cette première période, voir Catalogue Stratégies« Les 20 outils de l’information », édition 1985, 52 pp
  9. La répartition du capital de P P F après la cession par M. Alain Lefebvre de sa participation dans Stratégies, Correspondance de la Presse 21/12/198
  10. Modification dans la structure du capital de Stratégies à l’issue des négociations conduites par Henri Nijdam et Jacques Dodeman. En 1983 PPF a réalisé un chiffre d’affaires de 30 Millions de Francs. Elle emploie 70 personnes Stratégies Newsletter, 2537, 20/3/1984
  11. Henri Nijdam prend la présidence de PPF, société éditrice de Stratégies que Monsieur Dodeman quittera le 29 mars prochain. Correspondance de la Presse 27 /3/1985
  12. http://www.ojd.com/adherent/4823
  13. http://www.strategies.fr/actualites/medias/215963W/reed-business-information-france-devient-intescia.html
  14. « Chiffres clés », sur strategie.fr
  15. http://www.strategies.fr/guides-annuaires/nominations/134678W/francois-kermoal-directeur-de-la-redaction-de-strategies-quitte-ses-fonctions.html
  16. http://www.strategies.fr/guides-annuaires/nominations/r84218W/philippe-larroque-redacteur-en-chef-au-figaro.html
  17. http://www.strategies.fr/etudes-tendances/dossiers/r30327/r30332W/itineraire-d-un-etudiant-francilien-type.html
  18. http://www.strategies.fr/actualites/medias/172066W/strategies-et-moi-henri-nijdam.html
  19. http://blogs.lexpress.fr/media/about/
  20. http://www.pressenews.fr/divers/2006/03/16/lionel-levy-rejoint-la-redaction-de-strategies,96260069-BRL
  21. http://www.strategies.fr/guides-annuaires/nominations/r85361W/christophe-mouton-et-laurent-bailly-rejoignent-lcp-assemblee-nationale.html

Liens externes[modifier | modifier le code]