Swaziland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Royaume du Swaziland

Umbuso we Swatini (sw)

Kingdom of Swaziland (en)

Drapeau
Drapeau du Swaziland
Blason
Armoiries du Swaziland
alt=Description de l'image Location Swaziland AU Africa.svg.
Devise nationale Siyinqaba
(en français : « Nous sommes une forteresse »)
Hymne national Nkulunkulu Mnikati wetibusiso temaSwati
Administration
Forme de l'État Monarchie absolue
Roi Mswati III
Premier ministre Barnabas Sibusiso Dlamini
Langues officielles Swati, anglais
Capitale Mbabane (administrative et judiciaire)
Lobamba (royale et législative)

26° 28′ S 31° 12′ E / -26.467, 31.2

Géographie
Plus grande ville Manzini
Superficie totale 17 363 km2
(classé 152e)
Superficie en eau 0,9
Fuseau horaire UTC +2
Histoire
Indépendance du Royaume-Uni
Date 6 septembre 1968
Démographie
Gentilé Swazi, Swazie
Population totale (2012 (est.)[1]) 1 386 914 hab.
(classé 154e)
Densité 65 hab./km2
Économie
Monnaie Lilangeni (SZL​)
Divers
Code ISO 3166-1 SWZ, SZ​
Domaine Internet .sz
Indicatif téléphonique +268
Carte du Swaziland.

Le Swaziland, en forme longue le Royaume du Swaziland, en swati Swatini et Umbuso we Swatini, en anglais Swaziland et Kingdom of Swaziland, parfois appelé Ngwane, est un pays d'Afrique australe enclavé par l'Afrique du Sud et bordé par le Mozambique.

Cette nation ainsi que ses habitants doivent leur nom au roi du XIXe siècle Mswati II. Le Swaziland est un petit pays, pas plus de 200 km ne séparent le nord du sud et 130 km entre l'est et l'ouest. La partie ouest du pays est en altitude, elle descend vers le centre où l'altitude est moins importante. La frontière est du pays se distingue grâce aux monts Lebombo. Le climat est assez tempéré à l'ouest, mais il atteint les 40 °C à l'est du pays en été. Ce pays est touché par d'importantes précipitations, surtout en été, qui peuvent atteindre les 2 m à l'ouest du pays. Le territoire qu'occupe actuellement le Swaziland a toujours été habité depuis la Préhistoire. De nos jours, ces habitants appartiennent presque tous à l'ethnie Swazis, dont la langue est le siSwazi, bien que l'anglais soit la deuxième langue parlée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire du Swaziland.

Bien que des restes d'occupations par des humains datant de plus de 100 000 ans aient été trouvés au Swaziland, la population actuelle y émigra au XIXe siècle, suite aux migrations des populations bantoues et sous la pression des Boers en prise avec les Zoulous. En même temps, les premiers blancs commencèrent à coloniser le secteur.

Après la Seconde Guerre des Boers, le Swaziland devint une colonie britannique. L'indépendance fut accordée au pays le 6 septembre 1968. Depuis lors, la vie politique du Swaziland oppose les partisans d'un régime démocratique à ceux d'une monarchie absolue.

Politique[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Politique au Swaziland.

La constitution en vigueur interdit les partis politiques.

Le 18 août 2004, le Roi Mswati III annonçait que le pays allait changer de constitution. Les organisations de défense des droits de l'Homme et les groupes d'opposition dénoncèrent le projet proposé de constitution, puisqu'elle continuait à interdire les partis politiques et renforçait les pouvoirs du Roi. En dépit des résistances des groupes d'opposition, la nouvelle constitution du Swaziland fut ratifiée par le Roi le 26 juillet 2005 et est entrée en vigueur le 8 février 2006. Le pays demeure une monarchie absolue. Les partis politiques ne sont perçus que comme des « associations » et la Cour suprême ne peut juger d'affaires pouvant impliquer la monarchie.

Districts[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Districts du Swaziland.

Le Swaziland est divisé en quatre districts :

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie du Swaziland.

Le Swaziland offre une grande variété de paysages : des montagnes le long de la frontières avec le Mozambique (monts Lebombo), des savanes d'altitude à l'Est avec le highveld (qui fait partie du Drakensberg) et des forêts tropicales dans le nord-ouest. Plusieurs fleuves traversent le pays, tel que le Lusutfu. Le Swaziland n'a pas d'accès à la mer.

Son point culminant est le mont Emlembe, situé au nord-ouest du pays, près de Pigg's Peak.

Avec 95 000 habitants, la capitale Mbabane est la deuxième plus grande ville du pays derrière Manzini ; Lobamba (capitale royale et législative) et Siteki sont d'autres villes d'importance.

Paysage au Swaziland.

Économie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Économie du Swaziland.

L'économie du Swaziland est caractérisée par un très lourd taux de chômage de 34 % ; soit le 170e rang mondial en 2004. Les exportations qui représentent une entrée d'argent de plus de 900 millions de dollars ne couvrent pas le coût des importations, qui représentent plus d'un milliard de dollars. La balance commerciale est déficitaire de 72 millions de dollars. En 2001, le PNB s'élevait à 1,4 milliard de dollars. La croissance à 1,6 % en 2001 et à 2 % en 2006[2].

L'économie du Swaziland dépend pour partie des échanges avec l'Afrique du Sud, son voisin, et de ceux avec l'Europe. En 2006, les importations depuis l'Afrique du Sud représentaient les 9/10e des importations totales et les exportations vers ce pays les 3/4 des exportations. L'Union européenne est son second partenaire commercial avec 14,2 % des exportations.

Les produits manufacturés sont tous importés d'Afrique du Sud mais du minerai de fer, du kaolin, du bois, du sucre sont exportés en Angleterre ou au Japon.

La production est surtout agricole. Le secteur primaire emploie 80 % des actifs mais ne représente que 16,4 % du PNB. Le pays cultive la canne à sucre, le coton, le tabac, le riz et le maïs. Depuis les années 1980, l'industrie se développe, en particulier dans l'agroalimentaire et le textile. L'activité des services atteint plus de 40 % du PNB.

Le Swaziland doit faire face à des problèmes de développement importants. Le pays est au 125e rang mondial pour l'IDH, malgré une aide internationale en 2001 de 104 millions de dollars. Les deux tiers des habitants vivent en effet sous le seuil de pauvreté[3]. Dans le même temps, 10 % de la population détient 50 % des richesses du pays[3]. Les difficultés sont réelles dans les dépenses étatiques : le déficit budgétaire atteignait 101 millions de dollars en 2003. L'inflation atteignait 7,3 % devant celle que connaît la Namibie et la Colombie.

La monnaie du Swaziland est le lilangeni (7,67 emalangeni pour 1 dollar en 2009).

Sport[modifier | modifier le code]

Le Swaziland a une équipe nationale de football qui n'a jamais participé à aucune phase finale de compétition.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie du Swaziland.

En 2012, la population du Swaziland est estimée à 1 386 914 habitants.

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Le Swaziland est l'un des pays du monde où l'espérance de vie est la plus faible (49,42 ans estimation 2012[4]), principalement car c'est aussi le pays du monde où le taux de prévalence chez les adultes du VIH/SIDA est le plus élevé, avec 25,9 %[5].

Le Swaziland possède le 31e plus fort taux de mortalité infantile du monde (59,57 pour mille, estimation 2012)[6].

Culture[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Culture du Swaziland.
Fêtes et jours fériés
Date Nom français Nom local Remarques
6 septembre Fête de l'indépendance

Le christianisme est la principale religion au Swaziland.

Codes[modifier | modifier le code]

Le Swaziland a pour codes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aliette de Coquereaumont-Gruget, Le royaume du Swaziland : un État dans l'Afrique du Sud, Éd. l'Harmattan, Paris, 1992, 286 p. (ISBN 2-7384-1456-7)
  • Jérôme Vialatte, Swaziland, un royaume en Afrique australe : bibliographie thématique commentée (1886-2000), CEAN, Institut d'étude politique de Bordeaux, Bordeaux, 2001, 211 p.

Lien externe[modifier | modifier le code]