Benoît Dorémus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Benoît Dorémus

Description de l'image  Doremus1.jpg.
Informations générales
Surnom Benito
Naissance 20 mai 1980
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Chanson française
Instruments Guitare
Années actives Depuis 2003
Labels BMG Rights Management
Site officiel http://www.benoitdoremus.com/

Benoît Dorémus est un auteur-compositeur-interprète français né à Besançon le 20 mai 1980.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il grandit entre Metz et le Vaucluse dans une famille de 5 enfants. Il commence à jouer de la guitare à l'âge de 14 ans.

En 2001, il obtient une Licence en Arts du Spectacle (cinéma) et termine un premier roman. Il s’installe à Paris. Accompagné de Richard Posselt (accordéon et piano) et Franck Portal (basse), il commence à faire des concerts en 2003, tournant dans plusieurs salles et bars parisiens. Il est influencé par Eminem, Renaud, Alain Souchon ou Philippe Djian pour l'écriture.

En juin 2005 paraît Pas en parler, son premier disque auto-produit, réalisé par Olivier Vincent. Celui-ci attire l'attention de différents professionnels[1].

Fin 2005, grâce au chanteur Sarclo, il est repéré par Renaud qui tombe sous le charme[2]. Celui-ci le produit et le fait signer chez EMI, sur son label Ceci-Cela chez Capitol. Renaud reprend également la chanson Rien à te mettre, sur son album Rouge sang.

En octobre 2007 sort le disque Jeunesse se passe. Celui-ci reçoit un bon accueil critique, notamment du journal Libération[3].

Il apparaît pour la première fois à la télévision dans un Taratata dédié à Renaud diffusée le 23/11/07 avec qui il chante en duo Rien à te mettre qu'il a écrit et composé.

Il clôture sa première tournée Jeunesse se passe en mai 2009 par un concert à L'Européen après 2 ans et demi de concerts, dont les premières parties de Renaud et Renan Luce aux Zénith de Paris et de Lille notamment, ou encore de Berry à l'Olympia. Il entre à l'automne 2009 en enregistrement pour son deuxième album intitulé « 2020 » sorti fin mai 2010.

Il reçoit en décembre 2010 le prix Francis Lemarque de la SACEM saluant un jeune créateur. En 2011, il continue sa tournée de concerts pour l'album « 2020 », passant notamment par la Boule Noire à Paris.

En février 2011, il est parrain de la première promotion du Prix Georges Moustaki, à Paris. À l'automne 2011, il effectue une tournée intitulée "Seuls à trois" d'une trentaine de dates en trio avec Alexis HK et Renan Luce dans laquelle les trois artistes s'amusent à reprendre en solos, duos ou trios, leurs chansons respectives, des chansons d'autres artistes (Renaud, Boris Vian, ...) et à en interpréter de toutes neuves dont "Marque ton stop que j't'embrasse" et "La femme de ma vie" (titres prévisionnels...) en ce qui concerne Benoît Dorémus. À la même période sort le nouvel album d'Aldebert, "Les meilleurs amis", sur lequel on retrouve un titre, "Un dernier foot sous Chirac", coécrit par Benoît Dorémus. Selon Aldebert, c'est au cours d'une soirée (arrosée selon ce dernier) en 2007 que Benoît Dorémus lui aurait présenté l'ébauche de cette chanson née le jour de l'élection de Nicolas Sarkozy et qui a donc été finie avec Aldebert, reprise finalement par celui-ci sur son album.

En février 2013, avec de nouvelles chansons en poche, il signe chez BMG Rights Management pour enregistrer son 3e album (qui serait donc le 4e pour les plus fervents).

Discographie[modifier | modifier le code]

Participation[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Article du journal Chorus
  2. Rencontre racontée dans une Interview pour LeCourant.info
  3. Article de Libération