Orb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

43° 14′ 47″ N 3° 17′ 54″ E / 43.24639, 3.29833

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ORB.
l’Orb
Pont Vieux de Béziers.
Pont Vieux de Béziers.
Caractéristiques
Longueur 135,4 km [1]
Bassin 1 585 km2 [1]
Bassin collecteur l’Orb
Débit moyen 23,40 m3/s (Béziers) [2]
Régime nivo-pluvial
Cours
Source dans les monts de l'Escandorgue au mont Bouviala (Aveyron), 884 m
· Localisation Cornus
· Altitude 820 m
· Coordonnées 43° 49′ 47″ N 3° 14′ 55″ E / 43.82972, 3.24861 (Source - l’Orb)  
Embouchure la mer Méditerranée
· Localisation Valras-Plage
· Altitude 0 m
· Coordonnées 43° 14′ 47″ N 3° 17′ 53″ E / 43.24639, 3.29806 (Embouchure - l’Orb)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Rieutort, Taurou, Graveson
· Rive droite Mare, Jaur, Vernazobres, Lirou, Héric
Pays traversés Drapeau de la France France
Départements l'Hérault, Aveyron
Régions traversées Languedoc-Roussillon, Midi-Pyrénées
Principales villes Béziers, Bédarieux, Sérignan

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

L’Orb est un fleuve côtier français, dans les régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, dans le département de l’Hérault et de l'Aveyron, qui se jette dans la mer Méditerranée.

Géographie[modifier | modifier le code]

La longueur de son cours est de 136 km[1]. Situé et coulant dans le département de l’Hérault depuis les monts de l'Escandorgue jusqu’à la mer Méditerranée où il se jette à Valras-Plage. Son lit traverse des massifs montagneux du sud du Massif central : l’Escandorgue à l’est, la Montagne Noire à l’ouest puis au nord, et les monts de Faugères avant d’entrer dans la plaine biterroise.

Parcours[modifier | modifier le code]

Il prend sa source dans les monts de l'Escandorgue au mont Bouviala (Aveyron), alt. 884 m., dans la commune du Clapier, proche du village de Roqueredonde. Entre Ceilhes-et-Rocozels et Avène, il remplit le lac du Barrage des monts d'Orb, avant de s’écouler dans les gorges de l’Orb jusqu’au Bousquet-d'Orb. À la hauteur de Bédarieux, le fleuve amorce une courbe pour couler vers l’ouest et contourner les monts de Faugères. Après avoir passé la hauteur de la ville thermale de Lamalou-les-Bains, il tourne vers le sud à hauteur de Tarassac où il est rejoint par le Jaur, et traverse le massif des Faugères par des gorges étroites, en direction de Roquebrun. Quelques kilomètres en amont de Cessenon-sur-Orb, il rejoint la plaine biterroise et atteint Béziers où il croise le canal du Midi. Il est rejoint par le Lirou au pied du pont vieux. Environ 15 km après Béziers, l’Orb se jette dans la mer Méditerranée à la station balnéaire de Valras-Plage.

Ses affluents[modifier | modifier le code]

  • ruisseau le Graveson confluent à Pont-d'Orb
  • ruisseau le Vèbre (confluent à Bédarieux)
  • ruisseau les Douzes (affluent de Vèbre confluent à Bédarieux)
  • ruisselet Vals (confluent à Bédarieux
  • ruisseau l'Aube
  • rivière la Mare confluent à Hérépian
  • ruisseau Casselouvre confluent de la Mare, à Saint-Gervais
  • le rieu Pourquié (confluent à Hérépian)
  • ruisseau de Madale
  • ruisseau le Bitoulet confluent à Lamalou-les-bains
  • le Rec Grand
  • ruisseau d'Arles
  • ruisseau d'Albine
  • ruisseau d'Héric
  • rivière le Jaur
  • ruisseau d'Escagnès
  • ruisseau de Laurenque
  • ruisseau le Rieuberlou
  • rivière le Vernazobre ou Vernazobres
  • ruisseau de Landeyran
  • ruisseau de Ronnel
  • ruisseau le Rieutort (rg) 17,9 km sur cinq communes avec neuf affluents.
  • ruisseau le Taurou (rg) 24,9 km
  • ruisseau de Bagnols
  • ruisseau le Lirou
  • ruisseau le Merdenson

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Inondations de l'Orb, le 7 novembre 1907, aux abords de l'usine électrique du tramway de Béziers.
L’Orb à Roquebrun

Le débit de l'Orb a été observé sur une période de 42 ans (1966-2007), à Béziers, importante ville historique du département de l'Hérault, située près de son embouchure[2]

Le module de la rivière à cet endroit est de 23,7 m3/s, pour une surface de bassin de 1 330 km2.

L'Orb présente des fluctuations saisonnières de débit assez importantes, avec des crues d'hiver portant le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 29 et 41 m3/s, de novembre à avril inclus (maximum en janvier), et des basses eaux d'été de juin à septembre, avec une baisse du débit moyen mensuel jusqu'à 5,3 m3/s au mois d'août.

Aux étiages, le VCN3 peut chuter jusque 1,4 m3/s, en cas de période quinquennale sèche, ce qui n'est pas trop sévère.

D'autre part les crues sont parfois extrêmement importantes engendrant ainsi de graves inondations. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 630 et 1 000 m³/s. Le QIX 10 est de 1 300 m3/s, tandis que le QIX 20 vaut 1 600 m³/s. Quant au QIX 50, il est de 1 900 m³/s, soit plus que celui de la Seine à Alfortville (entrée de Paris) qui ne se monte qu'à 1 600 m³/s.

Le débit instantané maximal enregistré a été de 1 630 m3/s le 5 décembre 1987, tandis que la valeur journalière maximale était de 1 430 m³/s le même jour, soit plus que le débit moyen du Rhône à Valence. En comparant le premier de ces chiffres avec l'échelle des QIX du fleuve, on constate que cette crue était d'ordre vicennal, c'est-à-dire destinée à se reproduire statistiquement tous les vingt ans.

La lame d'eau écoulée dans le bassin de l'Orb est de 563 millimètres annuellement, ce qui est élevé, nettement supérieur à la moyenne d'ensemble de la France. Le débit spécifique (ou Qsp) se monte à 17,8 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Débit moyen mensuel (en m³/s)
Station hydrologique : Béziers [Tabarka]
(Tableau des données du graphique)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

Liste complète des communes traversées[modifier | modifier le code]

Pont canal permettant au canal du Midi de franchir le cours de l’Orb à Béziers
L’Orb dans la plaine du Languedoc. Dans le fond : le massif du Caroux-Espinouse
L’Orb à Béziers

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes
Références
  1. a, b et c Sandre, « Fiche cours d'eau - l'Orb (Y25-0400 ) » (consulté le 18 octobre 2008)
  2. a et b Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - (Y2584010) » (consulté le 29 novembre 2012)