Taravo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
le Taravo
(corse : U Tàravu)
Le Taravo vu du Ponti di Traghjettu Ghjuvani
Le Taravo vu du Ponti di Traghjettu Ghjuvani
Caractéristiques
Longueur 65,4 km [1]
Bassin 482 km2 [1]
Bassin collecteur le Taravo
Débit moyen 7,26 m3/s (Zigliara - Pont d'Abra (RN 196)) [2]
Nombre de Strahler 5
Régime pluvial méridional
Cours
Source au Monte Grosso (1 895 m)
· Localisation Palneca
· Altitude 1 580 m
· Coordonnées 42° 01′ 25″ N 9° 10′ 06″ E / 42.02361, 9.16833 (Source - le Taravo)  
Embouchure la mer Méditerranée
· Localisation Olmeto
· Altitude 0 m
· Coordonnées 41° 42′ 28″ N 8° 49′ 41″ E / 41.70778, 8.82806 (Embouchure - le Taravo)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche 22 ruisseaux dont Molina
· Rive droite 19 ruisseaux dont Fiumicellu, Marcuggio et Impennato
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Corse-du-Sud
Arrondissements Ajaccio, Sartène
Cantons Zicavo, Petreto-Bicchisano, Santa-Maria-Siché, Olmeto
Régions traversées Corse
Principales villes Olmeto

Sources : SANDRE, Géoportail, Banque Hydro

Le Taravo (en corse : U Tàravu) est un fleuve côtier français qui coule en Corse-du-Sud et se jette dans la mer Méditerranée.

Géographie[modifier | modifier le code]

Il prend sa source au nord du Monte Grosso (1 895 m) à presque 1 580 mètres d'altitude, sur la commune de Palneca, dans la forêt de la Flasca[3].

Il passe alors au col de Flasca, à côté du GR20, puis du col de Verde (1 289 m), et de la Fontaine de San Pietro di Verde, dans la forêt domaniale de Saint Antoine. L'orientation générale de son cours va, alors, du nord-est vers le sud-ouest.

Après avoir parcouru 65,4 kilomètres[1], il se jette dans la mer Méditerranée au niveau du golfe du Valinco, entre Porto Pollo et Abbartello, au nord de Propriano, sur la commune d'Olmeto, à droite de la Tour de Micalona (tour génoise)[3],[4].

L'embouchure du Taravo depuis la Tour de Micalona
L'embouchure du Taravo depuis la Tour de Micalona

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Entièrement dans le département de la Corse-du-Sud, (2A), le Taravo traverse vingt-deux communes[1] et quatre cantons :

Soit en termes de cantons, le Taravo prend sa source sur le canton de Zicavo, traverse les canton de Petreto-Bicchisano, canton de Santa-Maria-Siché et conflue sur le canton d'Olmeto, le tout dans les arrondissement d'Ajaccio, arrondissement de Sartène.

Affluents[modifier | modifier le code]

Le Taravo a quarante-et-un ruisseaux contributeurs référencés[1] :

  • le ruisseau d'Orziolu, 2,9 km (rg), entièrement sur la commune de Palneca.
  • le ruisseau de Smarginelli, 1,9 km (rg), entièrement sur la commune de Palneca.
  • le ruisseau de Taglie, 3,2 km (rg), entièrement sur la commune de Palneca.
  • ----- le ruisseau de Porcellardu, 3,6 km (rd) et deux affluents, sur les communes de Ciamannacce et Palneca.
  • ----- le ruisseau de Pintoli, 3,3 km (rd), sur les communes de Ciamannacce et Palneca.
  • le ruisseau de Fornu, 5,8 km (rg), entièrement sur la commune de Palneca.
  • le ruisseau de Biancone, 4,7 km (rg) et deux affluents, entièrement sur la commune de Ciamannacce et Cozzano.
  • ----- le ruisseau de Quarcetu, 5,4 km (rd), entièrement sur la commune de Ciamannacce.
  • le ruisseau de Mezzanu, 3,9 km (rg) et trois affluents, entièrement sur la commune de Cozzano.
  • ----- le ruisseau de Catarazzi, 5,7 km (rd) et un affluent, sur les communes de Ciamannacce et Sampolo.
  • ----- le ruisseau de Funtani Bianchi, 4 km (rd), sur les communes de Ciamannacce et Sampolo.
  • ----- le ruisseau de Barbalatu, 4,3 km (rd) et un affluent, sur les communes de Sampolo, Tasso et Zicavo.
  • le ruisseau de l'Onda, 3,9 km (rg), entièrement sur la commune de Zicavo.
  • ----- le ruisseau de Vitalbetu, 4,8 km (rd) et un affluent, entièrement sur la commune de Guitera-les-Bains.
  • ----- le ruisseau de Camproni, 4,2 km (rd), sur les communes de Guitera-les-Bains et Zicavo.
  • le ruisseau de Molina, 10,9 km (rg) et quatre affluents, entièrement sur la commune de Zicavo.
  • le ruisseau de Lunarese, 1,2 km (rg), sur les communes de Corrano et Zicavo.
  • ----- le ruisseau d'Arghja Alta, 4,1 km (rd) et deux affluents, sur les communes de Corrano et Guitera-les-Bains.
  • le ruisseau de Ciaconu, 3,2 km (rg), sur les communes de Corrano, Olivese et Zicavo.
  • ----- le ruisseau de Cestratu, 2,2 km (rd) et un affluent, sur les communes de Corrano et Zevaco.
  • le ruisseau de Piscia in Alba, 3,6 km (rg), sur les communes de Corrano et Olivese.
  • le ruisseau de Burrinca, 2,4 km (rg) et un affluent, entièrement sur la commune de Olivese.
  • ----- le ruisseau de Monacore, 2,6 km (rd), sur les communes de Azilone-Ampaza, Forciolo, Olivese et Zevaco.
  • le ruisseau de la Verga, 7 km (rg) et cinq affluents, sur les communes de Forciolo et Olivese.
  • le ruisseau d'Alzetu, 2,1 km (rg) et un affluent, entièrement sur la commune de Olivese.
  • le ruisseau de Piatamonu, 3,6 km (rg), entièrement sur la commune de Argiusta-Moriccio.
  • ----- le ruisseau u Fiumicellu, 20,1 km (rd) et sept affluents, sur huit communes.
  • le ruisseau de Buiena, 7,8 km (rg) et sept affluents, sur les communes de Argiusta-Moriccio et Moca-Croce.
  • ----- le ruisseau de Tolaghju, 2,7 km (rd), sur les communes de Moca-Croce et Zigliara.
  • ----- le torrent de Marcuggio, 13,6 km (rd) et un affluent, sur six communes.
  • le ruisseau de Piavone, 6,8 km (rg), sur les deux communes de Moca-Croce et Petreto-Bicchisano.
  • le ruisseau de Penta, 6,3 km (rg) et un affluent, entièrement sur la commune de Petreto-Bicchisano.
  • ----- le ruisseau de Fiuminale, 6,3 km (rd), sur les trois communes de Guarguale, Petreto-Bicchisano et Pila-Canale.
  • le ruisseau de Tura, 6,3 km (rg) et un affluent, sur les deux communes de Casalabriva et Petreto-Bicchisano.
  • ----- le ruisseau de Sant-Albertu, 4,7 km (rd), sur les deux communes de Casalabriva et Pila-Canale.
  • le ruisseau de Sardesca, 2,2 km (rg), entièrement sur la commune de Casalabriva.
  • ----- le ruisseau de Carbonaccio, 3,6 km (rd), sur les deux communes de Casalabriva et Pila-Canale.
  • ----- le ruisseau de l'Impennato, 12,5 km (rd) et six affluents, sur quatre communes.
  • le ruisseau de Petrera, 6,5 km (rg) et un affluent, sur les deux communes de Casalabriva et Sollacaro.
  • ----- le ruisseau de Favale, 3,4 km (rd) et un affluent, sur les trois communes de Cognocoli-Monticchi, Serra-di-Ferro et Sollacaro.
  • le ruisseau de Barcajolo, 6 km (rg), entièrement sur la commune de Sollacaro.

Le rang de Strahler est de cinq (5).

Fleuves voisins[modifier | modifier le code]

Les fleuves côtiers voisins sont au nord le Prunelli, au sud le Rizzanese.

Rose des vents Ajaccio le Prunelli Rose des vents
la mer Méditerranée N le Monte Grosso (1 850 m)
O    le Taravo    E
S
Propriano le Rizzanese

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Le Taravo est un petit fleuve abondant mais assez irrégulier. Son débit a été observé durant une période de 46 ans (1969-2014), à Zigliara, au Pont d'Abra où passe la RN 196, à une quinzaine de kilomètres de son embouchure, et à 130 m d'altitude[2]. Le bassin versant du fleuve y est de 331 km2, c'est-à-dire 69 % de la totalité de celui-ci 482 km2[1].

Le module du fleuve à cet endroit vaut 7,26 m3⋅par seconde[2].

Le Taravo présente des fluctuations saisonnières typiques d'un régime pluvial méridional. Les hautes eaux se déroulent en hiver et au printemps, de décembre à mai inclus, et portent le débit mensuel moyen à un niveau situé entre 8,82 et 12,1 m³ par seconde, avec un maximum en avril. Elles sont suivies d'une chute rapide du débit jusqu'à la période de basses eaux d'été qui va de fin juin à début octobre, avec son minimum moyen du mois d'août (1,44 m3⋅par seconde). Cependant les fluctuations sont bien plus prononcées sur de courtes périodes et selon les années.

Débit moyen mensuel (en m3/s)
Station hydrologique : Y8624010 - la Taravo à Zigliara (Pont d'Abra) pour un bassin versant de 331 km2 et à 130 m d'altitude[2]
(08/04/2014 - données calculées sur 46 ans de 1969 à 2014)
(Tableau des données du graphique)

Source : Banque Hydro - Ministère de l'écologie et du développement durable

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, le VCN3 peut chuter jusque 0,700 m3, en cas de période quinquennale sèche, ce qui ne peut pas être qualifié de vraiment sévère.

Crues[modifier | modifier le code]

Les crues peuvent être très importantes. Les QIX 2 et QIX 5 valent respectivement 120 et 170 m3⋅/s. Le QIX 10 est de 210 m3⋅par seconde et le QIX 20 de 240 m3⋅/s. Quant au QIX 50, il est de 280 m3⋅par seconde Cela signifie que, par exemple, tous les deux ans on doit s'attendre à une crue de l'ordre de 120 mètres cubes, et tous les vingt ans une crue de 230 mètres cubes/s doit survenir, statistiquement du moins. Ces chiffres sont nettement inférieurs à ceux du Vecchio par exemple.

Le débit instantané maximal enregistré à Zigliara a été de 600 m3⋅par seconde le 1er décembre 1996, tandis que la valeur journalière maximale était de 108 m3⋅par seconde le 5 décembre 1992 et 127 m3⋅par seconde le 22 novembre 2011. En comparant la première de ces valeurs avec l'échelle des QIX du fleuve, il apparaît que les crues de décembre 1996 étaient largement supérieures aux plus hauts débits calculés, et donc tout à fait exceptionnelles.

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans le bassin versant du Taravo est de 694 millimètres annuellement, ce qui est très élevé, plus de deux fois supérieur à la moyenne française, tous bassins confondus. Le débit spécifique du fleuve (ou Qsp) atteint le chiffre élevé de 21,9 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin.

Problèmes écologiques[modifier | modifier le code]

On y trouve comme poissons des truites (de moins en moins présentes), des loups, des mulets ainsi que des anguilles. On y trouve également de nombreux animaux tels que des grenouilles, des tortues d'eau.

Cette perte de poissons est due à une pollution présente en amont du fleuve. La majorité des 29 communes traversées par le fleuve y rejette ses eaux usées.

De relatifs efforts sont tentés pour remédier à ce problème (station d'épuration et fosse).

Une station qualité est implantée à Casalabriva. code station 06217500[1]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Geographylogo.svg

Les coordonnées de cet article :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Taravo (Y86-0400) » (consulté en 17 février 2013)
  2. a, b, c et d Banque Hydro - MEDDE, « Synthèse de la Banque Hydro - Le Taravo à Zigliara (Pont d'Ara) (Y8624010) » (consulté le 4 mai 2014)
  3. a et b Géoportail - IGN, « Géoportail » (consulté le 25 juillet 2010)
  4. Paglia Orba - site personnel, « la tour de Micalona » (consulté le 22 novembre 2008)