Dives (fleuve)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 17′ 50″ N 0° 05′ 14″ O / 49.2972, -0.08722 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dives.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Dive (rivière).
Dives
La Dives à Cabourg
La Dives à Cabourg
Caractéristiques
Longueur 104,6 km
Bassin 1 573 km2
Débit moyen 3,510 m3/s (Le Mesnil-Mauger) [1]
Régime pluvial océanique
Cours
Source la Francière
· Localisation Courménil
· Altitude 250 m
· Coordonnées 48° 46′ 47″ N 0° 15′ 08″ E / 48.7797, 0.2521 (Source - Dives)  
Embouchure la Manche
· Localisation Cabourg, Dives-sur-Mer
· Altitude 0 m
· Coordonnées 49° 17′ 50″ N 0° 05′ 50″ O / 49.2972, -0.0973 (Embouchure - Dives)  
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Laizon
· Rive droite Oudon, Vie
Pays traversés Drapeau de la France France
Régions traversées Basse-Normandie
Principales villes Trun, Morteaux-Coulibœuf, Saint-Pierre-sur-Dives, Mézidon-Canon, Troarn, Cabourg, Dives-sur-Mer

Sources : Géoportail, Sandre

La Dives est un fleuve côtier de Normandie, dans les départements de l'Orne et du Calvados, long de 105 kilomètres[2],[3] qui se jette dans la Manche.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cours du fleuve[modifier | modifier le code]

L'estuaire de la Dives.

La Dives prend sa source à Courménil, près d'Exmes, dans l'Orne, au nord de la forêt de Gouffern, puis son cours prend une direction nord-ouest avant de s'orienter plein nord. Le petit fleuve arrose les communes de Saint-Pierre-sur-Dives, de Mézidon-Canon, reçoit à droite l'Oudon et la Vie, à gauche le Laizon, puis la Muance de nouveau à droite et débouche dans la Manche entre Cabourg et Dives-sur-Mer (dans le département du Calvados) après avoir drainé un grand secteur de marais, appelé marais de la Dives.

À hauteur de Cabourg, la Dives reçoit, en rive gauche, la Divette, petite rivière qui draine également les marais précédemment cités.

Bassin et affluents[modifier | modifier le code]

Le bassin de la Dives occupe principalement le centre-est du département du Calvados, ainsi qu'une partie du nord du département de l'Orne, et s'étale entre les bassins de l'Orne à l'ouest et au sud et de la Touques à l'est. L'embouchure est au nord de ce bassin.

Le principal affluent est la Vie, longue de 66,9 km[4], qui conflue en rive droite à Biéville-Quétiéville. Son bassin, drainé notamment par ses affluents les deux Viette (deux rivières homonymes), la Monne et l'Algot, occupe une aire sud-ouest de celui de la Dives. La Vie arrose les villes de Vimoutiers et Livarot.

Trois autres affluents dépassent les 20 kilomètres. Le deuxième affluent par sa longueur est le Laizon (38,9 km[5]), en rive gauche à Cléville, sillonnant l'est de la plaine de Caen à l'ouest du bassin. L'Oudon (26,2 km[6]) occupe une position centrale et conflue en rive droite entre Bretteville-sur-Dives et Ouville-la-Bien-Tournée. L'Ante, longue de 20,5 km[7], arrose Falaise et conflue en rive gauche à Morteaux-Coulibœuf.

Les autres principaux affluents sont, de la source vers l'embouchure : la Barges (11,9 km[8]) en rive gauche à Omméel, la Filaine (13 km[9]) en rive gauche à Crocy, le Trainefeuille (13,8 km[10]) en rive gauche à Beaumais, la Dorette (16,2 km[11]) en rive droite à Hotot-en-Auge, la Muance (19 km) en rive gauche à Bures-sur-Dives, l'Ancre (16,8 km[12]) en rive droite à Brucourt et la Divette (15,3 km[13]) en rive gauche à Cabourg.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

Comme les autres fleuves côtiers bas-normands, la Dives est caractérisée par un régime pluvial océanique marqué par des étiages estivaux très prononcés[14].

Histoire[modifier | modifier le code]

Environnement : les marais de la Dives[modifier | modifier le code]

Le Grand canal traversant les marais de la Dives.

En aval de Mézidon, la vallée de la Dives s'élargit au pied de la Côte d'Auge (talus qui marque la limite entre le Pays d'Auge et la campagne de Caen) et, rencontrant des terrains argileux, devient une vaste zone de marais que l'on peut diviser en deux espaces principaux[15]:

  • au sud, l'ancien marais de Corbon (qui recoupe les territoires des communes de Corbon, de Hotot-en-Auge autrefois Le Ham, de Cléville) a été aménagé dès le XVIe siècle et présente aujourd'hui l'aspect de prairies humides, terres d'élevage, où serpentent la Dives et la Vie[15].
  • au nord-ouest, le marais de Troarn représente la véritable zone des marais de la Dives[16]. Entre cette commune et la Manche s'étend un espace, de plus de 10 000 hectares, mal drainé par un réseau complexe de canaux. Durant l'hiver, les marais sont submergés et blanchissent selon une expression locale; ce phénomène de submersion est très profitable aux sols qui sont ainsi fertilisés et propices à l'élevage[16]. Depuis près de 800 ans, cette zone a été asséchée et mise en valeur d'abord par les moines de l'abbaye Saint-Martin de Troarn[17], fondée au XIe siècle, puis par l'autorité royale, en la personne de l'intendant de la généralité de Caen au XVIIe siècle qui fit creuser de nombreux canaux de drainage sur le modèle hollandais[16]. Prospère région d'élevage bovin, les marais de la Dives constituent également un milieu naturel très riche. L'avifaune est représentée par de nombreuses espèces communes sédentaires ou migratrices comme la pie-grièche et le traquet tarier, mais également par des espèces plus rares dans la région comme la cigogne blanche, le hibou des marais ou le busard des roseaux[16]. De nombreux rongeurs y ont établi leur habitat tel le rat musqué, le ragondin, ainsi que leurs prédateurs de la famille des mustélidés: fouine, belette, hermine[18].

Départements et communes traversés[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Banque Hydro - Station I2051040 - La Dives au Mesnil-Mauger (Synthèse)
  2. SANDRE, « Fiche fleuve la dives (I1--0200) »
  3. Superficie du bassin versant, sur les Caractéristiques des principaux bassins versants et de leur rivière de l'Ifremer Regarder en ligne.
  4. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Vie (I13-0400) »
  5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Laizon (I1430600) »
  6. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Oudon (I12-0400) »
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ante (I1210600) »
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Barges (I1110600) »
  9. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Filaine (I1160600) »
  10. Sandre, « Fiche cours d'eau - Le Trainefeuille (I1180600) »
  11. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Dorette (I1410600) »
  12. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Ancre (I15-0400) »
  13. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Divette (I1560600) »
  14. Les trois stations hydrologiques de mesure de la DIREN sont localisées très en amont du fleuve et ne permettent pas de connaître le débit précis à l'exutoire.
  15. a et b Article de Max-André Brier in Guide des merveilles naturelles de la France, Sélection du Reader's Digest, 1973, p. 503.
  16. a, b, c et d Histoire, écosystème des marais de la Dives sur lesmaraisdeladives.com.
  17. Le lit de la Divette fut creusé par ces moines pour évacuer une partie de l'eau des marais.
  18. Les multiples menaces pesant sur ces marais (mitage, extension des cultures au détriment des zones d'élevage, multiplication des peupleraies, pollutions agricoles) ont incité de nombreux amoureux du site à militer pour son classement en Z.P.S (Zone de Protection Spéciale).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]