Rosis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Rosis
Mairie de Rosis, située à Andabre
Mairie de Rosis, située à Andabre
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Languedoc-Roussillon
Département Hérault
Arrondissement Béziers
Canton Saint-Gervais-sur-Mare
Intercommunalité Communauté de communes de la Montagne du Haut Languedoc
Maire
Mandat
Jacques Mendes
2014-2020
Code postal 34610
Code commune 34235
Démographie
Population
municipale
304 hab. (2011)
Densité 5,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 43° 37′ 20″ N 3° 00′ 16″ E / 43.6221, 3.004543° 37′ 20″ Nord 3° 00′ 16″ Est / 43.6221, 3.0045  
Altitude Min. 272 m – Max. 1 123 m
Superficie 52,91 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rosis

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rosis

Rosis est une commune française située dans le département de l'Hérault en région Languedoc-Roussillon.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte

La commune est bâtie sur les Monts de l'Espinouse. La commune se trouve dans le territoire du Parc naturel régional du Haut-Languedoc.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

NO
Castanet-le-Haut
Nord
Saint-Geniès-de-Varensal
NE
Saint-Gervais-sur-Mare
Ouest
Cambon-et-Salvergues

Rosis
 
Est
Taussac-la-Billière
Mons
SO
Saint-Martin-de-l'Arçon,
Colombières-sur-Orb
Sud
Combes
SE


Hameaux[modifier | modifier le code]

Église romane Notre-Dame de Douch et Stèle au Maquis Bir-Hakeim
Le hameau de Douch
Le hameau de Douch
  • Andabre
  • les Avels
  • le Bosc
  • le Cabaret
  • Caissenols (inhabité)
  • Les Cambaults
  • le Carrousel
  • les Combes
  • Compeyre
  • Cours
  • le Cros
  • Douch
  • la Fage
  • le Fageas
  • la Gineste
  • Héric
  • Madale
  • la Matte
  • Nostre Seigné (inhabité)
  • la Palisse
  • Perpignan de la Grave
  • Rosis
  • Rogainard
  • Sénas
  • les Taillades
  • le Tourel
  • le Vialais (inhabité)

Histoire[modifier | modifier le code]

L'actuel territoire de Rosis est le résultat de plusieurs remaniements des limites. Sous l'ancien régime, l'essentiel de la commune dépendait du diocèse de Castres et de la sénéchaussée de Béziers. La paroisse de Notre-Dame de Douch dépendait de la communauté de Taussac, mais servait de paroisse à une importante partie de la population de Rosis. Cette paroisse dépendait au religieux du diocèse de Béziers, au civil du diocèse civil de Castres. La commune de Rosis a été constituée en 1830 à partir de la commune disparue de Saint-Gervais-Terre (ou Saint-Gervais-Terre-Foraine), qui avait été elle-même constituée à partir de l'ancienne communauté de Saint-Gervais-Terre. Une partie des terres ont été rattachées aux communes de Castanet-le-Haut, Saint-Gervais-sur-Mare, Saint-Geniès-de-Varensal. Enfin Douch et quelques hameaux comme Madale, Héric, etc ont été détachés de Taussac-la-Billière pour être rattachés à Rosis.

En raison de sa géographie montagneuse, la commune possédait une mairie à Andabre et une mairie annexe à Rosis. Des registres d'état-civil étaient tenus dans chacune de ces mairies, malgré le petit nombre des actes enregistrés.

Dans le hameau de Douch eut lieu, le 10 septembre 1943, un des premiers combats importants de la Résistance (mentionné par le Général de Gaulle). Il opposa un groupe de 47 maquisards dirigés par Christian de Roquemaurel à une colonne allemande forte de 200 hommes. Les maquisards se replièrent non sans avoir imposé de fortes pertes à l'ennemi.

Actuellement, Rosis est considérée comme le centre de l'Europe, ce qui fait sa renommée au sein de la communauté européenne.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason à dessiner Blason Écartelé : au premier d'or à une machine à fabriquer les clous de sable, au deuxième et au troisième de sinople à une rose d'or, au quatrième d'or à une tête de mouflon de sable.
Détails Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
depuis 1995 en cours Jacques Mendes SE  Maire - Vice-président de la communauté de communes de la Montagne du Haut Languedoc - Vice-président du Parc naturel régional du Haut-Languedoc
Les données manquantes sont à compléter.
Rosis

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 304 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 649 1 498 1 700 1 783 856 990 1 000 900 861
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
879 934 891 840 830 720 741 684 641
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
608 592 606 546 534 569 572 547 513
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
425 343 269 244 257 261 294 304 304
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Forêt des écrivains combattants.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011


Liens externes[modifier | modifier le code]


Sur les autres projets Wikimedia :