Laura Linney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Laura Linney

Description de cette image, également commentée ci-après

Laura Linney au Lincoln Memorial à Washington, lors de la cérémonie d'investiture de Barack Obama, le 18 janvier 2009.

Nom de naissance Laura Leggett Linney
Naissance 5 février 1964 (51 ans)
New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession actrice
Films notables The Truman Show
Tu peux compter sur moi
Love Actually
Dr. Kinsey
Les Berkman se séparent
La Famille Savage
Séries notables Les Chroniques de San Francisco
John Adams
The Big C

Laura Leggett Linney est une actrice américaine née le 5 février 1964 à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à New York, Laura Leggett Linney est la fille de Miriam Anderson « Ann » Perse (née Leggett) et de Romulus Linney, dramaturge et professeur[1],[2],[3],[4] et l'arrière-petite-fille de Romulus Zachariah Linney, membre républicain du Congrès[5].

En dépit de son ascendance, la jeune fille a vécu dans un petit appartement avec sa mère, qui l'élève après son divorce[6]. Son père, quant à lui, s'est remarié et a donné à sa fille une demi-sœur, Susan. Cela ne l'empêche pas de voir son père, qui lui fait découvrir le monde du théâtre, dans lequel elle est attirée, et des musées[7].

Diplômée de l'école privée Northfield Mount Hermon School en 1982, elle a ensuite fréquenté l'université Northwestern, avant de changer pour aller à l'université Brown, où elle étudie l'art dramatique et d'où elle ressort avec un baccalauréat en arts en 1986. Par la suite, elle est partie étudier à la Juilliard School[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Sa carrière débute au théâtre au début des années 1990 en devenant doublure pour la pièce Six degrés de séparation[7], avant d'obtenir des rôles plus conséquents comme Sight Unseen, qui lui vaut une citation au Drama Desk Award. En 1992, elle fait ses débuts au cinéma avec Lorenzo, de George Miller, dans lequel elle partage une scène avec Susan Sarandon. De sa première expérience cinématographique, elle en parlera quelques années plus tard dans Inside the Actors Studio, en janvier 2009: « C'était la première fois que je jouais dehors. Ce qui est, quand on vient du monde du théâtre et que l'on commence à travailler sur des films, un énorme choc. Je n'avais pas à prétendre avoir froid, j'avais froid ! »[7],,[8],[3].

Elle enchaîne par la suite des rôles mineurs dans d'autres longs-métrages comme Président d'un jour, avant de débuter à la télévision en 1993 avec notamment Blind Spot, où elle se fait remarquer avec son interprétation de mère cocaïnomane. Mais c'est avec le rôle de Mary Ann Singleton, premier rôle de la mini-série Les Chroniques de San Francisco, qui lui offre son premier véritable succès. Elle reprendra ce rôle deux fois par la suite[9]. Son premier grand rôle au cinéma, elle l'obtient en 1995 dans le film d'aventure Congo, où elle incarne le rôle principal féminin, suivi d'autres rôles dans le thriller Peur primale et Les Pleins Pouvoirs, où elle incarne pour les deux un procureur. Pour le second film, elle a obtenu le rôle après que Clint Eastwood, réalisateur et acteur, l'a contactée et est intéressé par son travail après Peur primale[10].

La percée de sa carrière survient en 1998 avec The Truman Show, prêtant ses traits à une actrice ratée incarnant l'épouse de Jim Carrey. Son rôle, mémorable, lui vaut des critiques élogieuses[3] et deux ans plus tard avec Tu peux compter sur moi, film indépendant qui lui vaut d'être nommée à l'Oscar de la meilleure actrice[3].

Elle enchaîne films à gros budgets ou indépendants (Maze, La Prophétie des ombres, La Vie de David Gale, Love Actually - film qu'elle a tourné grâce au réalisateur Richard Curtis[11] et Mystic River, dans lequel elle retrouve Eastwood), télévision (Wild Iris, qui lui vaut d'obtenir l'Emmy Award de la meilleure actrice dans une minisérie ou téléfilm, Frasier, qui lui vaut l'Emmy Award de la meilleure guest-star[12],[3]) et théâtre (Les Sorcières de Salem), avant d'obtenir une seconde nomination aux Oscars pour son rôle de Clara McMillen, épouse du Dr. Kinsey (Liam Neeson) dans le film éponyme[3].

Elle enchaîne les films tels que le film d'horreur L'Exorcisme d'Emily Rose, la comédie dramatique Les Berkman se séparent, qui lui vaut d'être nommée aux Golden Globes, la comédie satirique Man of the Year, le drame Jindabyne, Australie, le thriller Agent double et la comédie sentimentale Le Journal d'une baby-sitter[13], ainsi qu'une reprise théâtrale - mais dans un autre rôle - dans Sight Unseen.

Son rôle de femme qui retrouve son frère pour s'occuper de leur père sénile dans La Famille Savage lui vaut de recevoir sa troisième nomination aux Oscars - cette fois pour la meilleure actrice[14],[15],[16],[17],[18].

Après avoir retrouvé Liam Neeson pour le drame The Other Man, elle joue la marquise de Merteuil dans l'adaptation théâtrale des Liaisons dangereuses, de Christopher Hampton, en 2008[19] , suivi de deux ans plus tard avec la pièce Time Stands Still, de Donald Margulies.

Elle revient à la télévision, également en 2008, après quatre ans d'absence, avec la mini-série John Adams, avec un l'Emmy Award de la meilleure actrice dans une minisérie[20],[21],[22] et un Golden Globe de la meilleure actrice dans une minisérie ou téléfilm remporté pour son interprétation d'Abigail Adams[23],[24],[25]. , comme actrice principale et productrice de la série The Big C, diffusé sur Showtime en 2010[26].

En 2012, elle joue le rôle d'un robot dans le nouveau clip de la chanteuse américaine Aimee Mann, Charmer.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Laura Linney se marie en septembre 1995 avec David Adkins. Mais ils divorceront cinq ans plus tard. En 2001, elle fut un temps la petite amie du comédien Eric Stoltz, mais ils se séparent. En août 2007, elle se fiance avec Marc Schauer, agent immobilier qu'elle a rencontré en 2004 au Telluride Film Festival et ils se marient le 2 mai 2009[27]. De cette union est né un garçon, Bennett Armistead Schauer, né le 8 janvier 2014[28].

Elle est une amie proche de l'acteur Liam Neeson et de sa défunte épouse, l'actrice Natasha Richardson[29],[30]. Neeson accompagna Linney à l'autel lors du mariage de cette dernière en 2009[31].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilm[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En France, Danièle Douet est la voix française régulière de Laura Linney[32]. Au Québec, Lisette Dufour est la voix française régulière de l'actrice[33].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Laura Linney Biography (1964-) », Filmreference.com (consulté le 2010-04-25)
  2. (en) « Laura Linney Biography - Yahoo! Movies », Movies.yahoo.com (consulté le 2010-04-25)
  3. a, b, c, d, e, f et g Stated on Inside the Actors Studio, 2009
  4. (en) Mary Olivia Cloninger Boggs, The indubitable Busbees and their kin, M.O.C. Boggs,‎ 1981, p. 105
  5. (en) « The Linney History Page », Gettingstartedwithlatin.com (consulté le 2010-04-25)
  6. Studio 360 broadcast, 28 March 2010
  7. a, b et c (fr) Discrète et confidentielle, Laura Linney, Allociné.
  8. (en) Actors Studio - Laura Linney' sur l’Internet Movie Database
  9. http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18591430/?page=4&tab=0
  10. http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18591430/?page=7&tab=0
  11. http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18591430/?page=10&tab=0
  12. http://www.allocine.fr/article/dossiers/cinema/dossier-18591430/?page=11&tab=0
  13. (en) « Linney Opens The Nanny Diaries », Cinemablend.com,‎ 2006-03-14 (consulté le 2010-04-25)
  14. Dépêche de l'AFP consacré aux Oscars dans la catégorie Meilleure Actrice. Laura Linney est nominée ainsi que Marion Cotillard pour La Môme
  15. Oscars 2008 découvrez les nominés sur Actustar
  16. Liste des nominés Oscars 2008
  17. Laura Linney article du Monde du 19 février 2008
  18. (en) « Philip Seymour Hoffman's Next is The Savages », Comingsoon.net (consulté le 2010-04-25)
  19. (en) Liz Smith, « Watch the hot actress thrive! », Nypost.com,‎ 2008-03-13 (consulté le 2010-04-25)
  20. Site de Comme au cinéma.
  21. Dépêche AFP.
  22. Site de TSR.
  23. Palmarès des Golden Globes sur Allociné.
  24. Article SériesTV Actu.
  25. Article Tele2Semaines.
  26. (en) Adam Bryant, « Showtime and Laura Linney to Tackle Cancer in New Series », TVGuide.com,‎ 27 août 2009 (lire en ligne)
  27. (en) Bio. Consulté le 17 août 2010.
  28. « Surprise! Laura Linney Welcomes a Son », People.com,‎ 17 janvier 2014 (consulté le 17 janvier 2014)
  29. http://celebs.answers.com/lifestyle/13-things-you-should-know-about-laura-linney
  30. http://us.hellomagazine.com/healthandbeauty/mother-and-baby/2014011816578/laura-linney-gives-birth-baby-boy/
  31. « Liam Neeson walked Laura Linney down the aisle », nymag.com,‎ July 28, 2010 (consulté le December 30, 2010)
  32. a, b, c, d et e « Comédiennes ayant doublés Laura Linney », sur RS Doublage (consulté le 18 août 2010)
  33. a, b, c et d « (fr) Fiche de doublage canadien francophone de Laura Linney », sur Doublage qc.ca (consulté le 17 juin 2012).
  34. http://www.dsd-doublage.com/S%E9ries/John%20Adams.html

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]