Les Pleins Pouvoirs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pleins pouvoirs.

Les Pleins Pouvoirs

Titre québécois Pouvoir d'exécuter
Titre original Absolute Power
Réalisation Clint Eastwood
Scénario William Goldman
Acteurs principaux
Sociétés de production Castle Rock Entertainment
Malpaso Productions
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre thriller
Sortie 1997
Durée 121 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Les Pleins Pouvoirs ou Pouvoir d'exécuter au Québec (Absolute Power) est un film américain réalisé par Clint Eastwood, sorti en 1997. C'est l'adaptation cinématographique du roman éponyme de David Baldacci, publié en 1996 aux États-Unis.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Un cambrioleur réputé se retrouve mêlé au meurtre de la maîtresse du président des États-Unis et essaye de se disculper du meurtre dont les services secrets le font accuser.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Luther Whitney, cambrioleur de haut vol vieillissant et excellent dessinateur à ses heures, entretient des relations orageuses avec sa fille Kate, qui est procureur. Au cours d'un cambriolage dans une luxueuse demeure appartenant à Walter Sullivan, un des hommes les plus influents de Washington, il assiste aux ébats amoureux de Christy Sullivan, la femme de Walter, et d'un homme qui se révèle être le président des États-Unis, Alan Richmond. Pour se défendre contre son amant sadique, Christy s'empare d'un coupe-papier mais elle est abattue par Colin et Burton (agents de la sécurité rapprochée du président) alors qu'elle s'apprêtait à se défendre.

Gloria Russell, conseillère du président, leur ordonne de maquiller leur acte en crime de cambrioleur, mais Luther s'enfuit avec le précieux coupe papier. L'enquête est confiée au lieutenant de police Seth Frank qui soupçonne Luther. Alors que ce dernier s'apprête à fuir à l'étranger, le spectacle du président Richmond feignant le chagrin lors d'un discours télévisé le décide à rester pour prouver son innocence et confondre le coupable. Il laisse une lettre à Gloria Russell et donne rendez-vous à Kate, qui a découvert que son père n'a jamais cessé de l'aimer et de s'intéresser à sa carrière. Mais Colin et Mc Carthy, un tueur à gages engagé par Walter Sullivan, sont tous deux au rendez-vous armés d'un fusil à lunettes. Luther et Kate échappent aux balles quand ils se font tirer dessus et s'en sortent. Luther, déguisé en policier, réussit à échapper aux tueurs.

Il envoie à Gloria Russell le collier de diamants que portait Christy le soir du meurtre après avoir envoyé un Polaroïd du coupe-papier. Richmond, fou de rage, ordonne alors à Colin et Burton de s'en prendre à Kate qui est grièvement blessée. Burton, écœuré, se suicide en laissant une lettre de confession et Luther tue Colin qui, déguisé en infirmier, tentait d'achever Kate à l'hôpital. Luther révèle à Walter Sullivan la vérité. Le vieil homme armé du coupe-papier, se rend à la Maison-Blanche en pleine nuit pour un entretien avec son « ami intime » Alan Richmond. Seth Frank arrête Gloria Russell, et Luther apprend le « suicide » d'Alan Richmond.

Luther, après avoir sauvé Kate, sait que Seth peut veiller sur elle, car ce dernier a un faible pour la fille du cambrioleur…

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Drapeau des États-Unis États-Unis : 14 février 1997
Drapeau de la France France : 18 mai 1997 (Festival de Cannes)
Drapeau de la France France : 21 mai 1997
Drapeau de la Suisse Suisse : 23 mai 1997

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Clint Eastwood engage Laura Linney, pour jouer le rôle de sa fille, après avoir été impressionné par sa prestation dans Peur primale (1996, Gregory Hoblit). Il la dirigera à nouveau dans Mystic River (2003).

Alison, la fille de Clint Eastwood, fait une apparition dans le rôle d'une étudiante en art. Son autre fille, Kimber, apparait dans le rôle d'une guide de la Maison-Blanche[3].

C'est le dernier long-métrage d'E. G. Marshall, décédé en août 1998[3].

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage a eu lieu du 3 juin 1996 au 14 août 1996

Les scènes à l'hôpital ont été tournées sur les plateaux de la série télévisée Urgences[3]

Bande originale[modifier | modifier le code]

Absolute Power
Original Motion Picture Soundtrack

Bande originale par Lennie Niehaus
Durée 29:54
Genre musique de film
Compositeur Lennie Niehaus
Label Varèse Sarabande / Colosseum[4]
Critique

Albums par Lennie Niehaus

La musique du film est composée par Lennie Niehaus, qui avait déjà travaillé avec Clint Eastwood pour la plupart de ses films en tant que réalisateur : Pale Rider, le cavalier solitaire (1985), Le Maître de guerre (1986), Bird (1988), Chasseur blanc, cœur noir (1990), Impitoyable (1992), Un monde parfait (1993) et Sur la route de Madison (1995).

L'album est sorti aux États-Unis le 11 mars 1997[4].

No Titre Compositeur Durée
1. Katie's Theme Lennie Niehaus 2:07
2. Mansion Lennie Niehaus 1:32
3. Christy Dies Lennie Niehaus 2:28
4. Mansion Chase Lennie Niehaus 4:34
5. Christy's Dance Lennie Niehaus 3:42
6. Waiting for Luther/Wait for My Signal Lennie Niehaus 6:58
7. Dr. Kevorkian I Presume Lennie Niehaus 1:44
8. Sullivan's Revenge Lennie Niehaus 2:19
9. Katie's Theme / End Credits Lennie Niehaus 4:42
29:54[4]

Box-office[modifier | modifier le code]

Le film n'est pas considéré comme un succès : il ne totalise que 50 068 310 $ sur le sol américain[5], pour un budget de production similaire[1]. Dans le reste du monde, le film totalise 32 000 000 $, pour un total mondial de plus de 82 millions de dollars de recettes[1].

En France, le film n'enregistre que 977 659 entrées[1].

Autour du film[modifier | modifier le code]

Différences avec le roman[modifier | modifier le code]

  • Dans le roman, le personnage principal est Jack Graham, ami avocat de Luther et Kate, qui cherche à faire disculper le cambrioleur. Dans le film, ce sera Luther, le personnage principal, qui cherche à se faire disculper[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Les Pleins Pouvoirs - JP's box-office.com
  2. (en) Dates de sortie sur l’Internet Movie Database
  3. a, b, c et d (en) Anecdotes sur l’Internet Movie Database
  4. a, b, c et d (en) Absolute Power Soundtrack - Allmusic
  5. (en) Absolute Power - Box Office Mojo

Liens externes[modifier | modifier le code]