Léopold Bernstamm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Monument à Édouard Pailleron, Salon de 1905.

Léopold Bernhard Bernstamm[1], né à Riga le 20 avril 1859, mort à Paris le 22 janvier 1939), est un sculpteur russe. Il a été l'un des sculpteurs attitrés du musée Grévin à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bernstamm est né à Riga, aujourd'hui en Lettonie. Il entre dans l'atelier de David Jensen en 1872, et est admis à l'Académie impériale des beaux-arts de Saint-Pétersbourg en 1874. Il voyage en Italie et passe l'année 1884 à Rome et Florence, continuant ses études dans l'atelier de Rivalti.

En 1885, il s'établit à Paris, retournant régulièrement à Saint-Pétersbourg. Il reçoit une formation auprès d'Antonin Mercié.

Il accède à la célébrité au début des années 1880 en exécutant quelque 300 portraits de personnalités russes et françaises comme Fiodor Dostoïevski, Denis Fonvizine, Alexandre Ostrovsky, Mikhaïl Saltykov-Chtchédrine, François Coppée, Paul Déroulède, Gustave Flaubert, Ludovic Halévy, Ernest Renan, Alexandre Falguière, Paul Dubois, Victorien Sardou, ou Émile Zola.

Sa rapidité d'exécution et son sens de la physionomie l'ont amené à collaborer comme sculpteur au musée Grévin pour lequel il a modelé des effigies de nombreux mannequins de cire[2].

Il a réalisé plusieurs portraits du tsar Nicolas II de Russie, et des membres de la famille impériale (1896), de Anton Rubinstein (1901), et de Alexandre Pouchkine (1911). Sa dernière œuvre à Saint-Pétersbourg est le buste du tsar Alexandre III de Russie.

Nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1891, il a ensuite été élevé au grade d'officier du même ordre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Achille Segard, « Léopold Bernstamm, sculpteur », dans Revue Illustrée
  • Serge Bernstamm, Léopold Bernstamm, sa vie, son œuvre, éditions L. Lapina & Cie, Imprimeur, 1913

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. Dit aussi Léopold-Bernhard Bernstam, Léopold Bernard Bernstamm, ou Leopold Adolfovich Bernstam.
  2. Catalogue-almanach du musée Grévin, 1891 [1]

Source[modifier | modifier le code]