Saint-André-de-Bohon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-André.
Saint-André-de-Bohon
Le clocher complètement déporté de l'église.
Le clocher complètement déporté de l'église.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Carentan
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Hugues Autard de Bragard
2014-2020
Code postal 50500
Code commune 50445
Démographie
Gentilé Bohonnais
Population
municipale
319 hab. (2012)
Densité 31 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 14′ 04″ N 1° 15′ 08″ O / 49.234444, -1.25222249° 14′ 04″ Nord 1° 15′ 08″ Ouest / 49.234444, -1.252222
Altitude Min. 0 m – Max. 21 m
Superficie 10,43 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de la Manche
City locator 14.svg
Saint-André-de-Bohon

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de la Manche
City locator 14.svg
Saint-André-de-Bohon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-André-de-Bohon

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-André-de-Bohon

Saint-André-de-Bohon est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 319 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord-ouest du pays saint-lois, dans le parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin. Son bourg est à 10 km au sud de Carentan, à 12 km à l'ouest de Saint-Jean-de-Daye, à 15 km à l'est de Périers et à 21 km au nord-ouest de Saint-Lô[1].

Les deux points culminants (21 m) se situent au centre-sud, à l'ouest du bourg, près du lieu-dit la Marrerie. Le point le plus bas, pratiquement au niveau de la mer, correspond à la sortie de la Taute du territoire, au nord.

Communes limitrophes de Saint-André-de-Bohon[2]
Saint-Georges-de-Bohon Saint-Georges-de-Bohon, Montmartin-en-Graignes Graignes-Mesnil-Angot
Saint-Georges-de-Bohon Saint-André-de-Bohon[2] Graignes-Mesnil-Angot
Auxais Marchésieux, Tribehou Tribehou

Toponymie[modifier | modifier le code]

La paroisse est dédiée à l'apôtre André. L'origine du toponyme Bohon est obscure[3]. René Lepelley émet deux hypothèses : l'anthroponyme germanique Bodo ou le substantif gaulois dunon, « forteresse », « agglomération », précédé d'un élément indéterminé[4].

Le gentilé est Bohonnais[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

Fief d'origine possible de la grande famille anglo-normande des Bohun.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
juin 1995 mars 2008 Félix Ledentu SE Agriculteur
mars 2008[6] mars 2014 Michel Anne SE Retraité de l'industrie et des services
mars 2014[7]" en cours Hugues Autard de Bragard SE  
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 319 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Saint-André-de-Bohon[9]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Saint-André-de-Bohon a compté jusqu'à 754 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
669 675 735 754 663 659 668 706 655
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
645 607 626 616 614 607 604 565 611
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
575 601 552 469 489 462 445 390 383
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
359 318 310 297 258 264 301 307 313
2012 - - - - - - - -
319 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[10] puis Insee à partir de 2004[11].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]


Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2012.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  3. Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎
  4. René Lepelley, Dictionnaire étymologique des noms de communes de Normandie, Condé-sur-Noireau, Éd. Charles Corlet,‎ (ISBN 2-95480-455-4 (édité erroné), notice BnF no FRBNF36174448), p. 215
  5. « Ouest-france.fr - Mairie de Saint-André-de-Bohon » (consulté le 12 janvier 2012)
  6. « Michel Anne a été élu maire samedi », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 juillet 2015)
  7. « Hugues Autard de Bragard a été élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 14 juillet 2015)
  8. « Saint-André-de-Bohon (50500) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 19 juin 2014)
  9. Date du prochain recensement à Saint-André-de-Bohon, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  10. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  11. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2012.
  12. « Œuvres mobilières à Saint-André-de-Bohon », base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]