Angoville-sur-Ay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Angoville-sur-Ay
L'église Notre-Dame.
L'église Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton Lessay
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Lessay
Maire
Mandat
Michel Couillard
2014-2020
Code postal 50430
Code commune 50012
Démographie
Gentilé Angovillais
Population
municipale
252 hab. (2011)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 11″ N 1° 32′ 54″ O / 49.253056, -1.548333 ()49° 15′ 11″ Nord 1° 32′ 54″ Ouest / 49.253056, -1.548333 ()  
Altitude Min. 5 m – Max. 54 m
Superficie 6,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Angoville-sur-Ay

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Angoville-sur-Ay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Angoville-sur-Ay

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Angoville-sur-Ay

Angoville-sur-Ay (prononcer / ɑ̃govilsyre/) est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 252 habitants[Note 1] (les Angovillais).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Angoville-sur-Ay[1]
Montgardon La Haye-du-Puits Mobecq
Saint-Germain-sur-Ay Angoville-sur-Ay[1] Mobecq
Lessay Lessay Vesly,
Lessay

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme est issu de l'anthroponyme scandinave Asgaut[2] et de l'ancien français ville dans son sens originel de « domaine rural ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Angoville-sur-Ay

D'azur au chevron d'argent accompagné de trois croisettes d'or.

Nuvola apps important blue.svg
Attribution douteuse [3] : L'utilisation ne semble pas réellement officielle.

Ce blason est celui de la famille du Mesnildot (subsistante), anciens seigneurs de Grattechef, à Angoville-sur-Ay.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1991[4] en cours Michel Couillard[5] SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[5].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 252 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2008, 2013, 2018, etc. pour Angoville-sur-Ay[6]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Angoville-sur-Ay a compté jusqu'à 794 habitants en 1821.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
665 575 698 794 749 736 684 688 710
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
731 690 662 605 600 541 530 510 533
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
486 467 425 340 359 317 334 277 308
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
279 222 213 172 202 230 250 256 252
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Le manoir de la Motte.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Louis Beuve (1869-1949), poète et écrivain de langue normande, a passé son enfance à la ferme de Semilly.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  2. René Lepelley, Noms de lieux de Normandie et des îles Anglo-Normandes, Paris, Bonneton,‎ octobre 1999 (ISBN 2-86253247-9), p. 51
  3. Attribué abusivement d'après l'ouvrage de l'Université Inter-âges de Basse-Normandie, antenne de Cherbourg, Blasons du Clos du Cotentin, Condé-Caen, Éditions Charles Corlet, Presses universitaires de Caen, 1996, ISBN 2-85480-543-7, p. 19.
  4. « Municipales à Angoville-sur-Ay. Michel Couillard candidat », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 juillet 2014)
  5. a et b Réélection 2014 : « Angoville-sur-Ay (50430) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 mai 2014)
  6. Date du prochain recensement à Angoville-sur-Ay, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2008, 2011

Liens externes[modifier | modifier le code]