Vindefontaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Vindefontaine
Mairie et l'église Saint-Martin
Mairie et l'église Saint-Martin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton La Haye-du-Puits
Intercommunalité Communauté de communes de la Baie du Cotentin
Maire
Mandat
Jean-Pierre Travert
2014-2020
Code postal 50250
Code commune 50642
Démographie
Population
municipale
319 hab. (2011)
Densité 39 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 20′ 20″ N 1° 25′ 02″ O / 49.3388888889, -1.4172222222249° 20′ 20″ Nord 1° 25′ 02″ Ouest / 49.3388888889, -1.41722222222  
Altitude 7 m (min. : 2 m) (max. : 41 m)
Superficie 8,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Vindefontaine

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Vindefontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vindefontaine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vindefontaine

Vindefontaine est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 319 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Elle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin.

La commune se compose d'un bourg principal (Vindefontaine) et de plusieurs écarts[1] : la Bresnerie, la Maresquerie, la Videgrainnerie (quelques ruines), Beaumont, le Bord de la Lande, la Bouquinerie, la Poterie, les Cloutiers, les Margueries, la Meslinerie, la Borerie, le Ruisseau, le Lédy, Saint-Lubin. La Sauvagerie est un lieu-dit en ruine.

Vindefontaine est traversée par le ruisseau de Beaumont, et est bordée à l'est par la Senelle, affluent de la Douve.

La commune est bordée à l'ouest par le bois de Limors. Le paysage est principalement constitué de champs et prés humides.

Histoire[modifier | modifier le code]

Du fait des difficultés techniques d'anthropisation dans les marais, le lieu ne se peupla pas autant que le reste du Cotentin. La paroisse a été (avec Néhou et Saussemesnil) l'un des principaux centres potiers du Cotentin de la fin du Moyen Âge jusqu'au début du XXe siècle[2].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Deux hypothèses sur l'origine du nom :

  • installation scandinave sur ces zones humides : Viđifontane (« la fontaine de Viđi »)[3]
  • légende sur de l'eau se transformant en vin.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Circonscriptions administratives avant la Révolution[modifier | modifier le code]

  • Généralité : Caen.
  • Élection : Carentan et Saint-Lô en 1612/1636, puis Carentan en 1677 et 1713.
  • Sergenterie : Sainteny.

Les maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1874 1905 Édouard Tirel de la Martinière    
         
 ?  ? Daniel Asseline    
 ? mars 2001 Pierre Sadot    
mars 2001 en cours Jean-Pierre Travert[4] SE Technico-commercial
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 319 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
908 978 1 013 978 1 050 1 024 1 024 931 876
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
818 730 751 709 675 606 582 513 509
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
469 459 457 405 383 356 318 301 299
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
263 240 251 265 278 273 291 293 319
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2004[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Sanctuaire Notre-Dame de la Salette
Église Saint-Martin
Vierge à l'Enfant
Statue en calcaire de saint Jacques le Majeur, en provenance du cimetière de Vindefontaine
  • Église paroissiale Saint-Martin, avec une statue en calcaire polychrome de la Vierge à l'Enfant classée à titre d'objet aux Monuments historiques depuis le 14 décembre 1914[7].
  • Notre-Dame de la Salette : sanctuaire fondé 1864 par l'abbé Godefroy, curé de la paroisse, pour célébrer l'apparition de la Vierge à deux jeunes bergers, Mélanie et Maximin, le 19 septembre 1846 au village de la Salette, à Corps-en-Isère.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

  • Centre potier.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.geoportail.fr/?c=-1.4186,49.3378&l=Scan%2850%29,Admin&z=7
  2. http://www.communes-francaises.com/50/saussemesnil/
  3. http://www.onomastique.asso.fr/IMG/pdf/CR_NRO_2008_note_en_bas_page.pdf
  4. Réélection 2014 : « Vindefontaine (50250) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 25 mai 2014)
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  7. « Statue : Vierge à l'Enfant », base Palissy, ministère français de la Culture