Le Mesnil-Vigot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Mesnil-Vigot
L'église Saint-Germain.
L'église Saint-Germain.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Saint-Lô
Canton Marigny
Intercommunalité Saint-Lô Agglo
Maire
Mandat
Pierre Vaultier
2014-2020
Code postal 50570
Code commune 50325
Démographie
Gentilé Minn'Gotains
Population
municipale
264 hab. (2011)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 09′ 20″ N 1° 16′ 55″ O / 49.155556, -1.28194449° 09′ 20″ Nord 1° 16′ 55″ Ouest / 49.155556, -1.281944  
Altitude Min. 2 m – Max. 37 m
Superficie 3,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Le Mesnil-Vigot

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Le Mesnil-Vigot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Vigot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Mesnil-Vigot

Le Mesnil-Vigot est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 264 habitants[Note 1] (les Minn'Gotains).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est aux confins du Coutançais et du Saint-Lois. Son bourg est à 10 km à l'est de Périers, à 17 km à l'ouest de Saint-Lô, à 19 km au nord-est de Coutances et à 20 km au sud de Carentan[1].

Les principaux lieux-dits sont[2] : Mesnil Vigot (le bourg), Village de la Chesnaye, Village de la Landaiserie, les Champs, Village Michel, les Vallées, Village de la Rivière Haut, Village de la Rivière Bas, Village de la Borderie, le Mesnil, Village de la Luderie, Lahette, la Parerie, la Butte Saint-Clair.

Communes limitrophes du Mesnil-Vigot[3]
Marchésieux Remilly-sur-Lozon Remilly-sur-Lozon
Feugères du Mesnil-Vigot[3] Remilly-sur-Lozon
Lozon Lozon Lozon

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le Mesnil-Vigot est attesté sous les formes Maisnillum Vigot en 1192[4] et Maisnillum Wigoti en 1206[5] : l'ancien français mesnil « domaine rural », est à l'origine de nombreux toponymes, notamment en Normandie. L'élément Vigot représente un anthroponyme d'origine vieux norrois Vigautr (vieux danois Wigot) ou moins vraisemblablement francique Widgaud[5], qui convient moins bien sur le plan phonétique et étant donné que le Mesnil-Vigot est situé dans la zone de diffusion de la toponymie norroise, tout comme Igoville (Eure, Vigovilla vers 1240), ainsi que l'aire de distribution du patronyme Vigot essentiellement dans la Manche, avec un foyer moins important en Bourgogne qui remonte lui vraisemblablement aux Burgondes et non pas au francique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
 ? mars 2001 Roger Guilbert    
mars 2001 mars 2008 Gustave Deshayes SE Garagiste
mars 2008[6] en cours Pierre Vaultier[7] SE Retraité
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et deux adjoints[7].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 264 habitants. Depuis 2004, les enquêtes de recensement dans les communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans (en 2005, 2010, 2015, etc. pour Le Mesnil-Vigot[8]) et les chiffres de population municipale légale des autres années sont des estimations[Note 2]. Le Mesnil-Vigot a compté jusqu'à 614 habitants en 1806.

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
420 242 614 459 332 451 478 478 500
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
480 484 483 476 488 508 504 515 503
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
446 442 430 322 325 320 294 246 223
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
240 238 227 221 207 214 243 244 261
2011 - - - - - - - -
264 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2004[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La butte Saint-Clair.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, afin de permettre les comparaisons entre communes selon une périodicité de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999, de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, outre les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement, que les années 2006, 2011, 2016, etc. et la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. Le Mesnil-Vigot sur Géoportail.
  3. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  4. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 3 : Formations dialectales (suite) et françaises, Genève,‎ 1998 (lire en ligne), p. 1667
  5. a et b Albert Dauzat et Charles Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Paris, Larousse,‎ 1963
  6. « Pierre Vaultier est élu maire », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 août 2014)
  7. a et b Réélection 2014 : « Le Mesnil-Vigot (50570) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 29 avril 2014)
  8. Date du prochain recensement à Le Mesnil-Vigot, sur le-recensement-et-moi.fr, site spécifique de l'Insee.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  11. « Motte féodale », base Mérimée, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]