Vesly (Manche)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Vesly (Eure)
Vesly
bourg de Vesly
bourg de Vesly
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Manche
Arrondissement Coutances
Canton La Haye-du-Puits et Lessay
Intercommunalité Communauté de communes du canton de Lessay
Maire
Mandat
Judith Pirou
2014-2020
Code postal 50430
Code commune 50629
Démographie
Gentilé Veslionnais ou Veslissiens
Population
municipale
674 hab. (2011)
Densité 30 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 15′ 12″ N 1° 30′ 11″ O / 49.2533333333, -1.50305555556 ()49° 15′ 12″ Nord 1° 30′ 11″ Ouest / 49.2533333333, -1.50305555556 ()  
Altitude Min. 6 m – Max. 123 m
Superficie 22,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte administrative de Manche
City locator 14.svg
Vesly

Géolocalisation sur la carte : Manche

Voir sur la carte topographique de Manche
City locator 14.svg
Vesly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vesly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vesly

Vesly est une commune française, située dans le département de la Manche en région Basse-Normandie, peuplée de 674 habitants[Note 1] (les Veslionnais ou Veslissiens[1]).

Les 91 habitants de la commune associée de Gerville-la-Forêt sont rattachés au canton de la Haye-du-Puits, alors que le reste de la commune fait partie de celui de Lessay.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Vesly[2]
Mobecq Lithaire Le Plessis-Lastelle
Angoville-sur-Ay Vesly[2] Laulne
Lessay Lessay, Millières Saint-Patrice-de-Claids,
Millières

Histoire[modifier | modifier le code]

La région est habitée au moins depuis l'époque gauloise par la tribu des Unelles, avec à leur tête le chef Viridorix. Suite à la conquête romaine, les tribus germaniques et les Mérovingiens ont laissé leur trace notamment dans la religion avec sainte Walburge, dont une statue du XVIe siècle siège dans l'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul. Des sarcophages mérovingiens ont été trouvés sous l'église.

En 1973, Vesly a fusionné avec Gerville-la-Forêt, qui a gardé le statut de commune associée et son appartenance au canton de La Haye-du-Puits.

Entrée de Gerville-la-Forêt.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989 mars 2001 Patrick Beuve    
mars 2001 avril 2014 Raymond Fautrat UMP Chef d'entreprise
avril 2014[3] en cours Judith Pirou SE Fonctionnaire
Les données manquantes sont à compléter.


Le conseil municipal est composé de quinze membres dont le maire et trois adjoints[3]. L'un de ces conseillers est maire délégué de la commune associée de Gerville-la-Forêt.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 674 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 335 1 340 1 452 1 512 1 435 1 405 1 297 1 303 1 268
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 278 1 206 1 204 1 136 1 115 1 061 1 058 936 900
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
871 810 819 688 665 708 693 625 585
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
581 542 568 522 535 541 615 626 674
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique de Gerville-la-Forêt avant l'association
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846
233 261 279 312 312 275 272 291
1851 1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886
300 246 243 225 199 186 182 183
1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
203 185 195 180 144 125 108 128
1936 1946 1954 1962 1968 - - -
145 102 115 112 104 - - -
Nombre retenu à partir de 1962 : population sans doubles comptes.
(Source : EHESS[6])


Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pierre.
L'église Saint-Pair.

Église Saint-Pierre de Vesly (XIIIe siècle) classée Monument historique[7]. Elle abrite différentes œuvres classées à titre d'objets (tableau, deux statues de sainte Walburge et saint Sébastien, banquette des thuriféraires[8]. Elle figure parmi les monuments de style gothiques les plus grands et les plus réussis du département de la Manche[réf. nécessaire].

Église Saint-Pair de Gerville-la-Forêt(XVIIe siècle), abritant une Vierge à l'Enfant du XIVe classée[9].

Manoir de Briqueboscq (XVIe siècle), inscrit aux Monuments historiques[10].

Chapelle Notre-Dame de Consolation. Elle est connue localement sous le nom de chapelle Notre-Dame de l'Étrier.

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Union sportive Vesly-Laulne fait évoluer deux équipes de football en divisions de district[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2011.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  • Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[12].

Liens externes[modifier | modifier le code]