Hugues X de Lusignan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hugues le Brun.jpg

Hugues X de Lusignan[1] dit le Brun (vers 1185 - † 5 juin 1249 devant Damiette), sire de Lusignan, comte de la Marche et d'Angoulême, fils d'Hugues IX de Lusignan. Il était un grand seigneur, comptant parmi les plus puissants barons du royaume de France.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1220, il épouse Isabelle d'Angoulême, fille d' Aymar Taillefer comte d'Angoulême, laquelle avait été la fiancée de son père Hugues IX de Lusignan[2],[3],[4] avant que Jean sans Terre ne la lui ravisse pour l'épouser en 1200[5].

Adversaire de Blanche de Castille puis d’Alphonse de Poitiers, Hugues de Lusignan perd certaines de ses possessions. En juin 1242, après un siège de quinze jours, il est contraint de rendre la très puissante forteresse de Frontenay (actuelle ville de Frontenay Rohan-Rohan) à Louis IX qui en fait raser les murs pour la punir de son opposition au pouvoir royal.

Hugues de Lusignan est finalement vaincu le 21 juillet 1242 lors de la bataille de Taillebourg et doit se soumettre au roi avant de rendre hommage au frère du roi, le comte de Poitiers.

Obligé de suivre en 1248 Saint Louis en croisade, il meurt en 1249 devant Damiette, au même lieu que son père en 1219.

Descendance[modifier | modifier le code]

  1. Hugues XI de Lusignan, († 6 avril 1250), sire de Lusignan, comte d’Angoulême, comte de la Marche. Il épousa en janvier 1236 Yolande de Dreux (fille de Pierre Mauclerc, duc de Bretagne), comtesse de Pemthièvre, de Porhoët.
  2. Agathe alias Agnès de Lusignan, († ap. le 7 avril 1269), épouse de Guillaume II de Chauvigny, baron de Châteauroux.
  3. Alice de Lusignan, († ap. le 9 février 1256), épouse en 1247 Jean Ier de Warenne († 1304), comte de Surrey, de Warenne, de Sussex, vice-roi d'Écosse.
  4. Guy de Lusignan, († ap. le 18 octobre 1288), seigneur de Cognac, d'Archiac, de Merpins.
  5. Geoffroy de Lusignan († av. 4 mars 1274), seigneur de Jarnac de Château-Larcher et de Châteauneuf, épousa avant 1246 Aumode de Sainte-Hermine et avant 1259 Jeanne, vicomtesse de Châtellerault.
  6. Guillaume de Valence, († en mai 1296), seigneur de Valence, de Montignac, de Bellac, de Rancon, de Champagnac, de Westford & comte de Pembroke, épousa avant le 13 août 1247 Jeanne de Montchensy ou de Munchensy († ap. 20 sept.1307). Jeanne, petite fille de Guillaume le Maréchal, lui apporte le comté de Pembroke et fait de Guillaume l'un des barons le plus puissant d'Angleterre, grâce à la volonté politique de son frère utérin, Henri III Plantagenêt.
  7. Aymar de Lusignan, dit de Valence, († 4 déc. 1260 à Paris ), seigneur de Couhé ; Clerc en 1248, évêque de Winchester (1250-1260), successeur de Guillaume de Raley. Aymar a été élu le 4 novembre 1250, et son élection a été confirmée à Lyon par Innocent IV le 14 janvier de l'année suivante.
  8. Isabelle de Lusignan, († 14 janvier 1300), épouse (~1243/44) Maurice de Craon († av. 27 mai 1250) seigneur de Craon, sénéchal d’Anjou, de Touraine, du Maine (1249-1272).
  9. Marguerite de Lusignan, († 1288), épouse Raymond VII de Toulouse, comte de Toulouse, puis Aimery IX de Thouars, vicomte de Thouars, et en 3è noces, après 1257, Geoffroy V de Châteaubriant, baron de Châteaubriant.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sa généalogie sur le site Medieval Lands
  2. Jean Marvaud, Amitiés charentaises, éditeur Marvaud, 1975, p. 55
  3. Grand Larousse encyclopédique en dix volumes, page 414 : « Peu après sa mort (1216), Isabelle épousa son ancien fiancé Hugues X de Lusignan, comte de la Marche (1217), et leur fils aîné Hugues XI hérita des comtés de la Marche... », librairie Larousse, 1960
  4. Société archéologique et historique de la Charente, Bulletins et mémoires, 1994, p. 74
  5. École practique des hautes études (France). Section des sciences historiques et philologiques, [1] Bibliothèque de l'École des hautes études: Sciences historiques et philologiques, Numéro 296, 1950, p. 480