Château de Taillebourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Château de Taillebourg
Image illustrative de l'article Château de Taillebourg
La tour du château
Début construction XVe siècle
Fin construction XVIIIe siècle
Destination actuelle disparu sauf la tour
Protection Logo monument historique Classé MH (1995, Fortifications)
 Inscrit MH (1991, Vestiges du château)
Site web www.taillebourg.net
Coordonnées 45° 50′ 06″ N 0° 38′ 49″ O / 45.835072, -0.646977 ()45° 50′ 06″ Nord 0° 38′ 49″ Ouest / 45.835072, -0.646977 ()  
Pays Drapeau de la France France
Région historique Aunis
Subdivision administrative Poitou-Charentes
Département Charente-Maritime
Commune Taillebourg

Géolocalisation sur la carte : Charente-Maritime

(Voir situation sur carte : Charente-Maritime)
Château de Taillebourg

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Château de Taillebourg

Le château de Taillebourg est situé à Taillebourg en Charente-Maritime.

Historique[modifier | modifier le code]

C'est le lieu de la bataille de Taillebourg en 1242 entre saint Louis et Henri III d'Angleterre C'est un comté dès le XVe siècle dont l'histoire est bien connue par les archives de la maison de La Tremouille.

La forteresse a été rebâtie après 1423 par Henri de Pluqualec. Elle fut ensuite la résidence favorite des Coëtivy, et Louise de Coëtivy l'apporta en dot à Charles de La Tremouille en 1501.

Le château qui avait traversé tous les sièges durant la guerre de Cent Ans et les guerres de religion a été pris et détruit pendant la Fronde en 1652.

Frédéric-Guillaume de La Tremouille, duc de Talmont, entreprend d'énormes travaux de reconstruction à partir de 1714. Mais durant la Révolution, le château est vendu en lots comme bien national. Comme il a souffert de manque d'entretien a été victime d'un incendie en 1822 et a été détruit[1].

Architecture[modifier | modifier le code]

Ce château est d'abord puissante forteresse, puis résidence gothique et enfin le plus important château de Saintonge au XVIIIe siècle.

Le château avec sa terrasse construit entre 1717 et 1739 était un grand corps de bâtiment en U flanqué de deux pavillons couverts de toitures d'ardoise à brisis[1].

Du XVe siècle, il ne reste que la tour médiévale, les terrasses et les caves. Les restes des fortifications classées, comportent les murs de soutènement les fossés et les ponts. Deux ailes des dépendances du XVIIIe siècle sont devenues des résidences particulières.

Il est classé par arrêté du 10 mars 1995 pour ses fortifications, alors que les vestiges du château ont été inscrits le 8 mars 1991[2].

Jardin[modifier | modifier le code]

En 1714, sur le terrain dégagé par les travaux, le duc de La Tremouille fit dessiner un jardin à la française ; il existait aussi des jardins en contrebas des remparts.

Une allée de tilleuls conduit à la terrasse plantée de buis. Agrippa d'Aubigné rapporte qu'Henri IV considérait ce belvédère comme la plus belle terrasse de son royaume.

Les bords de la Charente sont plantés de peupliers, saules et aulnes et les prairies conservent la marque de la chaussée Saint-James qui date de l'époque romaine.

Bataille de Taillebourg peinte par Delacroix

Visites[modifier | modifier le code]

Château et jardin sont accessibles aux visiteurs.

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Châteaux, manoirs et logis : La Charente-Maritime, éditions Patrimoine et Médias,‎ 1993, 541 p. (ISBN 2-910137-04-X)
  • Guide des parcs et jardins de Charente-Maritime, Philippe Prévôt, éditions Sud-Ouest 2003, (ISBN 2-87901-497-2)

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]