Roger IV de Foix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Roger de Foix.
Roger IV
Illustration.
Titre
8e Comte de Foix
12411265
Prédécesseur Roger-Bernard II
Successeur Roger-Bernard III
Seigneur d'Andorre
12371265
Prédécesseur Ermessinde de Castelbon
Successeur Roger-Bernard III (Coprince)
Biographie
Date de décès 1265
Père Roger-Bernard II de Foix
Mère Ermessinde de Castelbon
Conjoint Brunissende de Cardona
Enfant(s) Roger-Bernard III Red crown.png
Sibylle
Esclarmonde
Agnès
Philippe

Roger IV de Foix
Comte de Foix Coprince d'Andorre

Roger IV de Foix († 24 février 1265) est comte de Foix de 1241 à 1265, vicomte de Castelbon et seigneur d’Andorre de 1237 à 1265. Il était fils de Roger-Bernard II, comte de Foix, et d’Ermessinde, vicomtesse de Castelbon et dame d’Andorre.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il succède à sa mère en 1237 pour le Castelbon et l’Andorre et à son père en 1241 pour le comté de Foix. Il prête hommage au comte Raymond VII de Toulouse le 27 juin 1241 et à Louis IX[1], roi de France à Orléans peu après[2].

Cela ne l’empêche pas de s’allier au comte de Toulouse, à Hugues X de Lusignan, comte de la Marche et d’Angoulême et à plusieurs seigneurs pyrénéens dans une révolte contre Alphonse de France, comte de Poitiers. Les maladresses d’Hugues de Lusignan font échouer le complot et Roger fait rapidement sa soumission le 5 octobre 1242 mais il est attaqué par Raymond VII qui lui prend Saverdun. Il se rend à Montargis en janvier 1243 demander l’aide militaire du roi et obtient de devenir vassal direct de la couronne. Le 11 décembre 1243, ce dernier lui rend Saverdun.

En 1245, il prend des mesures qui interdisent de fait le servage dans son comté. Contrairement à son père et son grand-père, fervents soutiens des cathares, il se montre digne fils de l’Église, fait construire la chapelle de l’abbaye de Boulbonne où il fait transférer les restes des anciens comtes en 1251, favorise l’implantation de l’Inquisition, qui suspecte néanmoins la sincérité de son sentiment religieux, car il refuse de sévir contre ses vassaux suspectés d’hérésie.

En 1251, il fonde la ville de Mazères, dont il fait résidence des comtes de Foix. Il cherche à s’étendre vers le sud, mais se heurte à l’opposition de l’évêque d’Urgell. Ce litige, principalement lié à la suzeraineté de la vallée d’Andorre, ne sera réglé qu’en 1278, avec le fils de Roger.

Mariages et enfants[modifier | modifier le code]

Il épouse en 1231 Brunissende de Cardona, fille de Ramon Folch, vicomte de Cardona, et d’Inés, dame de Torroja. De ce mariage est né :

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. le futur Saint-Louis.
  2. Raymond VII étant encore en état d’insubordination vis-à-vis du roi de France, Louis IX préférait s’assurer la fidélité de ses vavasseurs.

Articles connexes[modifier | modifier le code]