Yolande de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yolande de Dreux.
Yolande de Dreux
Sceau de Yolande de Dreux
Sceau de Yolande de Dreux
Titre
Comtesse de Penthièvre et de Porhoët
Biographie
Titre complet Comtesse de Penthièvre
Comtesse du Porhoët
Comtesse de La Marche
Comtesse d'Angoulême
Dame de la Fère-en-Tardenois, de Chailly, et de Longjumeau
Dynastie Maison de Dreux
Date de naissance Fin 1218
Lieu de naissance Dreux
Date de décès 10 octobre 1272
Lieu de décès Château de Bouteville
Père Pierre Ier de Bretagne
Mère Alix de Thouars
Conjoint Hugues XI de Lusignan
Enfant(s) Hugues XII de Lusignan
Guy de Lusignan
Geoffroy de Lusignan
Alice de Lusignan
Isabelle de Lusignan
Marie de Lusignan
Yolande de Lusignan

Yolande de Bretagne ou Yolande de Dreux (1218), comtesse de Penthièvre et de Porhoët, est une princesse bretonne, fille de Pierre Mauclerc, duc-baillistre de Bretagne, et d'Alix de Thouars, duchesse de Bretagne. En 1226, à l'âge de sept ans, elle est promise au roi Henri III d'Angleterre[1] mais se marie finalement au demi-frère de celui-ci, Hugues XI de Lusignan. Par ce mariage, elle devient comtesse de La Marche et d'Angoulème. Entre 1250 et 1256, elle est la régente des comtés de La Marche et d'Angoulême au nom de son fils mineur, Hugues XII de Lusignan[2].

Famille[modifier | modifier le code]

Yolande de Dreux

Yolande est née à Dreux à la fin de l'année 1218[3]. Elle est la seule fille de Pierre Ier de Bretagne dit Mauclerc, duc-baillistre de Bretagne, et d'Alix de Thouars, duchesse de Bretagne. Elle a deux frères : L'ainé, Jean (1217–1286), deviendra duc de Bretagne sous le nom de Jean Ier à la mort de sa mère en 1221. Le benjamin, Arthur nait en 1220 mais ne vit que jusqu'en 1224. Les grands-parents paternels de Yolande sont Robert II, Comte de Dreux et Yolande de Coucy, ses grands-parents maternels sont Guy de Thouars et Constance, Duchesse de Bretagne.

Yolande a également un demi-frère, Olivier de Braine, fils soit de la seconde épouse de Pierre Mauclerc, Marguerite de Montaigu, dame de La Garnache et de Commequiers puis de Machecoul (1188/90-après 1241), soit plus vraisemblablement d'une inconnue dénommée Nicole (décédée le ) (simple maîtresse ou épouse dont on ignore l'origine). Olivier de Braine hérita de la seigneurie de Machecoul (il devint ainsi Olivier Ier de Machecoul et fonda le rameau familial de Machecoul).

En 1236 à l'occasion de son mariage, Yolande reçoit en dot le titre de comtesse de Penthièvre, de Dame de la Fère-en-Tardenois, de Chailly, et de Longjumeau. Son frère, le duc Jean Ier, la titre comtesse de Porhoët[3].

Fiançailles, union et descendance[modifier | modifier le code]

Ruines du château de Bouteville

Yolande, héritière potentielle de son frère et de la Bretagne jusqu'à la naissance du futur Jean II de Bretagne en 1239, fut fiancée à de nombreuses reprises à de grands seigneurs :

  • Par le traité signé entre son père et le roi d'Angleterre en 1225 elle est promise, à l'âge de sept ans, au roi Henri III d'Angleterre. Par une lettre datée du , le roi confirme ses fiançailles avec Jolentam filiam Petri ducis Brittanniae et comitis Richemundiae[3]. Le mariage n'eut pas lieu à cause de l'opposition de la France et à la suite de la Paix de Vendôme en mars 1227, Yolande est confiée à la garde de cinq seigneurs de sa parenté. Henri III qui ne pouvait se résoudre à cet échec intervient encore auprès de Pierre Mauclerc le 20 juillet 1232 avant d'épouser finalement Éléonore de Provence en 1236 [4]


  • Les troisièmes fiançailles eurent lieu en 1231. Yolande est promise à Thibault IV de Champagne veuf depuis le 11 juillet 1231. Comme ce fut le cas lors des fiançailles précédentes, le mariage ne fut pas prononcé, après l'intervention de Blanche de Castille auprès du pape Grégoire IX qui interdit l'union pour « cause de parenté » le 24 avril 1232. L'alliance entre la Bretagne et la Champagne fut toutefois scellée par le mariage en janvier 1236 de son frère le futur duc Jean Ier avec Blanche de Champagne fille et héritière de Thibaut IV [6]

De cette union naquirent sept enfants [8]:

  • Hugues XII de Lusignan, comte de la Marche et d'Angoulême (mort après le 25 août 1270), mariée le 29 janvier 1254 à Jeanne de Fougères, Dame de Fougères avec qui il eut six enfants. Il meurt lors de la huitième croisade.
  • Guy de Lusignan, (mort en 1288 ou 1289), Seigneur de Cognac, d'Archiac, et de Couhé; Seigneur de la Fère-en-Tardenois.
  • Geoffroy de Lusignan (mort en 1264).
  • Alice de Lusignan (morte en mai 1290), mariée en 1253 à Gilbert de Clare, 6e comte de Gloucester, avec qui elle eut deux filles.
  • Marie de Lusignan (1242 - après le 11 juillet 1266), mariée à Robert de Ferrers, 6e comte de Derby. Elle meurt sans descendance.
  • Isabelle de Lusignan, Dame de Belleville (1248–1304), mariée à Maurice de Belleville.
  • Yolande de Lusignan (morte le 10 novembre 1305), mariée à Pierre I, seigneur de Preaux.

Le , son mari est tué dans le cadre de la septième croisade lors de la bataille de Fariskur en Égypte. Yolande devient alors régente de La Marche et d'Angoulême au nom de son fils Hugues XII entre 1250 et 1256.

Yolande meurt au Château de Bouteville le . Elle fut inhumée en compagnie de sa mère dans l'abbaye Notre-Dame de Villeneuve près de Nantes.

Références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


  1. Charles Cawley, Medieval Lands, Brittany
  2. Charles Cawley, Medieval Lands, Angoulême, La Marche, Périgord
  3. a, b et c Cawley, Medieval Lands, Brittany
  4. Barthélémy-Amédée Pocquet du Haut-Jussé Les Papes et les Ducs de Bretagne COOP Breizh Spézet (2000) (ISBN 284346 0778) p. 96
  5. Barthélémy-Amédée Pocquet du Haut-Jussé op.cit p. 97
  6. Barthélémy-Amédée Pocquet du Haut-Jussé op.cit p. 97-98
  7. Auguste Dupouy Histoire de Bretagne, Ancienne Librairie Furne, Boivin & Cie éditeurs, Paris 1941 p. 97
  8. (en) Généalogie de Yolande de Dreux sur le site Medieval Lands

Sources[modifier | modifier le code]

  • Charles Cawley, Medieval Lands, Angoulême, La Marche, Périgord
  • Charles Cawley, Medieval Lands, Brittany