Le Pallet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Pallet
Image illustrative de l'article Le Pallet
Blason de Le Pallet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Loire-Atlantique
Arrondissement Nantes
Canton Vallet
Intercommunalité Communauté de communes de Vallet
Maire
Mandat
Pierre-André Perrouin
2014-2020
Code postal 44330
Code commune 44117
Démographie
Gentilé Palletais
Population
municipale
3 029 hab. (2011)
Densité 258 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 08′ 20″ N 1° 20′ 04″ O / 47.1388888889, -1.3344444444447° 08′ 20″ Nord 1° 20′ 04″ Ouest / 47.1388888889, -1.33444444444  
Altitude Min. 2 m – Max. 52 m
Superficie 11,75 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte administrative de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Le Pallet

Géolocalisation sur la carte : Loire-Atlantique

Voir sur la carte topographique de la Loire-Atlantique
City locator 14.svg
Le Pallet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Pallet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Pallet
Liens
Site web http://www.cc-vallet.fr/

Le Pallet est une commune de l'Ouest de la France, dans le département de la Loire-Atlantique (région Pays de la Loire). Située au sein du Vignoble nantais, la vitrine économique de cette commune rurale est la viticulture bien que depuis quelques années des zones d'activités se soient implantées dans ce lieu, maintenant considéré comme la périphérie de la ville de Nantes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation de la commune du Pallet dans le département de la Loire-Atlantique.

Le Pallet est situé dans la vallée de la Sèvre nantaise, à 20 km au sud-est de Nantes et 7 km au nord-ouest de Clisson.

Les communes limitrophes sont La Chapelle-Heulin, Vallet, Mouzillon, Gorges, Monnières, Maisdon-sur-Sèvre et La Haie-Fouassière.

Selon le classement établi par l'Insee en 1999, Le Pallet est une commune rurale monopolarisée qui fait partie de l'aire urbaine de Nantes et de l'espace urbain de Nantes-Saint-Nazaire (cf. Liste des communes de la Loire-Atlantique).

Toponymie[modifier | modifier le code]

La commune est située sur la limite entre poitevin et gallo. En gallo, son nom est Le Palèt (écriture ELG)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • Existence dès le VIe siècle.
  • Les ruines du donjon du Pallet est la plus grande construction romane de plan carré de ce type dans l’Ouest de la France. Selon une datation au carbone 14, il aurait été édifié dans une fourchette de dates comprise entre 892 et 1023. 984 ou 1015 semblent les dates les plus vraisemblables. Ce donjon est soit la construction du comte d'Anjou Geoffroi Grisegonelle (dans ce cas, la date retenue : vers 984), soit, comme le pense l'historien spécialiste de cette période et de la région Noël-Yves Tonnerre, le fait d'un vassal de l'évêque de Nantes avec construction (vers 1015) sur une terre d'église. Le religieux théologien Pierre Abélard y serait né en 1079. Dans un de ses écrits, cet intellectuel situe le lieu de sa naissance au Pallet, et précise : « en Bretagne mineure » (Bretagne armoricaine).
  • La bataille du Pallet s'est déroulée lors de la guerre de Vendée (22 septembre 1793).

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'hermine à la croix pattée de gueules.
Commentaires : Sceau de Raoul Souvaing, seigneur du Pallet (1315). L'hermine évoque le blasonnement d'hermine plain de la Bretagne, rappelant l'appartenance passée de la ville au duché de Bretagne. Délibération municipale du 27 octobre 1971.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

L'article histoire des maires de France retrace l'évolution des modalités d'élection ou de nomination des maires de la commune.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1965 1977 Gabriel Emeriau[Note 1] Divers droite  
1977 1989 Anne Roucou[Note 2] Divers droite  
1989 2008 Jean-Claude Douet[Note 3] UDF-MoDem conseiller général du canton de Vallet (Démocratie 44)
2008 en cours Pierre-André Perrouin[Note 4] Divers droite ingénieur retraité, président de la Communauté de communes de Vallet
Les données manquantes sont à compléter.

Politique[modifier | modifier le code]

Le Pallet est une commune de tradition catholique, rurale et conservatrice, plutôt marqué à droite de l'échiquier politique, cependant depuis quelques années le Pallet vote pour des candidats de gauche, en effet Ségolène Royal (PS) est arrivé en tête au second tour avec 52,20 % des voix devant le candidat de l'UMP, Nicolas Sarkozy, lors de l'élection présidentielle de 2007 tout comme le candidat divers gauche au conseil général de la Loire-Atlantique, René Baron qui a battu le candidat et ancien maire UMP de Vallet, Paul Dalon en recoltant 64,07 % des voix lors des élections cantonales de 2008 sur la commune du Pallet et 57,12 % sur le canton de Vallet.

Le Pallet reste cependant une place forte pour le président du Conseil général de la Vendée et président du parti souverainiste de droite (MPF), Philippe de Villiers, en effet sa liste a réalisé lors des Européennes de 2004, 18,95 % des voix, arrivant seconde derrière la liste socialiste (28,07 %) mais en devançant les listes de l'UDF (11,81 %) et de l'UMP (10,41 %), les partis du centre et de la droite traditionnelle.

La Mairie du Pallet est dirigée depuis plus de 40 ans par une majorité issu de la droite ou du centre-droit.

Principaux élus de la région :

Les dernières élections et les tendances politiques de la commune du Pallet :

Election Droite Gauche
Élection présidentielle de 2007 (2nd tour) 47,80 % (Nicolas Sarkozy) 52,20 %(Ségolène Royal)
Élection législative de 2007 (2nd tour) 52,94 % (Serge Poignant) 47,06 % (Martine L'Hostis)
Élection cantonale de 2008 (2nd tour) 35,93 % (Paul Dalon) 64,07 % (René Baron)
Élection municipale de 2008 19 élus (Liste Perrouin) 0 élu (Liste Lemaitre)
Élection régionale de 2004 (2nd tour) 47,84 % (Liste Fillon) 53,16 % (Liste Auxiette)
Élection européenne de 2004 36,26 % (Listes UMP-MPF-Divers Droite-UDF) 43,28 % (Listes PS-PCF-Les Verts-Divers Gauche)
Élection législative de 2002 (1er tour) 50,17 % (Serge Poignant) 25,95 % (Martine L'Hostis)
Élection européenne de 1999 37,70 % (Listes RPR-UDF-RPF) 32,54 % (Listes PS-PCF-Les Verts)
Élection présidentielle de 2002 (1er tour) 44,61 % (Jacques Chirac RPR, François Bayrou UDF, Alain Madelin DL, Christine Boutin FRS, Corinne Lepage CAP 21, Jean Saint-Josse CPNT) + 11,09 % Extrême-Droite (Jean-Marie Le Pen FN, Bruno Megret MNR) 31,51 % (Lionel Jospin PS, Jean-Pierre Chevènement MRC, Christiane Taubira PRG, Robert Hue PCF, Noël Mamère LES VERTS) + 12,79 % Extrême-Gauche (Arlette Laguiller LO, Olivier Besancenot LCR, Daniel Gluckstein PT)
Élection européenne de 2009 44,09 % (Listes UMP-MPF-DLR-MoDem) 40,87 % (Listes PS-Europe Écologie-Front de Gauche)
Élection régionale de 2010 en Pays de la Loire (2nd tour) 39,37 % (Liste Agir Vraiment avec Christophe BECHU et Laurent DEJOIE (44)) 60,63 % (Liste La gauche et l'écologie en action - Jacques AUXIETTE et Monique RABIN (44))

Le Pallet a approuvé le Traité établissant une constitution pour l'Europe avec 50,26 % des voix lors du référendum de 2005 mais a rejeté le Traité de Maastricht avec 50,60 % des voix lors du référendum de 1992.

Démographie[modifier | modifier le code]

La commune du Pallet connait depuis ces 40 dernières années, une forte croissance démographique expliqué par la proximité de la ville de Nantes grâce à des routes adaptées et la gare ferroviaire, la seule du canton de Vallet.

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 3 029 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 5],[Note 6].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 500 979 798 1 102 1 492 1 493 1 452 1 448 1 548
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 556 1 588 1 686 1 641 1 623 1 542 1 513 1 461 1 463
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 590 1 476 1 449 1 351 1 401 1 270 1 278 1 332 1 349
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 371 1 442 1 507 1 857 2 070 2 394 2 577 2 603 3 029
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3]. , pour le recensement de 1836, archives départementales de la Loire-Atlantique[4])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (15,3 %) est en effet inférieur au taux national (22,7 %) et au taux départemental (20,8 %). Contrairement aux répartitions nationale et départementale, la population masculine de la commune est supérieure à la population féminine (49,8 % contre 48,7 % au niveau national et 48,5 % au niveau départemental).

Pyramide des âges à Le Pallet en 2009 en pourcentage[5]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,2 
4,9 
75 à 89 ans
6,2 
9,6 
60 à 74 ans
9,6 
23,3 
45 à 59 ans
21,1 
23,8 
30 à 44 ans
24,0 
18,1 
15 à 29 ans
17,1 
20,1 
0 à 14 ans
21,8 
Pyramide des âges du département de la Loire-Atlantique en 2009 en pourcentage[6]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
1,0 
5,6 
75 à 89 ans
9,1 
12,1 
60 à 74 ans
13,4 
20,1 
45 à 59 ans
19,7 
21,3 
30 à 44 ans
20,1 
20,1 
15 à 29 ans
18,5 
20,5 
0 à 14 ans
18,3 

Autres éléments[modifier | modifier le code]

Structure de la population

  • Hommes : 49,8 %
  • Femmes : 50,2 %
  • Marié(e) : 54,7 %
  • Divorcé(e) : 5,9 %
  • Célibataire : 34,9 %
  • Veuf(veuve) : 4,5 %

(Population de + de 15 ans)

Chiffres clé (2007)

  • Population active totale : 1 365
  • Taux de chômage : 6,3 %
  • Nombre de ménages : 1 020
  • Taux de propriétaires : 75,8 %
  • Rang national population (1999) : 3 790
  • Revenu par ménage (1999) : 16 489 € / an

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Chapelle Saint-Jean-des-Goheaux (propriété privée) XVe siècle, dite chapelle des Templiers ;
  • Chapelle Saint-Michel XVIIIe siècle, actuellement Banque humanitaire ;
  • Château-place forte détruit au XVe siècle ;
  • Ruines du château médiéval d'Abélard ;
  • Ruines du château de la Galissonnière XVe siècle et logis qui fut le quartier général de Charette ;
  • Pigeonnier ancien ;
  • Tour de moulin et deux moulins à eau ;
  • Passage de voie romaine ;
  • Musée du vignoble Nantais.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pierre Abélard, théologien, philosophe et compositeur, est né en 1079 au Pallet. Il est resté célèbre pour sa liaison avec Héloïse. Une statue récente les représente près de la Chapelle Sainte-Anne.

Communauté de communes[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Réélu en 1971.
  2. Réélue en 1983.
  3. Réélu en 1995 et 2001.
  4. Réélu en 2014.
  5. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  6. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Villes bretonnes, noms gallo », Geobreizh (consulté le 18 mars 2013)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  4. « Le Pallet 1836 », sur Archinoë, portail d'indexation collaborative, archives départementales de la Loire-Atlantique (consulté le 31 décembre 2012).
  5. « Résultats du recensement de la population - Le Pallet - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).
  6. « Résultats du recensement de la population de la Loire-Atlantique - POP T3 - Population par sexe et âge en 2009 », sur recensement-2009.insee.fr, Insee (consulté le 10 décembre 2012).