Championnats du monde de judo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Championnats du monde de judo

Généralités
Sport Judo
Organisateur(s) Fédération internationale de judo (IJF)
Périodicité Annuelle (sauf année olympique)
Site web officiel
Palmarès
Plus titré(s) Drapeau : Japon Ryoko Tani (7)
Drapeau : France Teddy Riner (6)
Crystal Clear app kworldclock.png
pour la compétition en cours voir :
Championnats du monde de judo 2013

Les Championnats du monde de judo sont une compétition organisée tous les ans par la Fédération internationale de judo (International judo federation – IJF). C'est dans ce cadre que sont décernés les titres de champions du monde individuels seniors de judo. Depuis la première édition en 1956, la forme, la périodicité, le nombre d'épreuves et les catégories de poids ont beaucoup évolué. Ils ont ainsi lieu sur un rythme annuel depuis 2009 à l'exception des années olympiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Premières éditions et hégémonie japonaise[modifier | modifier le code]

Les premiers Championnats du monde sont organisés à Tokyo au Japon en 1956. Il n'y a alors qu'une seule compétition masculine, celle des toutes catégories ou open, épreuve traditionnelle de ce sport inventé au Japon. La victoire revint à un Japonais, Shokichi Natsui, qui à cette occasion devient le premier champion du monde de l'histoire de ce sport. Les deuxièmes Championnats du monde sont organisés deux ans plus tard, de nouveau à Tokyo et voient la nouvelle victoire d'un combattant nippon. En 1961, les mondiaux s'exportent pour la première fois hors du Japon et se déroulent à Paris en France. À cette occasion, le Néerlandais Anton Geesink brise l'hégémonie japonaise en remportant la médaille d'or en toutes catégories.

L'ouverture au monde[modifier | modifier le code]

Les Championnats du monde 1965 sont organisés à Rio de Janeiro au Brésil, et donc pour la première fois sur le continent américain. La compétition est alors ouverte à trois nouvelles catégories de poids en plus de celle déjà existante : les moins de 68 kg, les moins de 80 kg et les plus de 80 kg. C'est à cette époque, en 1964, que le judo devint sport olympique aux Jeux olympiques de Tokyo. Après une absence en 1968, le judo s'installe définitivement comme sport olympique en 1972 à Munich.

Malgré cet élargissement progressif, il faut attendre 1980 pour que les femmes puissent participer à des Championnats du monde. Le premier championnat du monde féminin est organisé à New York. Pendant un certain nombre d'années ce championnat aura lieu en alternance avec les mondiaux masculins organisés lors des années impaires. C'est à Essen en Allemagne, lors des Championnats du monde de judo 1987 que les compétitions masculines et féminines sont regroupées pour la première fois. Les Championnats sous cette nouvelle formule continuent d'être organisés selon un cycle bisannuel. Les Championnats du monde de judo 2005 furent organisés pour la première fois sur le continent africain au Caire, en Égypte. En 2007, ils ont lieu à Rio de Janeiro (Brésil).

À partir des Championnats du monde de 2009, organisés à Rotterdam (Pays-Bas), la cadence est devenue annuelle (décision prise lors du Congrès de la fédération internationale de judo de 2008[réf. souhaitée]). Les championnats du monde seniors 2010 sont organisés à Tokyo au Japon et en 2011 à Paris en France.

Épreuves[modifier | modifier le code]

Quatorze épreuves constituent le programme actuel des Championnats du monde, ce depuis l'édition 2009 qui voit la disparition des épreuves toutes catégories, désormais organisées dans le cadre d'un championnat distinct.

Hommes[modifier | modifier le code]

Évolution du programme masculin
Édition Catégorie de poids ou épreuve
Super-légers Mi-légers Légers Mi-moyens Moyens Mi-lourds Lourds Open Par équipes
1956 à 1961 - - - - - - - x -
1965 - - x - x - x x -
1967 à 1975 - x x - x x x x -
1979 à 2007 x x x x x x x x -
2009 x x x x x x x - -
2010 x x x x x x x x -
2011 x x x x x x x - x
2013 x x x x x x x - x

Femmes[modifier | modifier le code]

Évolution du programme féminin
Édition Catégorie de poids ou épreuve
Super-légers Mi-légers Légers Mi-moyens Moyens Mi-lourds Lourds Open Par équipes
1980 à 2007 x x x x x x x x -
2009 x x x x x x x - -
2010 x x x x x x x x -
2011 x x x x x x x - x
2013 x x x x x x x - x

Règlement[modifier | modifier le code]

Si depuis la création des Championnats du monde, une nation ne pouvait aligner qu'un représentant par catégorie, il est possible, à partir de l'édition 2010, pour chaque délégation, d'engager deux représentants par catégorie, quatre en toutes catégories. Deux couleurs de judogi sont utilisées pour différencier les judokas lors du combat depuis l'année 1998 : le blanc (couleur traditionnelle) et le bleu[1]. Alors qu'un tirage au sort était jusqu'alors en vigueur pour désigner le porteur de telle ou telle tenue, il est décidé l'application d'une nouvelle règle lors du Congrès de l'IJF se tenant à Paris en août 2011, en prélude aux Championnats du monde qui inaugurent le concept au niveau élite après avoir été testé lors des Mondiaux cadets. Cette règle s'appuie sur un tirage au sort : lors de l'établissement des tableaux de combat, le premier judoka hérite désormais du judogi blanc tandis que le second est vêtu de bleu[2].

Lieux des championnats du monde seniors[modifier | modifier le code]

Organisés depuis 2001 sur les continents asiatique, africain puis sud-américain, les championnats retrouvent le continent européen en 2009 à Rotterdam[3] et en 2011 à Paris[4]. Entre ces deux éditions, le rythme devient annuel et Tokyo accueille l'événement en 2010. 2012 ne verra aucune compétition organisée en raison des Jeux olympiques tandis que les éditions 2013 et 2015 s'arrêteront toutes deux au Brésil, à São Paulo et Rio de Janeiro, comme une répétition générale dans l'optique des Jeux olympiques d'été de 2016 organisés dans la cité carioca[5].

Année Championnats du monde masculins ou féminins Meilleur pays
Masculins Féminins
# Lieu # Lieu
1956 I Drapeau : Japon Tokyo, Japon Drapeau du Japon Japon
1958 II Drapeau : Japon Tokyo, Japon Drapeau du Japon Japon
1961 III Drapeau : France Paris, France Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
1965 IV Drapeau : Brésil Rio de Janeiro, Brésil Drapeau du Japon Japon
1967 V Drapeau : États-Unis Salt Lake City, États-Unis Drapeau du Japon Japon
1969 VI Drapeau : Mexique Mexico, Mexique Drapeau du Japon Japon
1971 VII Drapeau : République fédérale d'Allemagne Ludwigshafen, RFA Drapeau du Japon Japon
1973 VIII Drapeau : Suisse Lausanne, Suisse Drapeau du Japon Japon
1975 IX Drapeau : Autriche Vienne, Autriche Drapeau du Japon Japon
1979 X Drapeau : France Paris, France Drapeau du Japon Japon
1980 XI Drapeau : États-Unis New York, États-Unis Drapeau de l'Autriche Autriche
1981 XII Drapeau : Pays-Bas Maastricht, Pays-Bas Drapeau du Japon Japon
1982 XIII Drapeau : France Paris, France Drapeau de la France France
1983 XIV Drapeau : URSS Moscou, Union soviétique Drapeau du Japon Japon
1984 XV Drapeau : Autriche Vienne, Autriche Drapeau de la Belgique Belgique
1985 XVI Drapeau : Corée du Sud Seoul, Corée du Sud Drapeau du Japon Japon
1986 XVII Drapeau : Pays-Bas Maastricht, Pays-Bas Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Année Championnats du monde réunifiés Meilleur pays Participants
# Lieu
1987 XVIII Drapeau : République fédérale d'Allemagne Essen, RFA Drapeau du Japon Japon
1989 XIX Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Belgrade, Yougoslavie Drapeau du Japon Japon
1991 XX Drapeau : Espagne Barcelone, Espagne Drapeau du Japon Japon
1993 XXI Drapeau : Canada Hamilton, Canada Drapeau du Japon Japon
1995 XXII Drapeau : Japon Chiba, Japon Drapeau du Japon Japon
1997 XXIII Drapeau : France Paris, France Drapeau du Japon Japon
1999 XXIV Drapeau : Royaume-Uni Birmingham, Royaume-Uni Drapeau du Japon Japon
2001 XXV Drapeau : Allemagne Munich, Allemagne Drapeau du Japon Japon
2003 XXVI Drapeau : Japon Osaka, Japon Drapeau du Japon Japon 569
2005 XXVII Drapeau : Égypte Le Caire, Égypte Drapeau du Japon Japon 524
2007 XXVIII Drapeau : Brésil Rio de Janeiro, Brésil Drapeau du Japon Japon 721
2009 XXIX Drapeau : Pays-Bas Rotterdam, Pays-Bas Drapeau du Japon Japon 543
2010 XXX Drapeau : Japon Tokyo, Japon Drapeau du Japon Japon 773
2011 XXXI Drapeau : France Paris, France Drapeau du Japon Japon[6],[7] 865
2013 XXXII Drapeau : Brésil Rio de Janeiro, Brésil Drapeau du Japon Japon 680
2014 XXXIII Drapeau : Russie Tcheliabinsk, Russie[8]
2015 XXXIV Drapeau : Brésil São Paulo, Brésil[9]

Records[modifier | modifier le code]

Hommes[modifier | modifier le code]

Plus grand nombre de médailles d'or
  • Drapeau : France Teddy Riner : 6 titres (5 en +100 kg et 1 en toutes catégories). 2013
  • Drapeau : Japon Shozo Fujii : 4 titres (3 en -80 kg et un en -78 kg). 1979
  • Drapeau : Japon Yasuhiro Yamashita : 4 titres (3 en +95 kg et 1 en toutes catégories). 1985
  • Drapeau : Japon Naoya Ogawa : 4 titres (3 en toutes catégories, 1 en +95 kg). 1995
  • Drapeau : France David Douillet : 4 titres (3 en +95 kg et 1 en toutes catégories). 2000
Plus grand nombre de médailles
Plus jeunes champions du monde 

Femmes[modifier | modifier le code]

Plus grand nombre de médailles d'or
Plus grand nombre de médailles
Plus jeune championne du monde 

Championnat du monde par équipes[modifier | modifier le code]

C'est à l'instigation de la Fédération française de judo que naît la Coupe du monde de judo par équipes dont la première édition se déroule en 1994 à Paris au Stade Pierre-de-Coubertin[10],[11],[12]. Alors réservée aux hommes, elle récompense l'équipe locale emmenée par David Douillet chez les poids lourds[12]. Quatre ans plus tard, les femmes ont droit à leur tournoi à l'occasion d'une compétition organisée à Minsk en Biélorussie, désignée ville hôte en octobre 1997 suite au retrait des Pays-Bas[13], et qui sacre le Japon chez les hommes et Cuba chez les femmes.

Suivant un rythme quadriennal depuis sa création, la compétition se déroule en 2002 à Bâle en Suisse[12], une troisième édition qui voit la victoire des deux équipes japonaises. En cette même année, l'Union européenne de judo crée une compétition continentale calquée sur le modèle planétaire et qui permet de qualifier les quatre premières équipes nationales pour les mondiaux par équipes[14]. Vainqueurs chez les hommes, les Japonais ne concèdent en 2002 aucune défaite face à la France en demi-finale et face à la Géorgie en finale, deux pays battus 7 à 0[15]. Désormais intitulés Championnats du monde par équipes, les épreuves par équipes se déroulent pour la deuxième fois à Paris en 2006, la ville ayant été désignée hôte par la Fédération internationale (IJF) en septembre 2003 face à la candidature cubaine[11]. Dès l'édition, la périodicité se veut annuelle et la cinquième édition a lieu dès l'année 2007. En 2011, les titres planétaires par équipes seront conjointement décernés aux titres individuels lors de Championnats du monde de nouveau disputés à Paris.

Année Édition Ville et pays Dates
1994 I Drapeau : France Paris, France 25 septembre
1998 II Drapeau : Biélorussie Minsk, Biélorussie 12 - 13 septembre
2002 III Drapeau : Suisse Bâle, Suisse 31 août - 1er septembre
2006 IV Drapeau : France Paris, France 16 - 17 septembre
2007 V Drapeau : République populaire de Chine Pékin, Chine 17 - 18 novembre
2008 VI Drapeau : Japon Tokyo, Japon 4 - 5 octobre
2010 VII Drapeau : Turquie Antalya, Turquie 30 - 31 octobre
2011 VIII Drapeau : France Paris, France 28 août
2012 IX Drapeau : Brésil Salvador de Bahia, Brésil 27 - 28 octobre
2013 X Drapeau : Brésil Rio de Janeiro, Brésil 1er septembre
Palmarès
Hommes Femmes
Année
médaille d'or médaille d'argent médaille de bronze médaille d'or médaille d'argent médaille de bronze
1994 Drapeau de la France France Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau du Japon Japon
Drapeau de la Russie Russie
Compétition non disputée
1998 Drapeau du Japon Japon Drapeau du Brésil Brésil Drapeau de la Russie Russie
Drapeau de la France France
Drapeau de Cuba Cuba Drapeau de la France France Drapeau de la Belgique Belgique
Drapeau de la République populaire de Chine Chine
2002 Drapeau du Japon Japon Drapeau de la Géorgie Géorgie Drapeau de la France France Drapeau du Japon Japon Drapeau de Cuba Cuba Drapeau de l'Italie Italie
2006 Drapeau de la Géorgie Géorgie Drapeau de la Russie Russie Drapeau de la France France Drapeau de la France France Drapeau de Cuba Cuba Drapeau du Japon Japon
2007 Drapeau du Japon Japon Drapeau du Brésil Brésil Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Drapeau de la République populaire de Chine Chine Drapeau de Cuba Cuba Drapeau de la Russie Russie
Mongolie Mongolie
2008 Drapeau de la Géorgie Géorgie Drapeau de l’Ouzbékistan Ouzbékistan Drapeau de la Russie Russie
Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau du Japon Japon Drapeau de la France France Drapeau de la République populaire de Chine Chine
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
2010 Drapeau du Japon Japon Drapeau de la Russie Russie Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Drapeau de l'Allemagne Allemagne Drapeau du Japon Japon
Drapeau de la Turquie Turquie
2011 Drapeau de la France France Drapeau du Brésil Brésil Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Drapeau du Japon Japon
Drapeau de la France France Drapeau du Japon Japon Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau de Cuba Cuba
2012 Drapeau de la Russie Russie Drapeau du Japon Japon Drapeau de la Géorgie Géorgie
Drapeau du Brésil Brésil
Drapeau du Japon Japon Drapeau de la République populaire de Chine Chine Drapeau de Cuba Cuba
Drapeau du Brésil Brésil
2013 Drapeau de la Géorgie Géorgie Drapeau de la Russie Russie Drapeau du Japon Japon
Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Drapeau du Japon Japon Drapeau du Brésil Brésil Drapeau de la France France
Drapeau de Cuba Cuba

Championnat du monde toutes catégories[modifier | modifier le code]

Depuis 2008, le titre mondial open ou toutes catégories est décerné au cours d'un championnat distinct des Championnats du monde. En 2008, la première édition de cette compétition se déroule en France à Levallois-Perret. L'année suivante, pour le 150e anniversaire de la naissance de Jigoro Kano, l'épreuve toutes catégories est exceptionnellement réintégrée au programme des Championnats du monde de judo 2010. Dès 2011, la ville russe de Tioumen (ville natale de Raspoutine), au sud de la Sibérie occidentale, accueille de nouveau un rendez-vous distinct[16].

Année Édition Ville et pays
2008 I Drapeau : France Levallois-Perret, France
2011 II Drapeau : Russie Tioumen, Russie

Répartition par nations de toutes les médailles des Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Dans ce tableau, sont comptabilisées toutes les médailles des compétitions individuelles masculines et féminines, par équipes et « open », dans la mesure où ces épreuves étaient intégrées dans le programme officiel des championnats. Tableau mis à jour après l’édition 2013.

Rang Nation Or Argent Bronze Total
1 Drapeau du Japon Japon 116 76 84 276
2 Drapeau de la France France 44 29 64 137
3 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud 25 8 50 83
4 Drapeau de Cuba Cuba 17 18 34 69
5 Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 16 17 29 62
6 Drapeau de la République populaire de Chine Chine 16 12 17 45
7 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 14 21 39 74
8 Drapeau de l’URSS Union Soviétique 11 13 33 57
9 Drapeau de l'Allemagne Allemagne 8 20 48 76
10 Drapeau de la Belgique Belgique 8 13 19 40
11 Drapeau de la Russie Russie 7 7 24 38
12 Drapeau de la Pologne Pologne 6 3 20 29
13 Drapeau du Brésil Brésil 5 12 19 36
14 Drapeau de l'Italie Italie 5 6 17 28
15 Drapeau de la Corée du Nord Corée du Nord 5 4 8 17
16 Drapeau des États-Unis USA 4 8 16 28
17 Drapeau de l'Autriche Autriche 4 2 8 14
18 Drapeau de l'Allemagne de l'Est RDA 3 3 14 20
19 Drapeau de la Géorgie Géorgie 2 8 9 19
19 Drapeau de l'Espagne Espagne 2 8 9 19
21 Drapeau de la Hongrie Hongrie 2 5 15 22
22 Mongolie Mongolie 2 2 4 8
23 Drapeau de la Grèce Grèce 2 2 2 6
24 Drapeau de l’Ouzbékistan Ouzbékistan 2 1 5 8
25 Drapeau de l’Iran Iran 2 0 3 5
26 Drapeau de la Colombie Colombie 2 0 0 2
27 Ukraine Ukraine 1 4 6 11
28 Drapeau d’Israël Israël 1 3 2 6
29 Drapeau de l’Azerbaïdjan Azerbaïdjan 1 2 9 12
30 Drapeau du Kazakhstan Kazakhstan 1 2 2 5
31 Drapeau de l’Argentine Argentine 1 1 0 2
32 Tunisie Tunisie 1 0 3 4
33 Yougoslavie Yougoslavie 1 0 2 3
34 Kosovo Kosovo 1 0 0 1
34 Venezuela Venezuela 1 0 0 1
36 Drapeau du Portugal Portugal 0 3 5 8
37 Drapeau de la Turquie Turquie 0 3 4 7
38 Drapeau de l'Australie Australie 0 3 3 6
39 Drapeau de l'Estonie Estonie 0 3 1 4
40 Drapeau de la Biélorussie Biélorussie 0 2 6 8
41 Drapeau de la République tchèque République tchèque 0 2 5 7
42 Drapeau de l'Égypte Égypte 0 2 3 5
43 Drapeau de la Suisse Suisse 0 2 2 4
44 Roumanie Roumanie 0 1 9 10
45 Drapeau du Canada Canada 0 1 5 6
45 Drapeau de la Slovénie Slovénie 0 1 5 6
47 Drapeau de la Bulgarie Bulgarie 0 1 3 4
48 Drapeau de la Moldavie Moldavie 0 1 2 3
49 Drapeau de l'Algérie Algérie 0 1 1 2
49 Drapeau de la Norvège Norvège 0 1 1 2
51 Monténégro Monténégro 0 1 0 1
51 Drapeau de la Suède Suède 0 1 0 1
53 Drapeau de l'Arménie Arménie 0 0 1 1
53 Drapeau du Tadjikistan Tadjikistan 0 0 1 1
53 Drapeau du Taïpei chinois Taipei chinois 0 0 1 1
53 Drapeau de la Finlande Finlande 0 0 1 1
53 Drapeau de la Lettonie Lettonie 0 0 1 1
53 Lituanie Lituanie 0 0 1 1
53 Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro 0 0 1 1
53 Drapeau de Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 0 0 1 1
53 Drapeau de Porto Rico Porto Rico 0 0 1 1
339 339 678 1356

Les médailles de l’Allemagne et de la RFA ont été comptabilisées ensemble. Celles de la Tchécoslovaquie et de la République tchèque également.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gille van Kote, « Comment la France s'impose dans les coulisses du judo mondial », dans Le Monde, 10 octobre 1997.
  2. « L’UEJ adopte le changement "judogi blanc premier appelé" », sur eju.net, 19 août 2011. Consulté le 31 août 2011.
  3. (nl) « Organisatie WK Judo 2009 naar JBN en Rotterdam », sur jbn.nl, 5 septembre 2005. Consulté le 27 août 2009.
  4. « Les monde à Paris en 2011 », site alljudo.net, 13 septembre 2007. Consulté le 27 août 2009.
  5. « Les Mondiaux 2013 et 2015 au Brésil », dans L'Équipe, 3 novembre 2010, p. 14.
  6. Officiellement, les épreuves individuelles et par équipes ne donnent pas lieu à un tableau combiné des médailles où la France, en vertu de ses deux victoires par équipes, occuperait la première place avec médailles d'or contre cinq pour le Japon. Toutefois, le pays hôte est présenté comme tel de façon officieuse par plusieurs médias et la Fédération internationale elle-même.
  7. O. B., « Le moral au beau fixe », dans L'Équipe, 29 août 2011, n°20 866, p. 11.
  8. http://www.rmcsport.fr/editorial/330706/judo-les-mondiaux-2014-a-chelyabinsk/
  9. http://www.rmcsport.fr/editorial/330706/judo-les-mondiaux-2014-a-chelyabinsk/
  10. Anouk Corge, « Les mondiaux par équipes 2006 en France ? », dans L'Équipe, 8 septembre 2003.
  11. a et b Anouk Corge, « La France recevra en 2006 », dans L'Équipe, 9 septembre 2003.
  12. a, b et c Laurence Schreiner, « La France au révélateur du gotha mondial », Le Figaro, 31 août 2002, p. 31.
  13. (en) Tunis and Osaka win rights to host championships, Agence France-Presse, 7 octobre 1997.
  14. Gille van Kote, « Aux championnats d'Europe, le judo se vit aussi en équipe », dans Le Monde, 20 mai 2002, p. 22.
  15. Benoît Baume, « Retour de Japon », dans Libération, 16 septembre 2006, n°7887, pp. 20-21.
  16. (en)[PDF] Calendrier de la Fédération internationale de judo 2011, sur intjudo.eu, 11 septembre 2010. Consulté le 18 septembre 2010.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Navigation[modifier | modifier le code]