Arash Miresmaeili

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Arash Miresmaeili, né le 15 octobre 1980, est un judoka iranien évoluant dans la catégorie des moins de 66 kg (poids mi-légers). Double champion du monde de la catégorie en 2001 et 2003, il reste sur deux médailles de bronze en 2005 et 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après un titre de champion d'Asie, Miresmaeili termine au pied du podium olympique en 2000 à Sydney. Il n'est alors encore qu'un junior qui dispute toujours les championnats de sa catégorie d'âge. Ainsi, il devient vice-champion du monde en 2000 à Nabeul. Dès l'année suivante, il confirme son potentiel entrevu lors des J.O. en devenant champion du monde senior à Munich. Il conserve son titre en 2003 face au Français Larbi Benboudaoud avant de disputer en tant que favori logique ses seconds Jeux olympiques. Cependant, le porte-drapeau de la délégation iranienne se présente lors de la pesée précédent la compétition avec un surpoids de cinq kilos et cinq cents grammes. Des raisons politiques sont mises en avant par la presse internationale pour expliquer cette attitude du judoka[1]. En effet, l'Iranien Miresmaeili devait affronter l'israélien Ehud Vaks dès le premier tour de la compétition. Mais les tensions entre Israël et l'Iran étant vives, un boycott du judoka iranien envers son homologue israélien est soupçonné par les instances internationales (la Fédération internationale de judo ainsi que le Comité international olympique[1]). Il n'est finalement rien reproché à Miresmaeili et son comité olympique par la Fédération internationale de judo. En effet, lors de son audition par les instances officielles Miresmaeili produit un certificat médical présentant une indisposition comme étant la cause de ce surpoids[2],[3]. Malgré sa non-participation, le judoka a perçu de l'argent pour avoir suivi la politique anti-israélienne prônée par le gouvernement iranien[1],[4].

L'année suivant cette affaire, l'Iranien renoue avec les tatamis internationaux en décrochant la médaille de bronze lors des Mondiaux organisés au Caire. Deux ans plus tard, lors de l'édition 2007 de la compétition mondiale, il est éliminé en demi-finale par le Cubain Yordanis Arencibia, mais remporte la médaille de bronze après sa victoire dans le combat pour la troisième place. Il remporte ainsi son quatrième podium mondial consécutif.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Catégorie / Année 2001
Munich
2003
Osaka
2005
Le Caire
2007
Rio
moins de 66 kg Or Or Bronze Bronze

Divers[modifier | modifier le code]

  • Jeux Panasiatiques :
  • Championnats d'Asie :
    • 2 titres de champion d'Asie en 1999 et 2001.
  • Juniors :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « L’Iran déserte le tatami face à Israël », article du site Internet de Radio France internationale, rfi.fr, 17 août 2004
  2. « Affaire Miresmaeili: pas de sanction contre l'Iran », article sport.fr, 19 août 2007.
  3. (en) « Iranian cleared of judo 'boycott' », article du site Internet de la BBC, 19 août 2004.
  4. « Une prime pour l'Iranien qui a refusé de combattre ! », dépêche du site Internet de France Info, 7 septembre 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]