Alfred Brendel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alfred Brendel

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Alfred Brendel en 2010.

Naissance 5 janvier 1931
Wiesenberg, Moravie
Flag of Czechoslovakia.svg Tchécoslovaquie
Activité principale Pianiste
Activités annexes Poète

Alfred Brendel, né le 5 janvier 1931 à Wiesenberg en Moravie (Tchécoslovaquie), est un pianiste autrichien. Il est également poète et essayiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille allemande de Moravie, il a vécu à Graz pendant la Guerre. Il s'est formé à Vienne et n'a guère joué en dehors de l'Autriche jusqu'aux années 1970. Après un grand concert donné à Londres, il décide de s'y installer et il y vit encore aujourd'hui.

Il occupe régulièrement les scènes internationales, en récitals ou en concerts avec orchestre.

En 1989, il est anobli par la Reine Elisabeth II, en hommage à sa brillante carrière.

En 2004, il reçoit le Prix Ernst von Siemens, parfois considéré comme un équivalent pour la musique du prix Nobel.

En 2007, il est récompensé par le prix Une vie en musique - Arthur Rubinstein. La même année, le pianiste virtuose annonce qu'il souhaite prendre sa retraite pour le 18 décembre 2008, après un concert d'adieux à Vienne.

En plus, il avait une entrée en scène dans le film Pianomania, un documentaire germano-autrichien des réalisateurs Robert Cibis et Lilian Franck. Ce film avait des premières dans plusieurs pays du monde et fait partie du catalogue de Goethe-Institut.

Il a enregistré de nombreux disques pour Vox, Turnabout, Vanguard et Philips. Il a également été sélectionné pour les prestigieuses anthologies de pianistes de Steinway & Sons : Steinway Legends.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir le site de son éditeur français[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]