Anne Queffélec

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Queffélec.

Anne Queffélec

Description de cette image, également commentée ci-après

Anne Queffélec lors de La Folle Journée de Nantes en 2009

Naissance 17 janvier 1948 (66 ans)
Paris
Activité principale Pianiste
Style Musique Classique
Formation Conservatoire national supérieur de musique de Paris
Enseignement Alfred Brendel
Descendants Gaspard Dehaene, son fils, également pianiste
Famille fille d'Henri Queffélec et sœur de Yann Queffélec

Anne Queffélec est une pianiste française, née le 17 janvier 1948 à Paris.

Elle est la fille du romancier Henri Queffélec et la sœur de l'écrivain Yann Queffélec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu ses premiers prix de piano et de musique de chambre au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, Anne Queffélec part se perfectionner pour Vienne auprès de Alfred Brendel.

Elle remporte en 1968 le concours international de Munich[1], puis en 1969 celui de Leeds, succès qui lui ouvrent en grand les portes des salles de concert. Invitée dès lors par les plus grands orchestres et chefs d'orchestres, elle se produit également lors de nombreux festivals français et anglais, tels les « Proms » de Londres, le Festival de La Roque-d'Anthéron, la Folle Journée de Nantes

Son répertoire très éclectique s'étend de Scarlatti à Satie et Dutilleux, bien qu'elle affectionne tout particulièrement Haydn, Schubert et Mozart, dont elle a notamment joué quelques extraits pour la bande son du film Amadeus de Miloš Forman.

Elle a reçu en 1990 en France la Victoire de la « Meilleure interprète de musique classique ».

Sa discographie compte une trentaine de disques (notamment les intégrales pour piano seul de Ravel et Dutilleux).

En 2007, 2010 et 2013, elle siège comme membre du jury au Concours musical international Reine-Élisabeth-de-Belgique[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]