Docteur honoris causa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Ravel en toge de docteur honoris causa de l'université d'Oxford, en 1928.
J. K. Rowling recevant son doctorat honoris causa à l'université d'Aberdeen, en 2006.

Un doctorat honoris causa (du latin causa, qui exprime le but, précédé du génitif de honor, honoris, l'honneur : « pour l'honneur », honorifique) est un titre honorifique décerné par une université ou une faculté à une personnalité éminente. Un docteur honoris causa, parfois abrégé en Dr h. c., est le récipiendaire d'un doctorat honoris causa.

Au Canada, on parle de doctorat honorifique.

Description[modifier | modifier le code]

Le doctorat honoris causa est une marque de distinction offerte par une université à une personnalité ayant posé sa marque dans un domaine particulier[1]. Par exemple, le 15 mars 2008, Jean Béliveau, ancien joueur de hockey sur glace chez les Canadiens de Montréal, reçoit un doctorat honorifique de l'université Laval. Le 11 décembre 2014, c'est le cas de Daniel Cohn-Bendit qui reçoit le titre de docteur honoris causa de la part de l'université Paris Ouest Nanterre La Défense[2].

Ce titre honorifique permet donc à une université de souligner l'œuvre d'une personnalité ou son implication dans une communauté. Il offre aussi une visibilité à l'université et encourage la participation du docteur honoris causa au financement de cette dernière (inversement, le titre peut être décerné à la suite d'un don[3]).

Certains doctorats honoris causa sont remis par une faculté en particulier. Par exemple, l'auteur britannique J. K. Rowling est docteur honoris causa de l'université d'Édimbourg, où elle a étudié, et de la faculté de droit de l'université d'Aberdeen, pour avoir fait un important don dans le cadre de la recherche sur la sclérose en plaques[4],[5].

Nomination[modifier | modifier le code]

Le choix des docteurs honoris causa est généralement confié à un comité, comprenant en principe les membres les plus éminents du corps professoral de l'université et sa direction. Il n'y a aucune limite au nombre de doctorats de ce type que peut offrir une université, mais l'usage veut, afin de conserver son prestige à cette distinction, que chaque université n'en décerne que quelques-uns par an.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]