Jay White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.
Jay White
Jay White (Switchbrade).jpg
Données générales
Nom de naissance
Jay White
Nationalité
Naissance
Taille
6 1 (1,85 m)[1]
Poids
198 lb (90 kg)[1]
Catcheur en activité
Fédération
Carrière pro.
2013 - aujourd'hui

Jay White (né le à Auckland)[2] est un catcheur (lutteur professionnel) néo-zélandais. Il travaille actuellement à la New Japan Pro Wrestling où il est un ancien Champion Poids Lourds IWGP.

À la NJPW, il est un membre du Bullet Club et l'actuel chef du groupe qu'il dirige depuis le départ du chef précédent Kenny Omega.

Carrière de catcheur[modifier | modifier le code]

Débuts en Grande-Bretagne (2013-2015)[modifier | modifier le code]

White quitte la Nouvelle-Zélande car il souhaite devenir catcheur mais il n'y a pas d'école de catch dans son pays[3]. Il rejoint la Grande-Bretagne et s’entraîne à l'école de catch de Andy Quildan et Andy Simmonz à Portsmouth[3]. Il lutte principalement à la Varsity Pro Wrestling jusqu'en 2015[3].

New Japan Pro Wrestling (2015–2016)[modifier | modifier le code]

En 2015, il part au Japon lutter au sein de la New Japan Pro Wrestling[3].

Lors de The New Beginning in Sendai, lui et Tiger Mask perdent contre reDRagon (Kyle O'Reilly et Bobby Fish)[4].

Lors de Destruction In Okayama 2015, lui, David Finlay, Manabu Nakanishi et Tetsuya Naitō perdent contre Katsuyori Shibata, Sho, Yohei Komatsu et Yūji Nagata[5]. Le 21 novembre, lui, Manabu Nakanishi, Tencozy (Hiroyoshi Tenzan et Satoshi Kojima) et Yūji Nagata perdent contre Bullet Club (A.J. Styles, Bad Luck Fale, Tama Tonga, Yujiro Takahashi et Cody Hall)[6].

Lors de New Year Dash 2016, lui et David Finlay perdent contre Matt Sydal et Ricochet[7]. Lors de The New Beginning in Niigata, lui et Michael Elgin perdent contre Los Ingobernables de Japón (Evil et Tetsuya Naitō)[8]. Le , il perd contre le Champion Intercontinental IWGP, Kenny Omega[9].

Lors de Wrestling Dontaku 2016, lui, David Finlay, Ryusuke Taguchi et Tiger Mask perdent contre Chaos (Gedo, Kazushi Sakuraba, Will Ospreay et Yoshi-Hashi)[10]. Le , il perd contre Naomichi Marufuji[11].

Ring of Honor (2016–2017)[modifier | modifier le code]

White en .

Lors de Death Before Dishonor XIV, il perd contre Donovan Dijak dans un Four Corner Survival Match également disputé par Lio Rush et Kamaitachi et n'obtient pas de ticket d'entrée pour le ROH World Television Championship[12].

Il participe ensuite avec ACH et Kushida au ROH 6-Man Tag Team Championship Tournament pour déterminer les premiers ROH World Six-Man Tag Team Champions où lors de All Star Extravaganza VIII, ils battent The Briscoe Brothers (Jay Briscoe et Mark Briscoe) et Toru Yano lors du premier tour[13]. Lors de la demi-finale, ils battent The Cabinet (Caprice Coleman, Kenny King et Rhett Titus)[14],[15]. Lors de Final Battle 2016, lui, Kushida et Lio Rush perdent en finale du tournoi contre The Kingdom (Matt Taven, TK O'Ryan et Vinny Marseglia) et ne deviennent donc pas les premiers ROH World Six-Man Tag Team Champions[16].

Lors de ROH Undisputed Legacy, lui, Lio Rush et The Motor City Machine Guns (Alex Shelley et Chris Sabin) perdent contre Bullet Club (Adam Cole, Hangman Page, Matt Jackson et Nick Jackson)[17]. Lors de Supercard Of Honor XI, lui et Dragon Lee perdent contre Volador Jr. et Will Ospreay[18]. Lors de ROH Unauthorized, il perd contre Adam Cole[19].

Lors de Manhattan Mayhem 2017, lui et Lio Rush perdent contre The Young Bucks et ne remportent pas les ROH World Tag Team Championship[20]. Lors de ROH 15th Anniversary Show, il bat Kenny King[21]. Lors de la troisième nuit de la tournée War of the Worlds, il perd contre Will Ospreay[22]. Lors de ROH Gateway To Gold, il perd contre Christopher Daniels dans un Three Way Match qui comprenaient également Punishment Martinez et ne remporte pas le ROH World Championship[23].

Le , lui, Alex Shelley, Chris Sabin, et Jonathan Gresham battent Bullet Club (Matt Jackson, Nick Jackson, Tama Tonga et Tanga Loa)[24]. Lors de ROH/NJPW Global Wars 2017 - Tag 3, lui et Jonathan Gresham perdent contre The Addiction (Christopher Daniels et Frankie Kazarian)[25].

Retour à la New Japan Pro Wrestling (2017–...)[modifier | modifier le code]

White en tant que IWGP United States Heavyweight Champion en 2018.

Lors de Power Struggle 2017, il retourne à la NJPW en étant révélé comme le mystérieux Switchblade, qui a été taquiné les derniers mois et défi Hiroshi Tanahashi à un match pour le IWGP Intercontinental Championship lors de Wrestle Kingdom 12, avant de l'attaquer, effectuant par la même occasion un Heel Turn[26]. Lors de Wrestle Kingdom 12, il perd contre Hiroshi Tanahashi et ne remporte pas le IWGP Intercontinental Championship[27]. Le lendemain, lors de New Year Dash!!, il bat Katsuya Kitamura [28]. Plus tard dans le show, il refuse une offre de Kenny Omega pour intégrer le Bullet Club et l'attaque. Le lendemain, il rejoint le clan Chaos en disant qu'il allait avoir besoin de soutien dans sa guerre contre le Bullet Club et ainsi il décida de rejoindre le groupe. Mais il déclare également qu'il a rejoint Chaos seulement pour lui-même et a demandé à Kazuchika Okada de ne pas être trop à l'aise[29]. Lors de The New Beginning In Sapporo 2018 - Tag 1, lui et Roppongi 3K (Sho et Yoh) perdent contre Bullet Club (Kenny Omega, Matt et Nick Jackson), mais il attaque Kenny Omega après le match en lui portant son Blade Runner[30].

Chaos & IWGP United States Heavyweight Champion (2018)[modifier | modifier le code]

Lors de The New Beginning In Sapporo 2018 - Tag 2, il bat Kenny Omega et remporte le IWGP United States Heavyweight Championship[31]. Le , lui, Tomohiro Ishii et Toru Yano battent David Finlay, Juice Robinson et Toa Henare[32]. Lors de Strong Style Evolved 2018, il conserve son titre contre Hangman Page[33],[34]. Lors de Sakura Genesis 2018, lui, Hirooki Goto et Yoshi-Hashi perdent contre David Finlay, Juice Robinson et Hiroshi Tanahashi[35]. Le 24 avril, il conserve son titre contre David Finlay[36]. Lors de ROH/NJPW War Of The Worlds 2018 - Tag 2, il conserve son titre contre Punishment Martinez[37]. Lors de Dominion 6.9, lui et Yoshi-Hashi perdent contre David Finlay et Juice Robinson[38]. Lors de G1 Special In San Fransisco, il perd son titre contre Juice Robinson[39]. Il intègre durant fin juillet le tournoi G1 Climax, où il remporte six de ses matchs avec des victoires majeures sur Kazuchika Okada et Hiroshi Tanahashi[40].

Lors de Destruction in Kobe, lui, Yoshi-Hashi et Will Ospreay battent Juice Robinson, David Finlay et Toa Henare, plus tard dans la soirée, il attaque Hiroshi Tanahashi après que ce dernier est conserver sa G1 briefcase et attaque également Kazuchika Okada. L'ancien manager d'Okada, Gedo, est sorti pour apparemment sauver Okada, mais il se retourne contre lui en le frappant avec une chaise et déclare au micro qu'il s'agit d'une nouvelle ère pour Chaos, l’ère de Jay White[41].

Leader du Bullet Club et IWGP Heavyweight Champion (2018-..)[modifier | modifier le code]

Lors de King of Pro-Wrestling 2018, il perd contre Hiroshi Tanahashi et ne remporte pas la G1 briefcase de ce dernier et l'attaque après le match, il est rejoint par le Bullet Club OG et attaque avec ces derniers Kazuchika Okada qui était venu prendre la défense de Tanahashi et rejoint le Bullet Club[42]. Le 22 décembre, Tama Tonga annonce sur Twitter qu'il est officiellement le nouveau leader du clan[43].

Lors de Wrestle Kingdom 13, il bat Kazuchika Okada et plus tard dans la soirée, lance un défi à Hiroshi Tanahashi pour le IWGP Heavyweight Championship[44]. Lors de The New Beginning In Sapporo 2019 - Tag 1, lui et Bad Luck Fale battent Hiroshi Tanahashi et Kazuchika Okada[45]. Lors de The New Beginning In Osaka 2019, il bat Hiroshi Tanahashi et remporte le IWGP Heavyweight Championship[46]. Lors de 47th Anniversary Show, il bat le NEVER Openweight Champion Will Ospreay[47]. Lors de G1 Supercard, il perd son titre contre Kazuchika Okada[48]. Lors de Wrestling Hinokuni 2019, il bat Hirooki Goto[49].

Il intègre ensuite le tournoi G1 Climax, où il termine premier de son bloc avec un record de six victoires et trois défaites, réussissant à se qualifier pour la finale du tournoi à la suite d'une victoire contre Tetsuya Naitō[50]. Le 12 août, il perd en finale contre Kōta Ibushi[51]. Lors de Destruction in Kobe, il bat Tetsuya Naitō et remporte le IWGP Intercontinental Championship[52].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Jay White exécutant le Blade Runner.
  • Surnoms
    • « Switchblade »
  • Thèmes d'entrée
Thème d'entrée Compositeur Fédération(s)
Crossbody Yonosuke Kitamura NJPW
Switchblade Yonosuke Kitamura NJPW
Shot'Em (avec Bullet Club) [Q]Brick NJPW

Palmarès[modifier | modifier le code]

Récompenses des magazines[modifier | modifier le code]

Classement PWI 500 de Jay White[56]
Année 2016 2017 2018 2019
Rang 363 en diminution 466 en augmentation44 en augmentation12
Matchs cinq étoiles de Jay White[57]
# Résultat Adversaire Évènement Date Durée Lieu Notes
1 Défaite Kōta Ibushi NJPW G1 Climax 2019 - Tag 19 12 août 2019 31:01 Budokan Hall, Tokyo En finale du tournoi G1 Climax. Ce match obtient la note de cinq étoiles et demi[58].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Jay White », sur Online World of Wrestling (consulté le 9 novembre 2017).
  2. (en) « PROFILE - Jay White », sur www.njpw1972.com (consulté le 15 août 2019)
  3. a b c et d (en) Tim Birkbeck, « Interview: Jay White talks ahead of ROH Best in The World », sur Vulture Hound, (consulté le 12 novembre 2017).
  4. (ja) « The New Beginning in Sendai », New Japan Pro Wrestling (consulté le 14 février 2015).
  5. (ja) « Destruction in Okayama », New Japan Pro Wrestling (consulté le 23 septembre 2015).
  6. (en) « NJPW World Tag League 2015 Night 1 Results (11/21/15) », topropepress.com, (consulté le 5 novembre 2017).
  7. (ja) « New Year Dash !! », New Japan Pro Wrestling (consulté le 5 janvier 2016).
  8. (en) Dave Meltzer, « NJPW New Beginnings: Hiroshi Tanahashi vs Kenny Omega for the IWGP IC Title », sur Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 14 février 2016).
  9. (en) Joe Lanza, « New Japan Pro Wrestling “Road To Invasion Attack” (March 27) Results & Review », .
  10. (en) Bryan Rose, « NJPW Wrestling Dontaku results: Super Juniors lineups; IWGP champ Naito vs. Ishii », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 3 mai 2016).
  11. (en) Kevin Owens, « Sujet : [Spoilers] NJPW Lion's Gate Project 2 », jeuxvideo.com, (consulté le 13 mai 2018).
  12. (en) James Caldwell, « 8/19 ROH Death Before Dishonor PPV Results – Caldwell's Live Report », Pro Wrestling Torch, (consulté le 19 août 2016).
  13. (en) Dave Meltzer et Joseph Currier, « ROH All Star Extravaganza live results: Adam Cole vs. Michael Elgin », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 30 septembre 2016).
  14. (en) Ryan Cook, « Ring of Honor Episode 267 The Addiction VS The Briscoes & More! », fightful.com, (consulté le 13 mai 2018).
  15. (en) Nolan Howell, « ROH Wrestling: The Cabinet impeached by Ach, Kushida , and White », slam.canoe.com, (consulté le 13 mai 2018).
  16. (en) Wade Keller, « Keller's ROH Final Battle 2016 PPV report 12/2: Cole vs. O’Reilly, Cody Rhodes vs. Lethal, Cabana vs. Dalton, Briscoes vs. Young Bucks », Pro Wrestling Torch, (consulté le 2 décembre 2016).
  17. (en) « Sujet : [Résultats] ROH : Undisputed Legacy 2017 », .jeuxvideo.com, (consulté le 22 février 2017).
  18. (en) Bryan Rose, « ROH Supercard of Honor XI live results: The Hardys vs. Young Bucks », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 1er avril 2017).
  19. (en) Jeffrey Harris, « ROH Unauthorized Results 4.28.17 – Milwaukee, Wisconsin: The Young Bucks vs. The Addiction, Jay Lethal vs. Silas Young Featured », 411mania.com, (consulté le 13 mai 2018).
  20. (en) « ROH Manhattan Mayhem VI results: The Hardys & Bully Ray appear », f4wonline.com, (consulté le 12 mars 2017).
  21. (en) Dave Meltzer et Joseph Currier, « ROH 15th Anniversary live results: Adam Cole vs. Christopher Daniels », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 11 mars 2017).
  22. (en) Dave Meltzer, « ROH War of the Worlds PPV live results: Daniels vs. Cody vs. Lethal », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 12 mai 2017).
  23. (en) Rich Laconi, « ROH “Gateway to Gold” Review », pwponderings.com, (consulté le 13 mai 2018).
  24. (en) « US-Indy: ROH on SBG Episode #312 - Results vom 09.09.2017 », moonsault.de, (consulté le 13 mai 2018).
  25. (en) Sean Sedor, « OH/NJPW Global Wars 2017: Night 3 Results & Review », voicesofwrestling.com, (consulté le 13 mai 2018).
  26. (en) Joseph Currier, « NJPW Power Struggle live results: Hiroshi Tanahashi vs. Kota Ibushi », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 5 novembre 2017).
  27. (en) Ethan Renner, « NJPW Wrestle Kingdom 12 live results: Okada-Naito, Omega-Jericho », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 4 janvier 2018).
  28. « NJPW New Year Dash result », .
  29. (en) Ethan Renner, « NJPW Wrestle Kingdom 12 live results: Okada-Naito, Omega-Jericho », Wrestling Observer Newsletter, (consulté le 4 janvier 2018).
  30. (en) Darren Fog, « Résumé et résultats de NJPW New Beginning In Sapporo, première partie », voxcatch.fr, (consulté le 29 janvier 2018).
  31. (en) Darren Fog, « NJPW New Beginning in Sapporo, deuxième partie : Jay White devient champion IWGP États-Unis et le Bullet Club vacille », voxcatch.fr, (consulté le 28 janvier 2018).
  32. (en) Ethan Renner, « NJPW Road to New Beginning recap: SANADA-EVIL vs. Okada-Goto », f4wonline.com, (consulté le 13 mai 2018).
  33. (en) « Strong Style Evolved », New Japan Pro Wrestling (consulté le 26 mars 2017).
  34. (en) « NJPW Strong Style Evolved results: Young Bucks vs. Golden Lovers, Ospreay vs. Liger, and more », cagesideseats.com, (consulté le 26 mars 2018).
  35. (en) « Résultats - NJPW "Sakura Genesis 2018" - 1er avril 2018 », forum.fnnation.com, (consulté le 1er avril 2018).
  36. (en) Bryan Rose, « NJPW Road to Wrestling Dontaku results: Jay White vs. David Finlay », f4wonline.com, (consulté le 13 mai 2018).
  37. (en) « Résultats - ROH/NJPW "War of the World 2018 - Night 2" - 11 mai 2018 », forum.fnnation.com, (consulté le 12 mai 2018).
  38. (en) Darren Fog, « Résultats de NJPW Dominion 6.9 », voxcatch.fr, (consulté le 10 juin 2018).
  39. (en-US) Jason Namako, « 7/7 NJPW G-1 Special Results: Kenny Omega vs. Cody for the IWGP Championship live from Cow Palace - WWE News and Results, RAW and Smackdown Results, Impact News, ROH News », sur www.wrestleview.com, (consulté le 8 juillet 2018).
  40. (en-US) « NJPW G1 Climax Results - Day 18: Kenny Omega vs Kota Ibushi, Honma Returns, B Block Finals & More - ProWrestling.com », ProWrestling.com,‎ (lire en ligne, consulté le 13 août 2018).
  41. (en) Ryan Glaspell, « NJPW Destruction in Kobe 2018 Results & Review », voicesofwrestling.com, (consulté le 8 octobre 2018).
  42. (en) « Résultats de NJPW King of Pro Wrestling 2018 », voicesofwrestling.com, (consulté le 8 octobre 2018).
  43. « Jay White est officiellement annoncé comme le nouveau chef du Bullet Club », sur sescoops.com (consulté le 22 décembre 2018)
  44. (en) « Résultats - NJPW Wrestle Kingdom 13 », forum.fnnation.com, (consulté le 4 janvier 2019).
  45. (en) Harley Duncan, « NJPW The New Beginning in Sapporo 2019 Night 1 Results & Review », voicesofwrestling.com, (consulté le 5 février 2019).
  46. (en) Darren Fog, « NJPW New Beginning in Osaka : Jay White devient champion IWGP Poids Lourds », voxcatch.fr, (consulté le 11 février 2019).
  47. (en) Larry Csonka, « Csonka’s NJPW 47th Anniversary Show Review », 411mania.com, (consulté le 6 mars 2019).
  48. (en) « ROH/NJPW G1 SUPERCARD LIVE RESULTS: JAY WHITE VS. KAZUCHIKA OKADA », sur f4wonline.com, (consulté le 7 mai 2019).
  49. (en) « NJPW WRESTLING HINOKUNI 2019 RESULTS (29 APR. 2019) », threecountblog.wordpress.com, (consulté le 9 juin 2019).
  50. (en) « NJPW G1 CLIMAX 29 NIGHT 18 RESULTS: TETSUYA NAITO VS. JAY WHITE », f4wonline.com, (consulté le 12 août 2019).
  51. (en) « Kota Ibushi Beats Jay White to Win 2019 NJPW G1 Climax », bleacherreport.com, (consulté le 12 août 2019).
  52. (en) « Csonka’s NJPW Destruction in Kobe 2019 Review », 411mania.com, (consulté le 22 septembre 2019).
  53. Jay White, « "Shell shock" no more. Blade Runner. », Twitter, (consulté le 8 décembre 2017).
  54. (ja) « G1 Special in USA », New Japan Pro Wrestling (consulté le 2 juillet 2017).
  55. (en) « Chaos : Stable Data », sur cagematch.net.
  56. http://www.profightdb.com/pwi/jay-white-11320.html
  57. (en) « Star Ratings for Jay White », sur Internet Wrestling Data Base (consulté le 15 août 2019)
  58. (en) « NJPW G1 CLIMAX 29 FINALS LIVE RESULTS: KOTA IBUSHI VS. JAY WHITE », f4wonline.com, (consulté le 15 août 2019)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :