Saint-Lyé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Saint-Lyé
Église de Saint-Lyé
Église de Saint-Lyé
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Saint-Lyé
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Marcel Spilmann
2014-2020
Code postal 10180
Code commune 10349
Démographie
Population
municipale
2 940 hab. (2014)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 21′ 51″ nord, 4° 00′ 07″ est
Altitude Min. 92 m – Max. 212 m
Superficie 32,7 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte administrative de l'Aube
City locator 14.svg
Saint-Lyé

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Saint-Lyé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Lyé

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Lyé

Saint-Lyé est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Château des évêques de Troyes vu depuis le pont sur la Seine

Les habitants sont les Lyotains et les Lyotines.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'évêque de Troyes y possède une résidence rurale, composée : « d'un chastel cloz de meurs et de fosse à eaux vive et attenant des fosses une basse-court en laquelle a deux granche et une maison pour mettre les bleds et le betail »[1].

Barberey-aux-Moines[modifier | modifier le code]

Il formait une commune de 1789 à l'An III date à laquelle elle fut réunie avec Saint-Lyé.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Saint-Lyé.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : parti : au 1) de gueules à la fasce d’argent, au 2) d’or aux trois léopards de sable passant l’un sur l’autre.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Marcel Spilmann DVG Retraité
mars 2001 2008 Guy Doussot    
Les données manquantes sont à compléter.

Le maire Marcel Spilmann accorde sa signature à Marine Le Pen pour les présidentielles 2017 [2].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 2 940 habitants, en augmentation de 1,24 % par rapport à 2009 (Aube : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
464 792 652 752 908 906 937 991 969
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
995 992 968 911 862 815 824 808 812
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
782 784 776 766 903 949 986 1 017 1 080
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1 099 1 258 1 795 2 189 2 496 2 633 2 705 2 904 2 940
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe, Editions Picard, (ISBN 9782708407701), p. 34.
  2. http://www.francetvinfo.fr/elections/presidentielle/presidentielle-quel-candidat-vos-elus-ont-ils-parraine_2076657.html
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  7. Mariage de Louis X avec Clémence de Hongrie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]