Montceaux-lès-Vaudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Montceaux (homonymie).

Montceaux-lès-Vaudes
Montceaux-lès-Vaudes
Château (centre médico-éducatif).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Arrondissement de Troyes
Canton Les Riceys
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Alain Van De Rostyne
2014-2020
Code postal 10260
Code commune 10246
Démographie
Population
municipale
252 hab. (2016 en diminution de 4,55 % par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 09′ 33″ nord, 4° 09′ 36″ est
Superficie 10,11 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte administrative de l'Aube
City locator 14.svg
Montceaux-lès-Vaudes

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Montceaux-lès-Vaudes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montceaux-lès-Vaudes

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montceaux-lès-Vaudes

Montceaux-lès-Vaudes est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

"Les Vaudes " n'a été ajouté qu'en 1933.

Le cadastre de 1829 cite au territoire : Belle-Fayte, Bergerie, Cerres, Champ-Berlu, Charmillières, Corbery, le Crot-du-Moulin, Epinotte, l'étang du Roi et celui de Vérien, la Folie, le Rû-de-Chatillon et celui de Vérien, Vendue-Charles.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie dépendait en 1250 de l'abbaye de Molesme et du comte de Champagne ; le fief relevait de L'Isle et il n'est pas assuré que les Montceaux étaient seigneurs de Montceaux avant 1249.

Le château est cité dés 1398, en face de l'église et avait un fossé circulaire. Le château actuel est construit entre 1853 et 54 pour M Ernest Louis Patrice de Feu de La Mothe. Il était louvetier sur le secteur. Le château a brûlé en 1910 et son propriétaire, M. Bordas-Laribe le faisait reconstruire.

En 1789, le village était de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection et du bailliage de Troyes.

Cerres[modifier | modifier le code]

aussi sous la forme Serre, Cerre, Sandri[1] cité avant 854 par Charles le Chauve comme possession de l'abbaye de Montier. Comme seigneur de Cerres, il y avait en 1196, Belin de Roserio et son épouse Pétronille qui firent à cette date une donation, sous le sceau de Garnier évêque de Troyes, qui servit de base à la création de la commanderie de Serre-lès-Montceaux.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Montceaux-lès-Vaudes Blason De sinople aux trois têtes arrachées de faucon d'or, au chef cousu d'azur à la croix templière d'argent.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours M. Alain Van De Rostyne[2] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 252 habitants[Note 1], en diminution de 4,55 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
332338346343544368384384412
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
366373376335325285308292298
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
267238214218206224204232187
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
173202179232223217241264252
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et Monuments[modifier | modifier le code]

  • Le Château de Montceaux-lès-Vaudes - est un centre médico-éducatif jusqu'en 2019.
  • L'église Sainte-Syre qui était de la paroisse du Grand-doyenné de Troyes comme succursale de celle de Vaudès. Le bâtiment actuel est du XIXe siècle mais elle possède des verrières du XVIe siècle comme la baie 9 représentant Sainte Syre[7], la baie 7 représentant l'Arbre de Gessé[8], la baie 2 représentant l'Entrée à Jérusalem[9]. Une série de statues : Vierge de Pitié[10] ; sainte Barbe[11] en bois polychrome et un saint Eutrope[12] qui sont aussi du XVIe siècle.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :