Pont-Sainte-Marie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont.
Pont-Sainte-Marie
Vue aérienne de l'église, de la Seine et du bourg.
Vue aérienne de l'église, de la Seine et du bourg.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Arrondissement de Troyes
Canton Troyes-4
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Pascal Landréat
2014-2020
Code postal 10150
Code commune 10297
Démographie
Population
municipale
4 922 hab. (2014)
Densité 1 234 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 19′ 17″ nord, 4° 06′ 08″ est
Superficie 3,99 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Pont-Sainte-Marie

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Pont-Sainte-Marie

Pont-Sainte-Marie est une commune française située dans le département de l'Aube, en région Grand Est.

Ses habitants sont appelés les Mariepontains et Mariepontaines.

Pont-Sainte-Marie fait partie de la Communauté d'Agglomération Troyes Champagne Métropole.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située au Nord-Est de la France et au centre du département de l'Aube, la commune de Pont-Sainte-Marie est traversée par la Seine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les plus ancien seigneurs connu furent les comtes de Champagne qui firent des donations : Henri le Libéral à l'Abbaye Saint-Loup de Troyes, confirmé en 1136 par Innocent II, le même en 1157 à la Collégiale Saint-Étienne de Troyes. La dite collégiale avait droit de péage sur le pont jusqu'en 1750[1].

Le village était le siège d'une mairie et l'évêque exemptait de la main morte hommes et femmes de la mairie de Pont, en 1244[2].

Jusqu'en 1789, Pont dépendait de la généralité et de l'intendance de Châlons-sur-Marne, de l'élection et du bailliage de Troyes, elle dépendait de la Mairie royale de la Grande-rivière.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Pont-Sainte-Marie.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi : Parti : au 1) d’azur à la bande d’argent côtoyée de deux double cotice potencées et contre potencées d’or, au chef aussi d’azur chargé de trois fleurs de lys d’or, au 2) d’azur au pont d’une arche d’or maçonnée de sable, le clef de coûte chargé du monogramme de la vierge du même, le dit pont posé sur des ondes d’argent mouvant de la pointe, surmonté de deux gerbes aussi d’or accompagnées d’une étoile d’argent en chef.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'Église Notre Dame de l'Assomption (XVIe siècle)[modifier | modifier le code]

Église Notre Dame de l'Assomption.

Classée monument historique, l'église de Pont-Sainte-Marie date du XVIe siècle. Construite dans un style gothique à l'origine, le style a évolué au fur et à mesure de sa construction vers un style Renaissance. Les stalles à l'intérieur de l'église sont du sculpteur François Joseph Valtat.

Les magasins d'usine[modifier | modifier le code]

Les magasins d'usine qui ont fait la renommée de la ville voisine, Troyes, sont aujourd'hui essentiellement situés dans les villes de Pont-Sainte-Marie et Saint-Julien-les-Villas. Pont-Sainte-Marie a ainsi vu naître sur son territoire le premier rassemblement de magasins d'usine (Marques City). Mc Arthur Glen est ensuite venu s'implanter à ses côtés.

Le Labourat[modifier | modifier le code]

Ancien hameau qui était à cheval sur les territoires de Troyes et Pont-ste-Marie et dépendait de la paroisse de l'Église Saint-Nizier de Troyes. Depuis 1161, la vigne du Labourat était à l'Abbaye Saint-Loup de Troyes[3], il y avait aussi un manoir qui était à la famille Turpin et qui disparaissait en 1913.

Le Pont-Saint-Hubert[modifier | modifier le code]

Pont-st-Hubert entre Troyes et Sainte-Marie.

Hameau qui formait communauté avec Pont même si une ordonnance de l'intendant de Champagne leur a octroyé un syndic particulier en 1785. Il y avait un Moulin du Pont-Saint-Hubert et un pont de bois pour relier Pont-Sainte-Marie à Troyes par-dessus la vieille Seine.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Marcel Artelesa (1938-2016), footballeur de l'Équipe de France 1963-1966 (21 sélections / 9 capitanats)

L'anecdote raconte également que le carrosse du sacre de l'Empereur Bokassa Ier est un ancien corbillard de Pont-Sainte-Marie.[réf. nécessaire]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1907 1924 M. Hautelin    
1924 1934 M. Adenet    
1934 1936 M. Mathieu    
1936 1940 M. Jaffiol    
1940 1945 M. George    
1945 1953 M. Petitjean    
1953 1956 M. Marin    
1956 1960 M. Clement    
1960 1965 M. Cornet    
1965 1989 Robert Royer    
1989 2001 Jean Bischoff DVD  
mars 2001 en cours Pascal Landréat UDF puis MoDem  

[4]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[6],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 4 922 habitants, en augmentation de 2,73 % par rapport à 2009 (Aube : 1,56 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
717 950 635 498 660 647 667 675 639
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
619 632 617 559 605 611 624 610 619
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
585 631 704 839 1 055 1 352 1 506 1 440 1 530
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
1 848 2 128 3 073 4 915 4 856 4 936 4 848 4 786 4 922
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

La population de la commune est relativement âgée. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (25,3 %) est en effet supérieur au taux national (21,6 %) et au taux départemental (22,8 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (52,3 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 47,7 % d’hommes (0 à 14 ans = 19,8 %, 15 à 29 ans = 20 %, 30 à 44 ans = 18,3 %, 45 à 59 ans = 19,8 %, plus de 60 ans = 22,2 %) ;
  • 52,3 % de femmes (0 à 14 ans = 18,9 %, 15 à 29 ans = 14,4 %, 30 à 44 ans = 18,5 %, 45 à 59 ans = 20,1 %, plus de 60 ans = 28,1 %).
Pyramide des âges à Pont-Sainte-Marie en 2007 en pourcentage[9]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,7 
90  ans ou +
2,2 
6,8 
75 à 89 ans
10,3 
14,7 
60 à 74 ans
15,6 
19,8 
45 à 59 ans
20,1 
18,3 
30 à 44 ans
18,5 
20,0 
15 à 29 ans
14,4 
19,8 
0 à 14 ans
18,9 
Pyramide des âges du département de l'Aube en 2007 en pourcentage[10]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,4 
90  ans ou +
1,3 
6,4 
75 à 89 ans
10,0 
13,3 
60 à 74 ans
14,1 
21,3 
45 à 59 ans
20,6 
20,6 
30 à 44 ans
19,5 
19,2 
15 à 29 ans
17,2 
18,9 
0 à 14 ans
17,3 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Archives départementales de l'Aube, C1633.
  2. Charles Lalore, Collection des principaux cartulaires du diocèse de Troyes, vol. 5, E. Thorin (Paris), (lire en ligne), « 204-Juin 1244 », p. 192
  3. Charles Lalore, Collection des principaux cartulaires du diocèse de Troyes, vol. 1, E. Thorin (Paris), (lire en ligne), « 32-1161 », p. 58
  4. http://www.pont-sainte-marie.com/histoire.html
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  9. « Évolution et structure de la population à Pont-Sainte-Marie en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 octobre 2010)
  10. « Résultats du recensement de la population de l'Aube en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 25 octobre 2010)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :