Thennelières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Thennelières
Thennelières
L'église Saint Léon II
Blason de Thennelières
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Arrondissement de Troyes
Canton Vendeuvre-sur-Barse
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Bernard Roblet
2014-2020
Code postal 10410
Code commune 10375
Démographie
Population
municipale
345 hab. (2015 en augmentation de 0,58 % par rapport à 2010)
Densité 51 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 17′ 27″ nord, 4° 10′ 38″ est
Superficie 6,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte administrative de l'Aube
City locator 14.svg
Thennelières

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Thennelières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thennelières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thennelières

Thennelières est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Tanoclaria en 869 dans un cartulaire de Charles le Chauve qui reconnaissait l'abbaye de Montiéramey. La commune se serait appelée Paillot avant la Révolution française et aurait conservé, par la suite, le nom révolutionnaire de Thennelières[1].

Sur le cadastre de 1832 : Bréchigny, ferme de L'étang, Etang-neuf, Grand-étang, Flacey, la Folie, la Justice, le Terte, le Moulin-à-vent, ste-Catherine.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une enceinte circulaire, une autre quadrangulaire montrent une habitation dés l'âge du fer et du bronze final.

En 1789, la commune était encore de l'intendance et de la généralité de Châlons, de l'élection et du bailliage de Troyes et de la mairie royale de Chaillouet. Il y avait déjà un château-fort en 1338, qui existait comme maison forte fermée de fossés, basse-cour, bois et jardin, garenne, pressoir en 1540. Ce sont les habitants qui y devaient la garde en 1635 et il est encore cité en 1767.

Pendant la campagne de France (1814), un combat d'arrière-garde opposa les troupes de la 2e division de tirailleurs de la Jeune Garde du général Henri Rottembourg aux troupes de l'armée de Bohême du général Andreï Ivanovitch Gortchakov le .

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Thennelières.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’azur à la barre d’argent côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre potencées d’or, accompagnée, à dextre d’un clocher aussi d’argent mouvant et à senestre d’un léopard aussi d’or.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 2008 Guy Damoiseau    
mars 2008 en cours Bernard Roblet[2] DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[4].

En 2015, la commune comptait 345 habitants[Note 1], en augmentation de 0,58 % par rapport à 2010 (Aube : +1,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
230223198162150191197188188
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
181185176177187177201186173
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
178178199186183214215163197
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
174181238245248267321329336
2013 2015 - - - - - - -
342345-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint Léon II de la paroisse qui était à la collation de l'évêque, sur ladite paroisse se trouvait aussi une chapelle ste-Catherine. L'église dont la nef est du XIIe siècle et l'abside et le transept sont eux du XVIe siècle. Le mobilier de l'église se compose du gisant de Louise de Coligny, en marbre blanc et noir[7] est morte le 24 août 1580 qui était sur une table de marbre noir avec deux pilastres ayant comme inscription : "CY GIST DAME LOVISE DE COLIGNY... VEVFVE DE FEV MESSIRE GAVLCHER DE DINTEVILLE CHEVALIER GENTILHOMME ORDINAIRE DE LA CHAMBRE DV ROY SEIGNEVR DVDIT VANLAY ? THENELIERE & D'AV [xon] LAQVELLE DECEDALE LE 4e JOUR 1589". Une autre, de taille plus modeste [8], aussi de marbre noir et blanc rehaussé de cuivre. Elle est pour les époux Galtéo et Anne de Dinteville. Le cœur de Gaucher de Dinteville, bailli de Troyes, en la chapelle st-Nicolas, des verrières comme la baie 4[9] ou le donateur était de la famille Dinteville-Choiseul.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Roger de Figuières, Noms révolutionnaires des communes de France, Paris, Société de l'histoire de la Révolution française, (lire en ligne), p.9. Non confirmé sur Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui, « Notice communale - Thennelières », sur EHESS, École des hautes études en sciences sociales (consulté le 28 décembre 2012)
  2. Site officiel de la préfecture de l'Aube « Copie archivée » (version du 26 août 2009 sur l'Internet Archive)
  3. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  7. « statue », notice no PM10002197, base Palissy, ministère français de la Culture
  8. « dalle fuénraire », notice no PM10002198, base Palissy, ministère français de la Culture
  9. « verrières », notice no IM10001229, base Palissy, ministère français de la Culture