Montgueux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Montgueux
Montgueux
Commune de Montgueux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Marie-Thérèse Leroy
2020-2026
Code postal 10300
Code commune 10248
Démographie
Population
municipale
388 hab. (2019 en diminution de 4,2 % par rapport à 2013)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 22″ nord, 3° 57′ 37″ est
Superficie 11,25 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Troyes
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Saint-Lyé
Législatives Troisième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Grand Est
Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Montgueux
Géolocalisation sur la carte : Aube
Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Montgueux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Montgueux
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Montgueux

Montgueux est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Montgueux
Saint-Lyé
Macey Montgueux La Chapelle-Saint-Luc
Messon Torvilliers
Entrée de Montgueux depuis la D 141.

Le village est situé sur une colline culminant à 270 m environ, c'est-à-dire une centaine de mètres au-dessus de la plaine de Troyes.

La colline est essentiellement constituée de calcaire, avec des poches d'argile rouge et de nombreux silex.

À cette hauteur, l'eau est rare dans le village et de nombreux puits ont été creusés, parfois à 30 voire 50 mètres de profondeur pour alimenter en eau les habitants. En 1789, en creusant le puits qui chante un gouffre profond d'au moins 62 mètres a été mis au jour[1],[2].

La présence de pentes inclinées au sud et au sous-sol calcaire étant propice à la culture de la vigne, environ 200 hectares de parcelles sont classées par l'INAO en appellation champagne.

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Montgueux est une commune rurale[Note 1],[3]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[4],[5].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Troyes, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 209 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[6],[7].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (77,8 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (78,7 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (58,5 %), cultures permanentes (19,3 %), forêts (15,5 %), zones urbanisées (6,7 %)[8].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Son nom proviendrait de Mons Gothorum (ce qui signifie mont ou colline des Goths) et rappellerait un établissement germanique à l'époque romaine.

Montgueux serait le probable théâtre lieu de la bataille des champs Catalauniques[10],[11],[12].

L'église était succursale de Macey.

Aux XIIe et XIIIe siècles, une famille de chevaliers résidait à Montgueux. Nicolas Riglet, maire de Troyes, prit possession du village au XVIe siècle. Il est inhumé dans l'église. De 1684 à 1740, la terre appartenait à la famille Courseulle-Rouvray.

Le , 15 résistants furent fusillés par l'armée allemande. Un monument érigé dans le Trou de Chirac rappelle cet événement[13].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Montgueux.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 mars 1971 2008 M. Alain Cuisin    
2008 En cours Mme Marie-Thérèse Leroy[14]
Réélue pour le mandat 2020-2026 [15]
DVD Employée, conseillère départementale depuis 2021
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[16]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[17].

En 2019, la commune comptait 388 habitants[Note 3], en diminution de 4,2 % par rapport à 2013 (Aube : +1,19 %, France hors Mayotte : +2,17 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
443402427343354404424411400
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
404393386351345335347329333
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
317314260237229236221197213
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
231231274346360372409409402
2014 2019 - - - - - - -
405388-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[18] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Les vignes de Montgueux.

Certaines parcelles agricoles de la commune pourraient prochainement entrer dans la zone de production des vins de Champagne, en complément des quelque 200 qui y sont déjà. À l'exception des vignerons commercialisant leur production de champagne, aucun commerce n'est établi de manière fixe dans la commune, trop proche de la ville de Troyes.

Il existe selon l'Union des Marques & Maisons de Champagne 90 exploitants dans la commune[20].

24 d'entre eux produisent leur champagne chaque année ce qui représente environ 430 000 bouteilles.

Le vignoble de Montgueux compte 209 ha, dont 90 % de chardonnay, 9.1 % de pinot noir et 0.5 % de pinot meunier.[21].

Montrachet de Champagne[modifier | modifier le code]

La commune de Montgueux est parfois surnommé "Montrachet de Champagne[22] » en raison de son altitude.

« Pour nous aussi, habitants du plat pays, la moindre colline prend des proportions gigantesques et nous sommes fiers de notre Montgueux comme d’autres le sont de leur Mont Blanc, de leur Vésuve ou de leur Canigou. Nous aimons à en faire l’ascension, certains de n’y courir aucun danger, de n’en éprouver qu’une fatigue modérée et de jouir, à son sommet, d’un spectacle que nos plaines à peine ondulées ne sauraient offrir. […] En ma qualité de troyen, Montgueux me plaît ; il m’attire et je l’aime »[23].

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Montgueux est un des sites supposés où se serait déroulée la bataille des champs Catalauniques (en l'année 451).
  • Église de l'Exaltation-de-la Sainte-Croix date du XVIe siècle. Sa flèche exposée aux ouragans s'est écroulée en 1737 puis en 1910. Elle n'a jamais été remontée[24].

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Nicolas Riglet, maire de Troyes au XVIe siècle est inhumé dans l'église.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2022, millésimée 2019, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2021, date de référence statistique : 1er janvier 2019.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (bulletin de la communauté de communes)
  2. (inventaire des cavités souterraines du département de l'Aube : rapport du brgm)
  3. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  5. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  6. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  9. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  10. La bataille qui a changé la face du monde
  11. Attila défie Rome sur les champs Catalauniques
  12. Montgueux. Une singulière colline troyenne
  13. Michel de la Torre : Aube, le guide complet de ses 430 communes; édition Deslogis-Lacoste, 1990.
  14. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  15. https://reader.cafeyn.co/fr/1927222/21598566
  16. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  17. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  18. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017, 2018 et 2019.
  20. « Côte des Blancs - Union des Maisons de Champagne », sur maisons-champagne.com (consulté le )
  21. Troyes Champagne Tourisme, « A la découverte du Vignoble de Montgueux », (consulté le )
  22. « Montgueux, l'île de craie de la Champagne », sur La Revue du vin de France (consulté le )
  23. Louis MORIN, Excursions troyennes. Montgueux, Troyes : impr. de G. Arbouin, (lire en ligne)
  24. Marguerite Beau : Essai sur l'architecture religieuse de la Champagne méridionale auboise hors Troyes. Troyes, La Renaissance, 1991

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :