Saint-Benoît-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint-Benoît.

Saint-Benoît-sur-Seine
Saint-Benoît-sur-Seine
L'église Saint-Benoît.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Troyes
Canton Creney-près-Troyes
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Jean-François Meirhaeghe
2014-2020
Code postal 10180
Code commune 10336
Démographie
Population
municipale
406 hab. (2016 en augmentation de 1,5 % par rapport à 2011)
Densité 34 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 14″ nord, 4° 01′ 49″ est
Altitude Min. 93 m
Max. 227 m
Superficie 11,78 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte administrative de l'Aube
City locator 14.svg
Saint-Benoît-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Saint-Benoît-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Saint-Benoît-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Saint-Benoît-sur-Seine

Saint-Benoît-sur-Seine est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Des traces d'habitation furent mises au jour lors de la fouille de 1965-71[1] d'une nécropole comportant 46 tombes attribuées au second Âge du fer et dont l'usage s'échelonne entre les périodes laténiennes « B2 » et « C2 »[2]. Ces tombes ont délivrés un mobilier funéraire conséquent dont de nombreux artefacts métalliques, tels que des fibules, ainsi que des parures mortuaires[2]. L'étude de ces viatiques ont permis d'établir la graduation chronologique et le développement spatial du complexe funéraire[2]. Ultérieurement à sa fondation protohistorique, ce lieu de sépultures a fait l'objet d'une réutilisation aux époques gallo-romaine puis mérovingienne[2].

Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de Thurey[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 En cours Jean-François Meirhaeghe[4] DVD Cadre
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

En 2016, la commune comptait 406 habitants[Note 1], en augmentation de 1,5 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
264259268247268293297302303
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
303302306311294283289263256
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
271257254209218208225215248
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
273239240292328401401400398
2013 2016 - - - - - - -
410406-------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Benoît.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Réalisée par Jean Bienaimé.
  2. a b c et d Émilie Millet, « La nécropole du second Âge du Fer de Saint-Benoît-sur-Seine, « La Perrière » (Aube) : étude synthétique », Revue archéologique de l’Est, t. 57,‎ (lire en ligne, consulté le 2 juillet 2017).
  3. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Site officiel de la préfecture de l‘Aube
  5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :