Rouilly-Saint-Loup

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Rouilly-Saint-Loup
Rouilly-Saint-Loup
Mairie de Rouilly-Saint-Loup
Blason de Rouilly-Saint-Loup
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Arrondissement de Troyes
Canton Vendeuvre-sur-Barse
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Jean-Marie Castex
2014-2020
Code postal 10800
Code commune 10329
Démographie
Population
municipale
517 hab. (2016 en diminution de 7,84 % par rapport à 2011)
Densité 46 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 15′ 48″ nord, 4° 09′ 04″ est
Superficie 11,26 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Grand Est

Voir sur la carte administrative du Grand Est
City locator 14.svg
Rouilly-Saint-Loup

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Rouilly-Saint-Loup

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Rouilly-Saint-Loup

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Rouilly-Saint-Loup
Liens
Site web www.rouilly-saint-loup.fr

Rouilly-Saint-Loup est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Topographie[modifier | modifier le code]

Rouilly dérive du gentilice Rullius[1].

Pour différencier les écarts sont apparus les Petit-Rouilly qui donnait Rouillerot, l'adjonction de Saint-Loup marquant l'attachement à l'abbaye éponyme.

Histoire[modifier | modifier le code]

Des traces d'habitation gauloise furent attestées par la découverte d'une tombe qui fut découverte et détruite par la construction du pont de chemin de fer en 1853, des cercueils romains et médailles au lieu-dit Pré-Guerrier.

Les premiers seigneurs étaient les comtes de Troyes qui firent des donations à l'abbaye de Saint-Loup pour une grange et une autre dite la Bretonnière, l'abbaye de Montier-la-Celle pour une maison et 128 arpents de terre et au chapitre de st-Étienne. La Commanderie de Troyes avait aussi des possessions à ROuilly.

En l'An III furent réunies plusieurs communautés en celle de Rouilly.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason rouilly saint loup.svg

Les armes de la ville se blasonnent ainsi :

d’azur à la bande d’argent côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre-potencées d’or, au chef ondé de sinople à la crosse d'or brochant sur le tout.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

C'est une commune qui dépendait en 1789 de l'intendance de la généralité de Châlons, de l'élection de Troyes, du bailliage ducal d'Aumont..

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 M. Jean-Pierre Marty[2]    
mars 2014 En cours M. Jean-Marie Castex DVG Professeur des écoles
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[4].

En 2016, la commune comptait 517 habitants[Note 1], en diminution de 7,84 % par rapport à 2011 (Aube : +1,62 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
171478404427457407376385360
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
382386370349341318336334300
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
277267273254293338309322344
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
346361379480507505526561517
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pierre-François Damoiseau (1834-1899) maire de Rouilly-Saint-Loup


  • Pierre-François Damoiseau, 65 ans, ancien maire de Rouilly Saint-Loup, guillotiné par Anatole Deibler (dont c'est la première exécution en qualité d'exécuteur en chef des arrêts criminels de France), place de la Tour en la ville de Troyes, le samedi 14 janvier 1899 à 7h25, pour avoir tué son gendre Cordier et tenté d'abattre sa propre fille Hélène pour une affaire d'argent le 18 décembre 1897.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]