Cormost

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cormost
Cormost
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Aube
Arrondissement Arrondissement de Troyes
Canton Les Riceys
Intercommunalité Troyes Champagne Métropole
Maire
Mandat
Claude Gaurier
2014-2020
Code postal 10800
Code commune 10104
Démographie
Population
municipale
311 hab. (2015 en augmentation de 6,51 % par rapport à 2010)
Densité 27 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 10′ 12″ nord, 4° 08′ 15″ est
Superficie 11,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte administrative de l'Aube
City locator 14.svg
Cormost

Géolocalisation sur la carte : Aube

Voir sur la carte topographique de l'Aube
City locator 14.svg
Cormost

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Cormost

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Cormost

Cormost est une commune française, située dans le département de l'Aube en région Grand Est.

Géographie[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Curmollum[1], en 1097, Cormost est un mot français provenant de corme dérivé du latin corma désignant le fruit du sorbier[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Il est cité en 1097 dans la charte de fondation du prieuré de l'Isle, le comte de Troyes, Hugues approuvait la donation faite par Robert à l'abbaye de Molesme.Complétée en 1234 par le comte Thibauld de cinquante arpents de bois.
En 1640 est fait un inventaire des droits de la communauté, huit arpents de bois et broussailles plus trois fauchée de prés en plus des usages spécifiques de la communauté d'Ilse[3]. En 1789, Cormost dépendait de l'intendance et de la généralité de Chalons, de l'élection de Troyes et du bailliage d'Aumont.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Cormost faisait, du 29 janvier au 29 décembre 1790 du canton d'Aumont puis de celui d'Isle-Aumont jusqu'en l'An IX.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Christian Palaggi[4]    
mars 2014 en cours Claude Gaurier DVD Retraité
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[6].

En 2015, la commune comptait 311 habitants[Note 1], en augmentation de 6,51 % par rapport à 2010 (Aube : +1,89 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
222264333277310311312310337
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
300291301254249237229251213
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
196176165131162133143136153
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012
134120139275312262283286305
2015 - - - - - - - -
311--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Eglise, sous le vocable de Saint-Joseph, qui était à la paroisse de l'Isle avant de passer à celle de Montceaux ; ces Calice et patène sont du XIXe siècle[9].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Henri d'Arbois de Jubainville, Histoire des ducs et comtes de Champagne depuis le VIe siècle jusqu'à la fin du XIe, tIII, 405, n°LXXIV.
  2. Stéphane Gendron, L'origine des noms de lieux en France, éd. Errance, 2008, 2e éd. p 219.
  3. Archives nationales, P757, n°4533.
  4. Conseil général de l'Aube mise à jour au 10 avril 2008
  5. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  6. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  9. « calice », notice no IM10007009, base Palissy, ministère français de la Culture.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :